date de création
5 mai 1999

dernière mise à jour --
23 août 2017

 
MODE (USA)
http://www.moderecords.com/
Le label Mode Records se consacre à la musique contemporaine et principalement à l'œuvre complète de John Cage (1912-1992). L'occasion de découvrir le travail de ce compositeur incontournable qui a marqué, et marque encore, toutes les musiques actuelles et plus.

Peter ABLINGER 
'33-127 for electric guitar and cd'
CD
Réf : mode 206
17,50 €
'33-127 for electric guitar and cd' (2002). Une pièce composée par Peter Ablinger (né en 1959 en Autriche) et interprétée par Seth Josel (guitare électrique). Livret trilingue allemand, français, anglais. 'Gammes, bruits, gammes ; gammes, bruits, gammes. 33-127 de Peter Ablinger pour guitare électrique et cd est une partie de l'oeuvre 1-127 de 2002, qui comprend les 95 dernières sélections numérotées de cette pièce ; et pour l'auditeur elle est tellement transparente qu'elle en devient opaque. Il ne s'agit pas là de musique au sens habituel. Qu'est-ce donc ?' Extrait des notes de livret d'Evan Johnson.
Roland AUZET 
'Percussion(s)'
triple CD + DVD + livre, 500 pages
Réf : mode 189-192
65,00 €
Objet luxueux avec trois CDs audios, un DVD vidéo, et un livre (français et anglais) de 500 pages. Roland Auzet interprète Iannis Xenakis 'Psappha' (1976) pour percussion solo. 'Omega' (1997) pour percussion solo & orchestre. 'Kassandra' (1987) pour voix et percussion. 'Rebonds A & B' (1988) pour percussion solo. Gerard Pape 'Funeral Sentences' (1988) pour percussion & voix. Edmund Campion 'Losing Touch' (1994) pour vibraphone & électroniques. Darius Milhaud 'Concerto de chambre pour marimba et 9 instruments' (1952). Carlos Roque Alsina 'Themen' (1974) pour percussion et orchestre de cordes. Yoshihisa Taïra 'Convergence' (1971) pour marimba solo. Pierre Jodlowski 'MECANO 1 et 2' (2004) pour percussion et moteurs. Roland Auzet 'OROC.Pat' (1997) pour zarb et électroniques. Karen Tanaka 'Metallic Cristal' (1995) pour percussion & électroniques. Alain Bancquart 'Amour grand terrible champ critique' (2003-4) pour percussion et électroniques. DVD vidéo avec Iannis Xenakis 'Psappha' et 'Rebonds A & B' pour percussion solo filmé par Jacques Goldstein. (Note: versions différetes de celles du CD). DVD double face en pal et ntsc. Le livre, dirigé par Pierre-Albert Castanet, se centre autour de l'histoire de la musique pour percussion
Luciano BERIO 
'The complete sequenzas and works for solo instruments '
4-CD
Réf : mode 161-4
37,00 €
'Au xxème siècle, Luciano Berio enrichit énormément le répertoire pour voix et divers instruments avec sa série de quatorze 'Sequenze'. Écrites entre 1958 et 2002 et étalées sur quelques cinq décennies de créativité professionnelle, ces compositions de Berio pour solos reflètent ses convictions esthétiques et ses techniques de composition les plus caractéristiques'. Ce coffret de 4 CDs présente l'intégrale des 'Sequenzas' et des œuvres pour instrument solo du compositeur Luciano Berio (1925-2003).'Sequenza I' (1958) pour flûte (Paula Robison).'Sequenza II' (1963) pour harpe (Susan Jolles). 'Sequenza III' (1965) pour voix (Isabelle Ganz). 'Sequenza IV' (1966) pour piano (Aki Takahashi). 'Sequenza V' (1965) pour trombone (Stuart Dempster). 'Sequenza VI' (1967) pour alto (Garth Knox). 'Sequenza VII' (1969-2000) pour hautbois (Jacqueline Leclair). 'Sequenza VIII' (1976) pour violon (Irvine Arditti). 'Sequenza IXa' (1980) pour clarinette (Carol Robinson). 'Sequenza IXb' (1981) pour saxophone alto (Kelland Thomas). 'Sequenza X' (1984) pour trompette et piano (William Forman). 'Sequenza XI' (1987-88) pour guitare (Seth Josel). 'Sequenza XII' (1995) pour basson (Noriko Shimada). 'Sequenza XIII-Chanson (1995) pour accordéon (Stefan Hussong). 'Sequenza XIVa' (2002) pour violoncelle (Rohan de Saram). 'Sequenza VIb' (1981) pour violoncelle (Rohan de Saram). 'Sequenza VIIb' (1995) pour saxophone soprano (Ulrich Krieger). 'Sequenza IXc' (1980) pour clarinette basse (Alain Billard). 'Sequenza XIVb' (2004) pour contrebasse (Stefano Scodanibbio). 'Rounds' (1964-65) pour clavecin (Jane Chapman). 'Gesti' (1966) pour flûte (Lucia Mense). 'Fa-Si' (1975) pour orgue (Gary Verkade). 'Les mots sont allés...' (1978) pour violoncelle (Rohan de Saram). 'Lied' (1983) pour clarinette. 'Comma' (1987) pour clarinette (Carol Robinson). 'Psy'(1989) pour contrebasse (Michael Cameron). 'Chanson pour Pierre Boulez' (2000) pour violoncelle (Rohan de Saram). 'Gute Nacht' (1986) pour trompette (Brian McWhorter).
BRAXTON - HEMINGWAY 
'Old dogs (2007)'
4-CDs
Réf : avant09
42,00 €
Enregistrées en août 2007, les Invention 8107AM, Invention 8107PM, Invention 8207AM, Invention 8207PM avec Anthony Braxton aux saxophones sopranino, soprano, alto, bariton, basse et contrebasse, et Gerry Hemingway à la batterie, marimba, vibraphone, percussion, voix et autres échantillonneur piloté par la batterie. Ces quatre CDs sont accompagnés d'un livret de 12 pages avec texte de Graham Lock et photos. Pour célébrer le 65ème anniversaire d'Anthony Braxton.
Gavin BRYARS 
'The marvelous aphorisms of Gavin Bryars: The early years'
CD
Réf : mode 177
17,00 €
Ce CD pour hommage aux prolifiques années 1969-1971 du compositeur britannique - sans doute un des plus plus populaires des musiques expérimentales - Gavin Bryars (bassiste au sein du Joseph Holbrooke Trio, fondateur du Portsmouth Sinfonia, complice de Brian Eno etc.). Quatre pièces dont deux publiées pour la première fois. Musique expérimentale dans sa fraicheur. Notes de livret (anglais-allemand-français) par Christopher Fox et Gavin Bryars. 'The Squirrel and The Ricketty Racketty Bridge' (1971). Seth Josel : guitares. 'Pre-Mediaeval Metrics' (1970). Ulrich Kreiger : saxophones. Seth Josel, guitares. 'Made in Hong Kong' (1970). Ulrich Kreige : divers jouets. '1, 2, 1-2-3-4' (1971). Ulrich Kreiger : saxophones et percussion. Seth Josel : guitares. Eli Friedmann : guitare électrique. Yayoi Ikawa : piano. John Davis : basse électrique. Kenny Growhowski : batterie.
George CACIOPPO 
'Advance of the Fungi'
CD
Réf : mode 168
5,00 € ^
George Cacioppo (1926-1984), compositeur, l'un des fondateurs et organisateurs du festival Once à Ann Arbor au Michigan de 1960 à 1984. (Cf. Le coffret Once sorti chez New World). Pour faire sérieux, on pourrait décrire sa musique comme le lien manquant entre musique contemporaine états-unienne et européenne, inspiré par Cage (laisser le son être lui-même), Varèse ou Feldman, proche de de certaines préoccupations sonores de Scelsi ou des spectraux français. 'Time on Time in Miracles' (1965) pour soprano, 2 cors, 2 trombones, piano, violoncelle & percussion. 'Mod 3' (1963) pour flûte, percussion & contrebasse. 'Holy Ghost Vacuum or America Faints' (1966) pour orgue électrique. Interprétée par lui-même, un pur bonheur de sons tenus, une étude pour haut-parleur. 'Advance of the Fungi' (1964) pour chœur mâle, 3 clarinettes, 3 trombones, 2 cors, & 1 percussion. 'Two Worlds' (1962) pour soprano, flûte, hautbois, piano, percussion, violin, alto, violoncelle & contrebasse. 'Bestiary 1: Eingang' (1960) pour soprano, piano & 5 percussionistes. Avec notes en anglais, allemand et français, textes de Gordon Mumma, Gérard Pape, Paul Méfano.
John CAGE 
'Complete string quartets, volume 2'
CD
Réf : mode 27
15,00 € ^
'String Quartet in Four Parts' (1949-50) et 'Four' (1989). Pour quatuors à cordes interprétés par le Quatuor Arditti.
John CAGE 
'Roaratorio'
double CD
Réf : mode 28/29
26,00 € ^
“Roaratorio: an Irish Circus on Finnegans Wake” (1979) est une pièce radiophonique autour de l’œuvre de James Joyce, réalisée avec voix, musiciens et bande de 62 pistes. Une commande de la WDR et de l’Ircam. Incontournable ! On trouve ensuite “Laughtears” (1979) une conversation entre John Cage et Klaus Schöning, et “Writing for the Second Time Through Finnegans Wake” (1976/79), texte lu par Cage, autour de l’œuvre de Joyce.
John CAGE 
'The orchestral works 3'
CD
Réf : mode 108
18,00 € ^
'One9' (1991) pour sho et '108' (1991) pour grand orchestre jouées simultanément. Avec Mayumi Miyata, sho et l'orchestre symphonique de la WDR.
John CAGE 
'From zero'
DVD Video
Réf : mode 130
22,00 € ^
Quatre films sur John Cage par Frank Scheffer et Andrew Culver : “19 questions” (Cage réponds à 19 questions utilisant le hasard pour fixer ses durées de réponses), “Fourteen” (Le Ives Ensemble joue la pièce du même nom sous l’œeil des caméras dont les mouvements et positions sont fixées par le hasard), “Paying attention” (Frank Scheffer et Andrew Culver jouent séparément avec l’audio et l’image d’une interview de Cage), “Overpopulation and art with Ryoanji” (Le texte de Cage Overpopulation and art avec une interprétation de Ryoanji).
John CAGE 
'The works for percussion 2'
DVD audio
Réf : mode 243dvd
22,00 € ^
Version DVD audio (surround et stereo. Deuxième volume des œuvres pour percussion de John Cage. 'Third Construction' (1941). 'Second Construction' (1940). 'First Construction [in Metal]' (1939). 'Trio' (1936). 'Quartet' (1935), 'Living Room Music' (1940). Interprétés par le Third Coast Percussion. 'Six œuvres d'une période étroite, mais incroyablement, productive, de six ans. En 1938, Cage a créé son propre ensemble de percussion à la Seattle Cornish School et il a énormément composé. Il a écrit des lettres à d'autres compositeurs, les enjoignant de contribuer à ce nouveau genre crucial. Se faisant Cage a été le catalyseur d'une démultiplication du domainedu répertoire pour percussion.'
John CAGE 
'Cage performs Cage'
CD
Réf : mode 200
17,00 € ^
'Empty Words (1973-74) with Music for Piano' (1952-56). John Cage, voix. Yvar Mikhashoff, piano. 'One7 (1991) for any way of producing sounds'. John Cage, voix. 'La musique et le texte ne font qu'un. D'ailleurs sa plus grande signification réside dans cette notion du devenir même : autrement dit, 'comment se produise les choses.' (...) One7 fait partie de la vaste série des oeuvres numérotées de Cage, qui retiendront son attention de la fin des années 80 jusqu'à sa disparition en 1992. Rédigée en 1990, le but de l'oeuvre était de fêter l'anniversaire de son amie et compositirce Pauline Oliveros.'
John CAGE 
'One11 with 103'
DVD
Réf : mode 174
25,00 € ^
Le seul long métrage (90 minutes) réalisé par John Cage, 'One 11' (1992) avec '103' pour orchestre (deux versions sont présentes, par le WDR Symphony Orchestra Köln ou le Spoleto Festival Orchestra). Un film conçu comme autant d'opérations de hasard pour un caméraman et une lumière. John Cage travaille avec la lumière comme il a travaillé avec le son. En bonus : le making of, documentaire de 43 minutes réalisé par Henning Lohner, une interview avec Van Carlson & Henning Lohner causant de leur travail avec Cage.
John CAGE 
'The works for organ'
double CD
Réf : mode 253/4
31,00 € ^
La première intégrale des œuvres pour orgue de John Cage. Interprétée par Gary Verkade, orgue de l'église Gammelstad, Suède. 'Some of 'The Harmony of Maine' (Supply Belcher)' (1976). 'Souvenir' (1984). 'ASLSP' (1985). 'Organ2/ASLSP' (1987). 'Le roi des instruments me semble convenir parfaitement à l'esthétique de Cage. Avec tous ses jeux (que l'on trouve en variétés innombrables sur tant d'instruments), on peut le considérer comme l'instrument préparé ultime. Et aussi le fait que les sons émanent de nombreux tuyaux disposés de manière discrète dans l'espace s'accorde bie avec l'idée de Cage selon laquelle la séparation des sons dans l'espace est souhaitable dans la musique contemporaine.' Rob Haskins. Livret en anglais, allemand et français.
John CAGE 
'44 harmonies from appartment house 1776'
double CD
Réf : mode 144/145
26,00 € ^
Double CD. The string quartets vol. 4 avec le premier enregistrement (réalisé en 2000) de '44 harmonies from appartments house 1776 ' (1976) par l'Arditti Quartet (Irvine Arditti, violon, Graeme Jennings, violon, Dov Scheindlin, alto, Rohan de Saram, violoncelle). Et The works for violin vol. 6 avec 'Cheap Imitation' ( 1977) par Irvine Arditti. 'Les deux œuvres de ce disque découlent toutes deux d'autres œuvres musicales. En fait toutes deux en sont doublement dérivées: d'abord par les techniques de composition de Cage à partir de leur source initiale (Erik Satie, auteurs d'hymnes américains) ensuite par les arrangements fait pour ce disque (violon, quatuor à cordes) en partant de leur instrumentation d'origine (piano, voix). Mais si la seconde opération n'est qu'une transcription (quelque chose qui nous est à tous familier), la première dérive est toute différente. Cage en parlait comme d'imitations, je préfère penser en termes de transformations'. James Pritchett.
John CAGE 
'Music for Merce Cunningham'
CD
Réf : mode 24
15,00 € ^
Réédition remasterisée d’un CD publié en 1991. Le volume 4 de l’anthologie John Cage, consacré à des musiques écrites pour Merce Cunningham. Avec “Five Stone Wind” (1988) pour violon, électroniques, flûtes, percussions et “Cartridge Music” (1960) pour petits objets amplifiés, interprétées par Takehisa Kosugi, Michael Pugliese, David Tudor.
John CAGE 
'The number pieces 6'
CD
Réf : mode 239
15,00 € ^
Dans la série des Number Pieces : 'Five' (1988) ici adapté pour des bouteilles soufflés par cinq interprètes. 'Seven' (1988). 'Thirteen' (1992). L'ensemble est interprété par Essential Music sous la direction artistique de John Kennedy & Charles Wood.
John CAGE 
'The works for organ'
DVD
Réf : mode 253DVD
22,00 € ^
La première intégrale des œuvres pour orgue de John Cage. Interprétée par Gary Verkade, orgue de l'église Gammelstad, Suède. 'Some of 'The Harmony of Maine' (Supply Belcher)' (1976). 'Souvenir' (1984). 'ASLSP' (1985). 'Organ2
ASLSP' (1987). Et en bonus sur la version DVD uniquement, une interprétation de '4'33'' (1952). 'Le roi des instruments me semble convenir parfaitement à l'esthétique de Cage. Avec tous ses jeux (que l'on trouve en variétés innombrables sur tant d'instruments), on peut le considérer comme l'instrument préparé ultime. Et aussi le fait que les sons émanent de nombreux tuyaux disposés de manière discrète dans l'espace s'accorde bie avec l'idée de Cage selon laquelle la séparation des sons dans l'espace est souhaitable dans la musique contemporaine.' Rob Haskins. Le DVD offre une version 5.1 dolby digital surround, une version 5.1 DTS 24-bit surround et une version stéréo. Plus un film où l'organiste Gary Verkade explique comment le hasard est appliqué à la performance. Livret en anglais, allemand et français.
John CAGE 
'The works for percussion 2'
CD
Réf : mode 243
15,00 € ^
Deuxième volume des œuvres pour percussion de John Cage. 'Third Construction' (1941). 'Second Construction' (1940). 'First Construction [in Metal]' (1939). 'Trio' (1936). 'Quartet' (1935), 'Living Room Music' (1940). Interprétés par le Third Coast Percussion. 'Six œuvres d'une période étroite, mais incroyablement, productive, de six ans. En 1938, Cage a créé son propre ensemble de percussion à la Seattle Cornish School et il a énormément composé. Il a écrit des lettres à d'autres compositeurs, les enjoignant de contribuer à ce nouveau genre crucial. Se faisant Cage a été le catalyseur d'une démultiplication du domainedu répertoire pour percussion.'
John CAGE 
'Number pieces 5. Two2 for 2 pianos'
CD
Réf : mode 193
15,00 € ^
Volume 39 de l'édition complète de l'œuvre de John Cage. The Number Pieces 5. 'Two2' (1989) pour deux pianos, interprétée par Rob Haskins et Laurel Karlik Sheehan. 'Dans la plupart des Pièces Numérotées de Cage - série d'œuvres ayant mobilisé l'attention du compositeur de 1987 à sa mort en 1992 - le ton et même l'harmonie prennent une large place. Il s'agit là d'un paradoxe et même d'une contradiction puisque ce compositeur ne s'était jamais vraiment soucié de l'harmonie. En fait, même s'il avait étudié assez tôt l'harmonie et le contrepoint avec Adolphe Weiss et Arnold Schönberg entre 1933 et 1936, et ceci sans difficulté, vint un moment où son développement de compositeur entra en crise. Une anecdote touchant à son travail avec Schönberg ressort comme l'expression la plus connue de cette crise : 'J'avais étudié avec lui pendant deux ans lorsqu'il me dit 'Pour écrire de la musique, il faut avoir le sens de l'harmonie'. Je lui expliquais que je n'en avais aucun. Il dit alors que je buterais toujours sur un obstacle, que je me heurterais à un mur infranchissable. Ma réponse fut 'Hé bien dans ce cas, je consacrerai ma vie à me taper la tête contre les murs'.' (Notes du livret).
John CAGE 
'Freeman etudes books 3 & 4'
CD
Réf : mode 37
15,00 € indisponible ^
Réédition. 'Freeman Etudes, Books 3 & 4' (1980, 1989-90) pour violon, interprétée par Irvine Arditti. Il s'agissait pour Cage de composer une musique presqu'imossible à jouer tant sa complexité est grande. En écoutant l'interprétation de Irvine Arditti, il leur donna une suite.
John CAGE 
'Variations V'
DVD
Réf : mode 258
26,50 € ^
Un DVD qui présente cette pièce fondamentale de John Cage pour la Merce Cunningham Dance Company créée en 1965. Quelques danseurs et sur le plateau des antennes et des cellules photos-électriques, en pied de scène des dizaines de magnétophones à bandes et un tas de boîtiers électroniques. Une interaction directe et un monde de bruissements électromagnétiques et de parasites soutenus. Historique et tellement en avance sur son temps.
Le DVD présente un film réalisé en 1965 dans les studios de la télévision allemande NDR à Hambourg. Les musiciens sont John Cage, David Tudor et Gordon Mumma. Les danseurs sont Merce Cunningham, Carolyn Brown, Barbara Lloyd, Sandra Neels, Albert Reid, Peter Saul, Gus Solomons, Jr. Les films et effets visuels sont signés Stan VanDerBeek et Nam June Paik. La version donnée à Paris en 1966 mais que sonore.
Deux interviews dirigées par David Vaughan, l'une avec Carolyn Brown et l'autre avec Sandra Neels et Gus Solomons Jr. Et un livret de 12 pages avec des essais de Rob Haskins et Gordon Mumma. Region 0. NTSC. Sous titres en anglais et allemand.
John CAGE 
'A Cage of saxophones 3 & 4'
double CD
Réf : mode 222-23
20,00 € ^
Sous la direction artistique d'Ulrich Krieger, les pièces suivantes de John Cage composées pour saxophones ou pouvant être interprétées sur n'importe quel instrument. 'Four 6' (1992) pour saxophones amplifiés. 'Cartridge Music (1960) / 'II instruments' (2005), version instrumentale. 'Fontana mix' (1958) / 'Sextet for low woodwinds' (2005), version instrumentale. 'Fontana mix' (1958) version de 2004 à partir des pièces de 'A Cage of saxophones, vol. 1-4'. 'Party pieces' (1949-50) composées avec Henry Cowell, Lou Harrison et Virgil Thomson, arrangement pour saxophone quartet de 2003. 'One 7' (1992) version pour saxophone(s) solo. ' 4'33' ' (1952) pour trio de saxophone (version en extérieur). 'Sculptures musicale' (1989) version pour saxophones, instruments et électroniques. ' 4'33' ' (1952) pour trio de saxophone (version en studio). Avec Ulrich Krieger (saxophones), et selon les pièces Martin Losert, Tobias Rüger, Reimar Volker, Burkhard Schlothauer, Johannes Platz, Ulrich Maiß, Alexander Frangenheim, Klaus Schöpp, Andreas Schmucker, Christian Vogel, Christoph Enzel, Michael Iber, Gerhard Scherer, Andreas Peters, Marc Lingk.
John CAGE 
'The works for percussion 3'
CD
Réf : mode 272
17,00 € ^
The Works for Percussion volume 3. D'Arcy Philip Gray, percussion et guitare basse. 'c/Composed Improvisation' (1990) pour guitare basse, caisse claire & tambour. 'Child of Tree' (1975) pour plantes amplifiées. 'One4' (1990) pour percussionniste solo. 'c/Composed Improvisation' (1990) (versions solo) pour caisse claire, pour guitare basse, pour tambour. 'Branches' (1976) pour plantes amplifiées.
Un ensemble de pièces qui comme souvent chez le compositeur laisse une grande part de liberté aux interprètes. Même si Cage a toujours été critique vis à vis de l'improvisation, certaines de ses dernières œuvres y reviennent.
'Je dois trouver un moyen pour que les gens soient libres sans qu'ils deviennent déraisonnables. C'est ainsi que leur liberté les rendra nobles.'
John CAGE 
'The works for percussion I'
CD
Réf : mode 229
17,00 € ^
Les œuvres pour percussions de John Cage, Volume 1. “Credo in Us” (1942) deux versions. “Imaginary Landscape N°1” (1939). “Imaginary Landscape N°2” (1942). “Imaginary Landscape N°3” (1942). “Imaginary Landscape N°4” (1951) 2 versions. “Imaginary Landscape N°5” (1952) deux versions. Percussions donc mais aussi radio, tourne-disques, bande magnétique, piano… et il est précisé que les disques 78 tours sont ceux spécifiés par le compositeur. Œuvres pionnières et berceau des musiques électroacoustiques. Interprétation Percussion Group Cincinnati.
“S’il y a un thème qui parcourt de bout en bout ces œuvres, c’est la quête infatigable de nouveaux sons de Cage. Ce sont des œuvres exploratoires, des expériences soniques ayant le but noble d’ouvrir nos oreilles aux remarquables sons qui nous entourent. Cage notait : “Il se peut que les gens quittent mes concerts en pensant qu’ils ont écouté du “bruit”, mais ensuite ils entendront la beauté insoupçonnée dans leur vie de tous les jours.” En rendant floue la frontière entre l’art et la vie, Cage espérait que nous écouterions même les bruits du quotidien, de la circulation, d’un ventilateur qui ronfle ou d’un train qui passe, comme un vaste paysage imaginaire qui attendait qu’on le découvrit.” (...) “Ce n’est pas un véritable paysage. C’est un terme réservé aux nouvelles technologies. C’est un paysage dans le futur. C’est comme si vous utilisiez la technologie pour décoller et partir comme Alice de l’autre côté du miroir.” John Cage
(...) “John Cage a grandit à l’époque pionnière de la technologie électronique des années 20. (...) Il a été temoin du fonctionnement interne de cette nouvelle technologie, grâce à son père, John Cage Sr., notoire inventeur, qui construisit un poste de radio qui fonctionnait sur le courant alternatif et qui se branchait sur la lampe du salon. (...) Cage reconnait avoir été inspiré par son père dans son approche expérimentale de la composition (...)” extraits des notes de livret trilingue (anglais, allemand, français).
Également disponible en DVD (mode 229dvd cf catalogue).
John CAGE 
'The works for percussion I'
DVD
Réf : mode 229dvd
20,00 € ^
Version DVD. Même contenu que le CD + le son Dolby & DTS 5.1, une vidéo des membres de l'ensemble Percussion Group Cincinnati présentant leur palette instrumentale et le tout en 96khz/24bit.
John CAGE 
'The Piano Works 9'
CD
Réf : mode 259
17,50 € ^
Deux pièces pour piano restées inédites jusqu'à aujourd'hui et retrouvées à la bibliothéque publique de New York au Lincoln Center. 'Haiku' (1950-51) et 'Sixteen Dances' (1950-51), version pour piano solo + deux versions alternatives des deux derniers mouvements pour piano & percussion'. Jovita Zhl, piano. Thomas Meixner, percussion. 'En 1950, Cage prends des cours auprès d'une musicienne indienne qui lui enseigne les tablas, les différentes structures de la musique indienne. Cage avait encore dans l'oreille la musique laconique de Satie. Mais Cage entretenait déjà une correspondance avec Pierre Boulez qui lui faisait entrevoir d'autres mondes et il avait commencé à faire des tournées avec Merce Cunningham à travers les États-Unis.' Walter Zimmermann. Livret en anglais, allemand et français.
John CAGE 
'Freeman etudes (books 1 & 2)'
CD
Réf : mode 32
15,00 € ^
Réédition.'Freeman Etudes, Books 1 & 2' (1977-1980) pour violon, interprétée par Irvine Arditti. Il s'agissait pour Cage de composer une musique presqu'imossible à jouer tant sa complexité est grande.
Cornelius CARDEW 
'Treatise'
double CD
Réf : mode 205
26,00 € ^
L'œuvre centrale du compositeur Cornelius Cardew (voir le livre de John Tilbury sorti chez Matchless) réalisée entre 1963 et 1967. Une suite de 193 pages graphiques sans aucune indication, pour tout nombre d'instrumentistes avec n'importe quel instrument, peut se jouer en entier ou par page. Bref une ouverture, une liberté à partager. 'Ce que je souhaite est que chaque musicien, en jouant ce morceau, donne sa 'propre' musique en réponse à ma musique, c'est-à-dire la partition'. (C.C.) Ici l'interprétation du QUaX Ensemble (Petr Kotik, flûte, Pavel Kondelik, saxophone ténor, Jan Hyncica, trombone, Josef Zahradnik, piano) sous la direction de Petr Kotik, enregistré à Prague en 1967. Notes (français, anglais, allemand) de Petr Kotik et John Tilbury.
Elliott CARTER 
'Quintets and voices'
DVD
Réf : mode 128dvd
10,00 € ^
'Fragment II' (1999) pour quatuor à cordes. 'Quintet for Piano & Strings' (1997). 'Syringa' (1978) for soprano, baritone & ensemble. 'Tempo e Tempi' (1998) pour soprano, hautbois, clarinette, violon & violoncelle. 'Quintet for Piano & Winds' (1991). 'Retrouvailles' (2000) pour piano solo. Cet enregistrement marque les 95 ans de ce compositeur américain. Sur le DVD, film de Frank Scheffer sur 'Quintet for Piano & Strings', interview de 40 minutes d'Elliott Carter, Irvine Arditti et Ursula Oppens.
Roland DAHINDEN 
'Flying white'
CD
Réf : mode 175
15,00 € ^
'String Quartet No. 2' 'mind rock' (2000) pour Richard Long. 'String Quartet No. 4' 'flying white' (2003) pour Brice Marden. 'String Quartet No. 5' 'poids de l'ombre' (2004) pour Stéphane Brunner. 'String Quartet No. 3' 'mond see' (2001) pour Inge Dick. Klangforum Wien String Quartet : Annette Bik et Sophie Schaffleitner, violons. Dimitrios Polisoidis, violon alto. Andreas Lindenbaum, violoncelle.
Morton FELDMAN 
'First recordings: 1950s'
CD
Réf : mode 66
17,50 € ^
Des pièces des années 50, enregistrées pour la première fois. Principalement pour piano comme la série 'Intermission', mais aussi la seule pièce de musique concrète de Morton Feldman 'Intersection', et 'Music for Jackson Pollock' pour un film de Hans Namuth avec la voix de Pollock.
Morton FELDMAN 
'Complete music for violin & piano'
double CD
Réf : mode 82/83
28,00 € ^
'Piece for violin and piano' (1950), 'Projection 4' (1951), 'Extensions I' (1951), 'Vertical thoughts 2' (1963), 'Spring of Chosroes' (1977), 'For John Cage' (1982). Marc Sabat: violon et Stephen Clarke: piano.
Morton FELDMAN 
'Voices and instruments'
CD
Réf : mode 107
15,00 € ^
'Journey to the end of night' (1949) pour soprano, flûte, clarinette, clarinette basse et basson. 'Between categories' (1969) pour deux carillons, deux pianos, deux violons et deux violoncelles. 'Intervals' (1961) pour bariton, trombone, violoncelle et percussion. 'Three clarinets, cello and piano' (1971). 'Four songs to e.e. cummings' (1951) pour soprano, piano et violoncelle. 'Four instruments' (1965) pour carillons, piano, violon et violoncelle. 'The O'hara songs' (1962) pour bariton, carillons, piano, violon, alto et violoncelle.
Morton FELDMAN 
'String quartet N°2'
DVD audio
Réf : mode 112
40,00 € ^
“String quartet N°2” (1983) interprété par le Flux Quartet (Tom Chiu, violon, Cornelius Duffalo, violon, Kenji Bunch, alto, Darrett Adkins, violoncelle). L’édition DVD donne l’intégralité de la pièce sans interruption, six heures sept minutes et sept secondes. “Une expérience fascinante et déroutante qui approche et touche maintes fois au sublime”. Existe aussi en version CD.
Morton FELDMAN 
'Late works with clarinet'
CD
Réf : mode 119
17,00 € ^
'Three clarinets, cello and piano' (1971) . 'Bass clarinet and percussion' (1981). 'Clarinet and string quartet' (1983).
Morton FELDMAN 
'Orchestra'
CD
Réf : mode 238
17,00 € ^
'Les cinq œuvres de cette édition comblent l'une des dernières lacunes majeures de la discographie enregistrée de Morton Feldman. Elles sont présentées de manière chronologique et couvrent un quart de siècle de la vie du compositeur et un quart de la musique pour orchestre qu'il a publiée. Feldman a souvent composé pour orchestre, même au début de sa vie d'artiste, alors qu'il n'avait pas vraiment d'espoir que les pièces soient jouées en public. Ainsi, il est tout à fait emblématique que quatre des cinq morceaux que l'on peut écouter ici soient des premiers enregistremnts.' 'Intersection I' (1951). 'Structures' (1962). 'On Time and the Instrumental Factor' (1969). 'Voice and Instruments' (1972). Martha Cluver, soprano. 'Orchestra' (1979). Interprété par le Deutsches Symphonie-Orchester Berlin sous la direction de Brad Lubman.
Morton FELDMAN 
'Triadic memories'
double CD
Réf : mode 136
24,00 € ^
'Triadic memories' (1981) interprété par Marilyn Nonken, piano. Version double CD. Existe aussi en format DVD.
Morton FELDMAN 
'Triadic memories'
DVD
Réf : mode 136dvd
22,00 € ^
'Triadic memories' (1983) interprété par Marilyn Nonken, piano. Option sur le DVD, une interview de Marilyn Nonken autour de la pièce.
Morton FELDMAN 
'String quartet N°1'
double CD + DVD audio
Réf : mode 26970
36,50 € ^
'String Quartet No.1' (1979), 'Structures' (1951), 'Three Pieces for String Quartet' (1954-56). FLUX Quartet. Un double CD accompagné d'un DVD audio pour écouter le 'String Quartet No.1' dans son intégralité.
'Il (Morton Feldman) se compose lui-même dans chaque œuvre en s'interrogeant sur le son, la forme, le matériau. 'Je me demande tout le temps : qu'est-ce qui est essentiel ?' [] C'est une musique d'une extrême intimité. Elle nous demande d'écouter attentivement et de réfréner notre désir d'action ou d'intrigue ou d'une progression déterminée. [] Il en est de même de cette musique; en l'écoutant attentivement, dans une intimité d'audition, nous pouvons assister à la subtilité, à l'immensité de chaque moment [] Sans prélude ni introduction, chaque quatuor nous plonge d'un seul coup dans l'atmosphère de la musique, directement comme s'il poursuivait avec nous une conversation entamée bien avant.' d'après le texte de Linda Catlin Smith dans le livret (anglais, allemand, français).
Morton FELDMAN 
'volume 1'
CD
Réf : mode 54
15,00 € ^
Retour en stock. Morton Feldman (1926-1987): 'Illusions' (1949-50), 'Two Intermissions' (1951), 'Extensions 3' (1953), 'Piano Piece 1955' (1955), 'Piano Piece (to Philip Guston)' (1963), 'Piano' (1977), 'Palais de Mari' (1986). Aki Takahashi : piano. Recommandé.
Morton FELDMAN 
'String quartet N°2'
coffret 5 CDs
Réf : mode 112CD
52,00 € ^
Version CD. “String quartet N°2” (1983) interprété par le Flux Quartet : Tom Chiu, violon, Cornelius Duffalo, violon, Kenji Bunch, violon alto, Darrett Adkins, violoncelle. “Une expérience fascinante et déroutante qui approche et touche maintes fois au sublime”. Six heures, sept minutes et sept secondes. Disponible également en DVD.
Morton FELDMAN 
'Composing by Numbers'
CD
Réf : mode 146
16,00 € ^
Composing by Numbers: The Graphic scores (1950-67).

“Composer en chiffres : les partitions graphiques sont des partitions, qui pour des raisons diverses, s’écartent de la notation sur portées dont se servaient traditionnellement les musiciens au long des siècles. Feldman utilise vraiment du papier millimétré, mais le plus souvent le terme se rapporte à l’utilisation de plusieurs symboles graphiques inclus dans un continuum espace - temps dans lequel l’espace vertical représente les hauteurs et la ligne horizontale représente le temps. La taille des symboles et l’épaisseur d’une ligne représentent les nuances.”

“Projection I” (1950), Taco Kooistra, violoncelle. “Projection II” (1951) The Barton Workshop, James Fulkerson. “Projection III” (1951) Philip Corner et Frank Denyer, pianos. “Projection IV” (1951) Marieke Keser, violon et Frank Denyer, piano. “Projection V” (1951) The Barton Workshop, James Fulkerson. “Intersection I” (1951) The Barton Workshop, Jos Zwaanenburg. “Marginal Intersection” (1951) The Barton Workshop, Jos Zwaanenburg. “Intersection II” (1951) Frank Denyer, piano. “Intersection III” (1953) Frank Denyer, piano. “Intersection IV” (1953) Taco Kooistra, violoncelle. “Out of ‘Last Pieces’” (1961) The Barton Workshop, Jos Zwaanenburg. “The Straits of Magellan” (1961) The Barton Workshop, James Fulkerson. “In Search of An Orchestration” (1967) The Barton Workshop, Jos Zwaanenburg.
Morton FELDMAN 
'Trio'
DVD
Réf : mode 216DVD
22,00 € ^
La pièce 'Trio' (1980) de Morton Feldman, du fait de sa durée (105 minutes et 22secondes), requiert une approche particulière de l'écoute qui devient expérience physique du sonore. Elle est ici interprétée par Aki Takahashi (piano), Rohan de Saram (violoncelle) et Marc Sabat (violon). Avec un film de Walter Zimmermann sur Feldman et cette pièce. DVD ntsc. Region 0. Versions stéréo et 5.1. Existe aussi en format en double CD.
Morton FELDMAN 
'Trio'
double CD
Réf : mode 216
22,00 € ^
La pièce 'Trio' (1980) de Morton Feldman, du fait de sa durée (105 minutes et 22secondes), requiert une approche particulière de l'écoute qui devient expérience physique du sonore. Elle est ici interprétée par Aki Takahashi (piano), Rohan de Saram (violoncelle) et Marc Sabat (violon). Version stéréo en double CD. Existe aussi en format DVD.
Luc FERRARI 
'Volume 1: Chansons pour le corps'
CD
Réf : mode 81
15,00 € ^
'Chansons pour le corps' (1988-94) pour voix, clarinette, percussion, piano et synthétiseur. 'Et si tout entière maintenant' (1986-87), un conte symphonique pour voix, orchestre et bande. Deux pièces de Luc Ferrari qui mixent ses pratiques de la musique concrète et de l'écriture instrumentale.
Luc FERRARI 
'Visage 2, Après presque rien, Madame de Shanghai'
CD
Réf : mode 228
15,00 € ^
“Visage 2” (1955-56). Ensemble Musiques Nouvelles dirigé par Jean-Paul Dessy.
“Visage 2 pour deux trompettes, trombone, tuba, piano et six percussions (sur ce disque) est le second morceau d’une série de cinq portant le même titre et couvrant une période allant de 1955 à 1959. Alors que la plupart de ses oeuvres, dans ces séries, reflètent la fascination de Ferrari pour la musique sérielle, elles font appel à différents types d’instrumentation. Le premier morceau est pour piano, le troisième (sous-titré “La prose du transsibérien de Blaise Cendrars”) pour récitant, clarinette, violon, violoncelle et percussion et le quatrième (sous-titré “Profils”) pour cinq instruments à vent, contrebasse, piano et trois percussions. Le dernier, composé sous l’influence de Schaeffer et de son esthétique, dévoile néanmoins l’intérêt de Ferrari pour la musique concrète.” Sabine Feisst

“Après presque rien” (2004). Art Zoyd, Ensemble Musiques Nouvelles dirigé par Jean-Paul Dessy.
“Après presque rien est une réaction musicale inhabituelle et capricieuse à la série des six morceaux intitulés “Presque rien” qui se sont étagés sur plus de trois décennies de la carrière de Luc Ferrari.” Sabine Feisst

“Madame de Shangai pour trois flûtes et son mémorisé” (1996). Li Ping Ting (voix), Scottish Flute Trio.
“Le Trio d’argent m’a demandé d’écrire une compisition avec bande, qui devait s’inscrire dans un concert dont le thème était “Asia”. J’ai eu alors l’idée de travailler sur le miroir et son image. En premier lieu, le Paris du 13ème arrondissement, pouvant être pris comme reflet de l’Asie, j’ai proposé à une jeune chinoise : Li Ping Ting, de se promener dans ce quartier... Elle demande dans un magasin de vidéo s’il existe la dame de Shangai d’Orson Welles, puis après plusieurs aventures, elle tombe dans la galerie des glaces du film. Et là, sa vie devient très problématique. En second lieu, la partition pour les trois flûtes, est aussi construite sur l’idée du miroir. Sur une note de base qui représente une glace horizontale, des accidents mélodiques se disposent au-dessus et au-dessous, créant des images et leurs reflets. Le temps du morceau aussi se regarde comme un miroir déformant, la fin étant la reconnaissance du début, mais comme si le miroir était embué par la chaleur du drame. Enfin, je peux dire que cette “comédie dramatique” est un peu un hommage au film d’Orson Welles. Bande réalisée aux Ateliers UPIC avec l’assitance de Brigitte Robindoré et avec la voix de Li Ping Ting dans le rôle de Madame de Shangai. enregistrement par The Scottish Flute Trio en août 2006.” Luc Ferrari
Luc FERRARI / Brunhild FERRARI Vincent ROYER 
'Ephémère'
CD
Réf : mode 285
17,00 € ^
“Ephémère” (1974) nouvelle version pour alto et bande signée Brunhild Ferrari (2012). Vincent Royer, alto. “Le Piano Englouti” (2012) de Brunhild Ferrari, version pour alto et bande. Vincent Royer, alto. “Pour que le vent soit propice” (2011) basé sur “Ce qu’a vu le Cers” (1978) de Luc Ferrari. Vincent Royer, alto, voix, percussion et électroniques.
Luc Ferrari a toujours été intéressé par les collaborations.
Le violoniste Vincent Royer commença à travailler avec lui en 2001.
“Ephémère” (1974) Cette pièce musicale - qui comme son nom l’indique est basée sur des “effets de mer”, est destinée à des instrumentistes aussi bien professionnels qu’amateurs, et à des musiciens ouverts à tous les genres musicaux. La bande sert de partition. Comme son nom l’indique aussi, cette bande a été conçue pour un moment d’occasion. Cette œuvre se situe entre la musqiue écrite et la musique totalement improvisée. Nouvelle version réalisée en 2012 par Brunhild Ferrari pour Vincent Royer.
“Le piano englouti” est une pièce pour sons fixés de Brunhild Ferrari constituée de captations réalisées sur deux îles et piano mais ici c’est une adaptation pour alto.
“Pour que le vent soit propice” est une improvisation pour alto et électroniques basée sur la pièce de Luc Ferrari “Ce qu’a vu le Cers”.
Malcolm GOLDSTEIN 
'Soweto Stomp'
CD
Réf : mode 291
17,00 € ^
Le compositeur et violoniste Malcolm Goldstein avec l'ensemble The Ratchet Orchestra.
'Configurations in darkness (1995), 'Scuttling a space of time, slowly' (2014), 'In search of Tone Roads #2 (For Charles Ives)' (2013), 'Broken canons' (2011), 'Two silences' (2003-2013), 'Soweto Stomp' (1985).
Enregistré en 2015.
'Les pièces enregistrées ici sont des compositions pour improvisation structrurée; il ne s'agit pas de compositions linéaires dont tous les rythmes et les hauteurs seraient précisément notés.'
Du jazz un brin chaotique à des structures microtonales plus denses, un aperçu du travail de ce compositeur (et aussi soliste ici) qui trouve son inspiration dans le terreau de l'Amérique du Nord et qui aime le collage imprévisible.
Tim HODGKINSON 
'Onsets'
CD
Réf : mode 266
17,00 € ^
Nouvelle édition des compositions de Tim Hodgkinson (connu comme fondateur du groupe Henry Cow en 1968) et autre rencontre avec l'ensemble Hyperion de Iancu Dumitrescu. Où l'on ressent la pratique de l'improvisation, une attirance pour l'électroacoustique et une connaissance du shamanisme. 'Ici-bas' (2009) pour ensemble et sons électroniques. Hyperion Ensemble avec des membres des quartet Talea et Bergersen. Tim Hodgkinson, direction. 'Ulaaraar' (2005) pour clarinette basse & cordes. Tim Hodgkinson, clarinette basse et direction. Ioan Marius Lacraru, Cornelia Petroiu, alto. Theodor Iancu, Andrei Kivu, violoncelle. Ion et Ciprian Ghita, basses. Anon, gong. 'Amhas/Nirriti' (2001) pour ensemble et sons électroniques. Hyperion Ensemble sous la direction de Tim Hodgkinson. 'Jo-Ha-Kyu' (2000-2010) pour quatuor à cordes, harpe, trombone, synthétiseurr & verres. Ne(x)tworks sous la direction de Tim Hodgkinson. 'Attaot' (2009) pour ensemble et sons électroniques. Gustavo Aguilar, Petru Teodorescu, Alexander Lipowski, percussion. Hyperion Ensemble avec des membres de Talea sous la direction de Tim Hodgkinson, conductor.
Tim HODGKINSON 
'Sketch of now'
CD
Réf : mode 164
15,00 € indisponible ^
Alors on pourra dire que Tim Hodgkinson, né en 1949, a été le co-fondateur du groupe Henry Cow en 1968. Mais s'arrêter là serait trop limitatif sur le parcours de ce musicien autant marqué par l'improvisation, la composition et l'ethnomusicologie. Déjà deux disques de ses compositions étaient sortis chez RéR, celui-ci marque aussi sa rencontre avec le roumain Iancu Dumitrescu. Tout autant sauvage que libre. 'Vers Kongsu II' (2003) pour ensemble avec solo de clarinette. Tim Hodgkinson, clarinette, Vinny Golia, clarinette basse, Gustavo Aguilar, percussion, Hyperion Ensemble (sous la direction de Iancu Dumitrescu). 'Aici Schiteaza pe Acum' (2004) pour ensemble et bande. Lisa Cella, flûte, Robert Reigle, saxophone ténor, Morris Palter, percussion, Hyperion Ensemble (sous la direction de Tim Hodgkinson). 'Fighting-Breathing' (2001) pour clarinette basse et percussion enregistrée. 'Fragor' (2003) pour violoncelle à modification informatique et guitare électrique. 'De Yoknapatawpha' (2004) pour deux clarinettes et piano. Isabelle Duthoit et Jacques Di Donato, clarinette, Pascale Berthelot, piano. 'Further into Hard Stone' (2004) pour ensemble. Berten d'Hollander, flûte, Denis Simandy, cor, Robert Reigle, saxophone ténor, et l'Hyperion Ensemble (sous la direction de Tim Hodgkinson).
Aiyun HUANG'S & FRIENDS 
'Save percussion theater'
DVD
Réf : mode 242
22,00 € ^
Aiyun Huang a été élève du Trio Le Cercle (Willy Coquillat, Jean-Pierre Drouet, Gaston Sylvestre, percussion) et continue dde promouvoir la théâtre musical en interpétant des œuvres de ce répertoire, ici en solo, duo ou quatuor. Georges Aperghis : 'Les guetteurs de sons' (1981) par Aiyun Huang, Diego Espinosa, Sandra Joseph. 'Le corps à corps' (1978-79) par Aiyun Huang. Mauricio Kagel 'Dressur' (1977) par Ben Duinker, Eric Derr, Parker Bert. 'L'art bruit: solo for two' (1995) par Aiyun Huang, Diego Espinosa. Vinko Globokar 'Toucher' (1973) par Aiyun Huang. '?Corporel' (1985) par Aiyun Huang. Javier Alvarez 'Temazcal for maracas and tape' (1984) par Aiyun Huang. Jean-Pierre Drouet 'Variations sur un texte de Victor Hugo' (1991) par Aiyun Huang, Shawn Mativetsky, Fernando Rocha, Sandra Joseph. Chaque pièce a été filmée par Hans Fjellestad et Anton Cabaleiro. Liner notes by percussionist Steve Schick and Aiyun Huang.
Ulrich KRIEGER 
'urban dreamings'
CD
Réf : mode 282
17,50 € ^
'Sternenjger I' (2005) pour flûte basse, clarinette basse, saxophone ténor, électroniques. Erik Drescher, flûte basse. Christian Vogel, clarinette basse. Ulrich Krieger, saxophone ténor, électroniques. 'before|QUAKE' (2005) pour violoncelle, piano, percussion. California E.A.R. Unit. 'Il cimitero chiuso' (1997) pour ensemble de chambre amplifié. Sonic Boom. 'V.' (2001) pour orgue . ' as above, so below (for PN)' (1997/2003) pour 14 saxophones sopranino. Ulrich Krieger, saxophones sopranino. 'Azrael II' (2002) pour violoncelle solo, ensemble de chambre, électroniques. Ensemble Experimente.
Cet aperçu de la musique de chambre du saxophoniste Ulrich Krieger souligne son intérêt en tant que compositeur, improvisateur et interprète, pour explorer les affinités entre musique rock et avant-gardes classiques. 'En ce moment, mon intérêt est le mélange d'une insrumetation de type rock avec des instruments classiques (penser à une rencontre entre du Doom Metal et Giacinto Scelsi
György KURTAG 
'Signs, games and messages'
CD
Réf : mode 230
5,00 € ^
'L'ensemble de l'oeuvre de György Kurtág, compositeur hongrois né dans la ville roumaine de Lugoj en 1926, élève de Pal Kadosa, Sandor Veress et Ferenc Farkas, est une unique grande fresque qui se compose de fragments achevés. (...) Concis, parfait, assez post-Webernien pour croiser les avant-gardes historiques, mais suffisament iconoclaste pour en sortir par la force et indiquer un parcours nouveau, autonome, personnel, qui d'un côté est profondément enraciné dans les 'langues maternelles' de Bartok et de Beethoven et d'un autre côté regarde dès le début d'ailleurs, vers des horizons d'un son désormais libéré des liens de la tonalité. (...) La qualité du son de Kurtág est le point de départ de la recherche de Maurizio Barbetti, à l'intérieur de l'intrigue complexe de jeux, signes et messages que le compositeur hongrois sème. (...) Les 'Signs, games and messages' pour alto seul, enregistrés pour la première fois en totalité sur CD par Maurizio Barbetti, peuvent constituer une approche idéale de la connaissance du grand Kurtág et de son oeuvre en général. (...) Ce CD est complété par quatre oeuvres indépendantes pour alto solo, qui constituent le corollaire des 24 fragments des 'Signs, games and messages'. Il s'agit de quatre aphorismes composés dans les années 90 entre Budapest et Berlin. (...)' extraits des notes de livret trilingues (anglais, allemand, français).
Helmut LACHENMANN 
'zwei Gefühle'
CD
Réf : mode 252CD
15,00 € ^
'Zwei Gefühle - Musik mit Leonardo ' (1992) pour narrateur et ensemble. Helmut Lachenmann, narrateur. Ensemble Signal sous la direction de Brad Lubma. 'Weigenmusik' (1963) pour piano solo. Helmut Lachenmann, piano. 'Pression' (1969-70) pour violoncelle solo. Lauren Radnofsky, violoncelle. 'Guero' (1970) pour piano solo. Helmut Lachenmann, piano. 'Ein Kinderspiel' (1980) pour piano solo. Helmut Lachenmann, piano. Premier volume du compositeur allemand Helmut Lachenmann chez Mode. Pour celui qui parle parfois de musique concrète instrumentale 'un nouveau champ d'exploration s'est ouvert, celui d'apprendre que des sons insoupçonnés, libérés de façon semblable de l'emprise de la note, pouvaient être produits à l'aide d'instruments traditionnels'.
Helmut LACHENMANN 
'zwei Gefühle'
DVD
Réf : mode 252DVD
22,00 € ^
'Zwei Gefühle - Musik mit Leonardo ' (1992) pour narrateur et ensemble. Helmut Lachenmann, narrateur. Ensemble Signal sous la direction de Brad Lubma. 'Weigenmusik' (1963) pour piano solo. Helmut Lachenmann, piano. 'Pression' (1969-70) pour violoncelle solo. Lauren Radnofsky, violoncelle. 'Guero' (1970) pour piano solo. Helmut Lachenmann, piano. 'Ein Kinderspiel' (1980) pour piano solo. Helmut Lachenmann, piano. Premier volume du compositeur allemand Helmut Lachenmann chez Mode. Pour celui qui parle parfois de musique concrète instrumentale 'un nouveau champ d'exploration s'est ouvert, celui d'apprendre que des sons insoupçonnés, libérés de façon semblable de l'emprise de la note, pouvaient être produits à l'aide d'instruments traditionnels'. La version DVD propose une version 5.1 (24-bit DTS et dolby) plus une version stéréo et un documentaire d'une vingtaine de minutes de Lachenmann en conversation avec Seth Brodsky (professeur de musique à l'Université de Chicago)
Helmut LACHENMANN 
'Complete string quartets'
CD
Réf : mode 267
17,50 € ^
'Gran Torso' (1972). 'Lachenmann voulait une plus grande démocratie des sons, dans laquelle ceux qui avaient été considérés comme marginaux, exceptionnels, pourraient agir de façon plus riche et variées, si on les traitait comme substance normalke. Cette manière de penser a permis un surcroît de créativité qui a atteint son apogée dans 'Gran Torso'.' 'Reigen seliger Geister' (1989). 'Une grande partie de ce second quatuor est en murmure-fluet; la technique de base, que le compositeur a notée, est un 'flautando sans pression', dans lequel 'les notes fo,nctionnent davantage comme des ombres de sons'. 'Grido' (2000-01). 'On découvre de sons aux limites, chuchotements en sourdine, dans des harmoniques, en huitième de tons et autres petits intervalles utilisés pour générer des battements acoustiques, en grincements, et même à une ou deux reprises en phonèmes vocaux.' Interprété par The JACK Quartet. Textes extraits des notes de livret (anglais, allemand et français).
Margaret LENG TAN 
'Sorcerer of the new piano'
DVD
Réf : mode 194
12,00 € ^
Deux films de Evan Chan sur Margaret Leng Chan, pianiste aventureuse et virtuose du piano jouet. 'Sorceress of the new piano' (2004) à travers des œuvres de John Cage, George Crumb, Ge Gan-ru, Joan La Barbara, Raphael Mostel, Somei Satoh, Lois V. Vierk 'The maverick piano' (2007) où l'on suit l'interprète à travers six œuvres qui proposent différentes transformations du piano (John Cage, Ge Gan-ru, Erik Satie et Toby Twining). Région 0, NTSC, Dolby 2.0 stéréo, sous-titres en français disponibles.
Margaret LENG TAN 
'She herself alone-The art of the toy piano 2'
DVD
Réf : mode 221dvd
10,00 € ^
Version DVD, ntsc, region 0, dolby digital, 96Khz/24bit stereo. Chaque pièce est filmée par Anton Cabaleiro. Margaret Leng Tan aux pianos jouets, instruments jouets, piano, percussions, boîtes à musique, voix, interprète les pièces suivantes : John Cage “Suite for toy piano”. Eric Griswold “Old MacDonald’s yellow submarine”. Toby Twining “An American in Buenos Aires (A blues tango)”. George Crumb “Put my little shoes away”. Jerome Kitzke “The animist child”. Ross Bolleter “Hymn to ruin”. Laura Liben “She herself alone”.
Henning LOHNER 
'The revenge of the dead indians: in memoriam John Cage'
DVD
Réf : mode 197
22,00 € ^
'The revenge of the dead indians : In Memoriam John Cage' (1993) à travers le témoignage de 42 personnalités différentes (comme Gary Burton, John Cage, Noam Chomsky, Merce Cunningham, William Forsythe, Betty Freeman, Frank Gehry, Murray Gell-Mann, Matt Groening, Rutger Hauer, Dennis Hopper, Ellsworth Kelly, Alison Knowles, Raymond Kurzweil, Edward Lorenz, Benoît Mandelbrot, Yehudi Menuhin, Marvin Minsky, Heiner Müller, Jean Nouvel, Yoko Ono, Tomaso Poggio, Richard Serra, Shankar, Giorgio Strehler, Iannis Xenakis, Frank Zappa, John Zorn...), un hommage à John Cage sous la forme d'un film composé selon des prncipes musicaux. En bonus, une performance vidéo de 4'33' par John Cage et Henning Lohner, une interview avec Van Carlson & Henning Lohner; et un livret (anglais, allemand). Région 0, NTSC, Dolby 2.0 stéréo, sous-titres en français disponibles.
Alvin LUCIER 
'Ever Present'
CD
Réf : mode 178
15,00 € ^
Microtonalités, battements, mirages acoustiques, effet doppler, toujours et encore l'amour du minimalisme pour Alvin Lucier (né en 1931, voir catalogue). Cinq pièces inédites : 'Piper' (2000) pour cornemuse (Matt Welch). Réflexion du son et oscillations rythmiques. 'Fan' (2003) pour kotos (Miki Maruta, Ryuko Mizutani, Kayoko Nakagawa et Yoko Nishi). Un même ton, un même tempo, de longues séries de cordes pincées montent progressivement d'un à quatre demi-tons. '947' (2001) pour flûte (Jacqueline Martelle). Quatre tons purs accordés aux intervalles dans toutes leurs combinaisons et simultanément de longs sons tenus. 'Silver Streetcar for the Orchestra' (1988) pour triangle (Brian Johnson). Un titre emprunté à Luis Bunuel et une méthodique exploration de timbre. 'Ever Present' (2002) pour flûte, piano et saxophone alto (Drescher-Okabe-Armbruster Trio). Une commande du trio pour une performance à Fribourg le 21 juin 2002. Des motifs rythmiques à des vitesses déterminées par les rapports de hauteur, une pièce inspirée par la structure formelle du jardin de Robert Irwin au Centre Getty de Los Angeles.
Alvin LUCIER 
'Two Circles'
CD
Réf : mode 295
17,00 € indisponible ^
Compositeur nord-américain né en 1931, le travail d’Alvin Lucier s’est toujours éloigné de la complexité contemporaine issue de Darmstadt pour se consacrer à l’étude de phénomènes sonores ou physiques dans une démarche parfois proche de celle d’un scientifique.
Ce CD propose différentes œuvres toutes interprétées par l’ensemble italien Alter Ego où il est question de micro-battements et de micro-tonalités, d’un sonore créé par la rencontre de fréquences !
“Two Circles” (2012) pour flûte, clarinette, violon, violoncelle, piano et oscillateurs. “Fideliotrio” (1986) pour alto, violoncelle et piano.
“Three Translations of the Works of Maurizio Mochetti” (2008) pour flûte, clarinette, violon, violoncelle et piano.
Plus le tube du compositeur, “I am Sitting in a Room” (1968) pour voix et enregistrement, interprété par lui-même en 2012. Un texte enregistré et un enregistrement réenregistré, etc, etc jusqu’à ce que la source disparaisse au profit de l’acoustique du lieu.
Le livret contient une interview de Lucier avec le flutiste Manuel Zurria et des notes de Riccardo Dillon Wanke et Alvin Lucier.
Alvin LUCIER 
'Broken line'
CD
Réf : mode 281
17,50 € ^
Un autre excellent disque pour découvrir ou approfondir sa connaissance du travail d'Alvin Lucier. Unique et merveilleux. 'Carbon Copies' (1989) pour enregistrements (n'importe quel évènement intérieur ou extérieur) et instruments. Un travail basé sur la mémoire et l'imitation. 'Risonanza' (1982) pour objets résonants et électroniques. Où il s'agit de faire résonner des objets sélectionnés par un jeu de fréquences adaptées. 'Music for Pure Waves, Bass Drums and Acoustic Pendulums' (1980). Où l'instrument acoustique (ici quatre grosses caisses) est excité et joué par des impiulsions électroniques. 'Broken Line' (2006) pour flûte, piano et vibraphone. Alvin Lucier joue sur des moments de rencontre et de battements entre fréquences mais dans l'acoustique seule, sans apport d'électronique. Interprètes : Trio Nexus avec Erik Drescher, Sebastian Berweck, Martin Lorenz.
Bruno MADERNA 
'Music in two dimensions: works for flute'
CD
Réf : mode 260
15,00 € ^
Ce CD sort pour célébrer le 40ème anniversaire de la mort du compositeur et chef d'orchestre Bruno Maderna (1920-73). Il regroupe des pièces pour flûte. Avec Roberto Fabbriciani, flûtes. Massimiliano Damerini, piano. 'Musica su due dimensioni' (1952) pour flûte et bande. 'Divertimento in due tempi' (1953) pour flûte et piano. 'Concerto per flauto e orchestra' (1954) pour flûte et orchestre. Orchestra Filarmonica 'G. Monaco' sous la direction de Marcello Panni. 'Musica su due dimensioni' (1958) pour flûte et bande. 'Honeyrêves' (1961) pour flûte et piano. 'Cadenza da ÔDimensioni III'' (1963) pour flûte solo. 'Serenata per un satellite' (1969) arrangement pour flûtes de R. Fabbriciani, avec Luisella Botteon. 'Per Caterina' (1963) pour violon et piano, arrangement pour flûte et piano par R. Fabbriciani. 'Serenata für Claudia' (1968) pour violon et clavecin, arrangement pour flûte et piano par R. Fabbriciani.
NEWBAND 
'Microtonal works by Partch, Cage, LaBarbara, Drummond'
CD
Réf : mode 18
15,00 € ^
Il s’agit d’un CDR dupliqué de manière professionnelle. Pur garder son catalogue disponible, le label n’a plus les moyens de faire autrement.
1990. L'ensemble Newband connu pour ses interprétations de Partch et autres musiques microtonales jouent ici des pièces de Cage, LaBarbara, Dummond et Partch. John Cage (1912-1992), 'Haikai for flute and zoomoozophone' (1984) par Stefani Starin, flûte et Dean Drummond, zoomoozophone. Harry Partch (1901-1974) 'Two Studies on Ancient Greek Scales' (1946, arr. Drummond) par Stefani Starin, flûte, Dean Drummond & Dominic Donato, zoomoozophone. Joan LaBarbara 'Silent Scroll' (1982) par Joan LaBarbara, voix, Stefani Starin, flûte, Lewis Paer, contrebasse, Dean Drummond, Dominic Donato, zoomoozophone, cup gong. Dean Drummond 'Then or Never' (1984) par Stefani Starin, flûte, Ron Lawrence, alto, Donald Palma, contezbasse, James Pugliese, Dominic Donato, Gregory Charnon, zoomoozophone. 'Columbus' (1980) Stefani Starin, flûte, James Pugliese, Dominic Donato, Dean Drummond, zoomoozophone. 'Incredible Time (to Live and Die)' (1988) par Stefani Starin, flûte, Elizabeth Rogers, synthétiseur Yamaha DX711, Dominic Donato, batterie électronique Korg DDD1, zoomoozophone, cymbales chinoises, cloches, James Pugliese, zoomoozophone, cymbales chinoises, William Trigg, zoomoozophone, gongs chinois, bols. Sous la direction de Dean Drummond.
Chris NEWMANN 
'Ghosts'
CD
Réf : mode 271
15,00 € ^
'Symphony' (1981). 'Cologne' (1986-87). 'Ghosts' (1984). 'Ghost Symphony' (1998). Ensemble KNM dirigé par Steffen Tast. Artiste pluriel (musique, poésie, vidéo, peinture) né dans les années 50 en Angleterre, Chris Newman compose des pièces qui jouent avec la répétition, des lignes simples et parfois irritantes toujours aux limites du trop. Excentrique, particulier et décalé.
Phill NIBLOCK 
'Brazil 84'
DVD
Réf : mode 273
25,00 € ^
Phill Niblock est un homme de l'image (photographe et cinéaste) avant d'être musicien. Il a réalisé de nombreux films 16mm à partir de 1973 sous le titre 'The movement of people working'. Au Japon, Brésil, Chine, … des plans fixes (principalement) sur des gens au travail, le plus souvent artisanal, ou dans des activités du quotidien, des gestes simples mais tous liés à une pratique que ce soit celle de la pêche, du métier à tisser ou de la récolte du riz. Images elles-mêmes simples et justes, belles et réalistes. Ces films sont silencieux mais Phill Niblock les utilise souvent pendant ses concerts, ou alors ajoute comme ici des musiques. En l'occurence, 'Three Orchids' (2002-03) pour trois orchestres, dans deux versions. 'Two by Tom' (2005) pour deux orchestres. Orchestre de l'Ensemble SEM sous la direction de Petr Kotik, Trio Scordatura + Guy de Bièvre, Nelly Boyd Ensemble. Une musique qui comme toujours joue sur l'accumulation et la microtonalité, les battements de fréquences entre deux signaux presqu'identiques mais différents. Les films ont été réalisés au Brésil en 1984. Ni ethnographique, ni documentaire, ni décor visuel, les films de Phill Niblock sont un objet de composition comme sa musique. Textes de Bob Gilmore, Johan Vandermaelen, Carlos Casa. Region zéro, NTSC, dolby stéréo, dolby 5.1 surround, DTS 5.1 surround.
Phill NIBLOCK 
'Disseminate'
CD
Réf : mode 131
17,50 € ^
'Disseminate Ostrava' (1998). 'Kontradictionaries' (1999, rev. 2003). 'Disseminate Q-O2' (1998). 'Disseminate' est une pièce pour orchestre, ici dans deux versions. La première (extraordinaire) avec l'orchestre seul, la seconde où l'orchestre s'est réenregistré. 'Kontradictionaries' est une pièce pour flûte, saxophone et tuba contrebasses + sons enregistrés. Trois pièces de Phill Niblock qui encore et toujours travaillent avec le drone. C'est le son que l'on vise dans notre écoute, les hauteurs ne semblent pas changer ou à peine, le déroulement temporel semble arrêter.
ORKEST DE VOLHARDING 
'The minimalists'
double CD
Réf : mode 214-15
25,00 € ^
Steve Reich : 'City life' (1995), arrangé par Anthony Fiumara (2005). Kyle Gann : 'Sunken City (in memoriam New Orleans)' (2005). Louis Andriessen : 'Workers Union' (1975). Terry Riley : 'In C' (1964). David Lang : 'Street' (1993). John Adams : 'Short ride in a fast machine' (1986). Pièces du répertoire de la musique dîte minimale, ici interprétées par l'Orkest de Volharding dirigé par Jussi Jaatinen. Recommandé.
Horatiu RADULESCU 
'Piano sonatas & string quartets 1'
CD
Réf : mode 290
17,00 € ^
Le premier volume d’une série de six pour documenter l’œuvre de ce compositeur roumain installé en France, Horatiu Radulescu (1942 - 2008), qui fut le premier à introduire le concept de musique spectrale.
On peut comparer sa musique à un « océan sans fin de vibrations ».
“String Quartet No.5 “before the universe was born”, op. 89” (1990-95). “’Piano Sonata No.5 “settle your dust, this is the primal identity”, op. 106” (2003). “Piano Sonata No.2 “being and non-being create each other”, op.82” (1991).
Interprètes : JACK Quartet et Stephen Clarke, piano.
Extrait du livret (anglais, allemand, français) :
“Les deuxième, troisième, quatrième, cinquième et sixième sonates pour piano (ainsi
que les cinquième et sixième quatuors à cordes et diverses autres oeuvres) sont tous inspirés par le Tao Te King du philosophe chinois Lao Tseu (VIème – VIIème siècle avant JC), dans la traduction de Stephen Mitchell (Harper & Row, 1988). Des phrases du Tao sont ajoutées aux oeuvres comme sous-titres globaux et parfois aussi comme titres de mouvements individuels. Cependant, typiquement pour Radulescu, une telle inspiration poétique est toujours placée parallèlement à des conceptions structurelles rigoureuses qui illustrent les archétypes spectraux. […]
Le Cinquième Quatuor à cordes de Radulescu a été achevé à Fribourg en 1995 et c’est
l’une des pièces clés de son oeuvre. Il constitue en quelque sorte la plus riche manifestation de l’ensemble des techniques de cordes qu’il avait développées pour sa musique, depuis Credo pour neuf violoncelles en 1969 et l’oeuvre pour orchestre de cordes Everlasting Longings de 1972, et qui avait atteint un nouveau sommet en 1983 dans Das Andere (pour instrument à cordes en solo accordé en quintes parfaites). Ces techniques – entièrement nouvelles ou employées de manière idiosyncratique, devenant ainsi des signatures de Radulescu – ne supposent pas seulement une maîtrise virtuose des harmoniques aigües, mais des cordes multiphoniques et de diverses techniques
spéciales d’archet, notamment le type spécial de flautando que Radulescu a nommé
« phase shifting bowing » , comme si l’archet rebondissait sur deux murs imaginaires (ce qui peut être entendu au tout début du quatuor et à divers moments, tout au long du morceau). […] Avec le Cinquième Quatuor, Radulescu n’a jamais plongé plus profondément dans ce qu’il aimait penser être la « vérité connue de Pythagore, des mystiques hindous et des anciens chants byzantins ».” Bob Gilmore, Amsterdam, 2014.
Horatiu RADULESCU 
'Piano sonatas & string quartets 1'
LP
Réf : mode 290LP
29,00 € indisponible ^
Version vinyl limitée à 500 copies numérotées. Masterisé à partir des fichiers 96khz/24-bit. Matrice réalisée par Scott Hull à Masterdisk, New York. Pressage chez RTI en Californie. Bref pour assurer une qualité parfaite !
Avec un insert de 4 pages reprenant le texte de Bob Gilmore + un extrait de la partition et un code de téléchargement pour la vertsion complète c’est-à-dire incluant “Piano Sonata No.2”.

Le premier volume d’une série de six pour documenter l’œuvre de ce compositeur roumain installé en France, Horatiu Radulescu (1942 - 2008), qui fut le premier à introduire le concept de musique spectrale.
On peut comparer sa musique à un « océan sans fin de vibrations ».
“String Quartet No.5 “before the universe was born”, op. 89” (1990-95).
“Piano Sonata No.5 “settle your dust, this is the primal identity”, op. 106” (2003).
Interprètes : JACK Quartet et Stephen Clarke, piano.
Extrait du livret (anglais, allemand, français) :
“Les deuxième, troisième, quatrième, cinquième et sixième sonates pour piano (ainsi
que les cinquième et sixième quatuors à cordes et diverses autres oeuvres) sont tous inspirés par le Tao Te King du philosophe chinois Lao Tseu (VIème – VIIème siècle avant JC), dans la traduction de Stephen Mitchell (Harper & Row, 1988). Des phrases du Tao sont ajoutées aux oeuvres comme sous-titres globaux et parfois aussi comme titres de mouvements individuels. Cependant, typiquement pour Radulescu, une telle inspiration poétique est toujours placée parallèlement à des conceptions structurelles rigoureuses qui illustrent les archétypes spectraux. […]
Le Cinquième Quatuor à cordes de Radulescu a été achevé à Fribourg en 1995 et c’est
l’une des pièces clés de son oeuvre. Il constitue en quelque sorte la plus riche manifestation de l’ensemble des techniques de cordes qu’il avait développées pour sa musique, depuis Credo pour neuf violoncelles en 1969 et l’oeuvre pour orchestre de cordes Everlasting Longings de 1972, et qui avait atteint un nouveau sommet en 1983 dans Das Andere (pour instrument à cordes en solo accordé en quintes parfaites). Ces techniques – entièrement nouvelles ou employées de manière idiosyncratique, devenant ainsi des signatures de Radulescu – ne supposent pas seulement une maîtrise virtuose des harmoniques aigües, mais des cordes multiphoniques et de diverses techniques
spéciales d’archet, notamment le type spécial de flautando que Radulescu a nommé
« phase shifting bowing » , comme si l’archet rebondissait sur deux murs imaginaires (ce qui peut être entendu au tout début du quatuor et à divers moments, tout au long du morceau). […] Avec le Cinquième Quatuor, Radulescu n’a jamais plongé plus profondément dans ce qu’il aimait penser être la « vérité connue de Pythagore, des mystiques hindous et des anciens chants byzantins ».” Bob Gilmore, Amsterdam, 2014.
Roger REYNOLDS 
'Complete cello works'
double CD
Réf : mode 277/78
31,00 € ^
Pour célébrer les 80 ans du compositeur Roger Reynolds (fondateur du Festival Once avec Robert Ashley dans les années 60, et créateur d'œuvres pluridisciplinaires), Mode édite dans un double CD l'intégrale de ses œuvres pour violoncelle. Alexis Descharmes, violoncelle. 'Thoughts, Places, Dreams' (2003) pour violoncelle et orchestre de chambre. Ensemble Court-circuit sous la direction de Jean Deroyer. 'Focus a beam, emptied of thinking, outward...' (1989) pour violoncelle solo. 'Process and Passion' (2002) pour violon, violoncelle et ordinateur avec Nicolas Miribel, violon. 'A Crimson Path' (2000-02) pour violoncelle et piano avec Sébastien Vichard, piano. 'imagE/cello & imAge/cello' (2007) pour violoncelle solo. 'Colombi Daydream' (2010) pour violoncelle solo. Et aussi des extraits de textes lu par le compositeur en écho aux pièces.
Giacinto SCELSI 
'Music for high winds'
CD
Réf : mode 102
15,00 € ^
'Ixor' (1956) pour clarinette, 'Suite' (1953) pour flûte et clarinette, 'Preghiera per un' ombra' (1954) pour clarinette, 'Ko-Lho' (1966) pour flûte et clarinette, 'Pwyll' (1954) pour flûte, 'Tre pezzi' (1954) pour clarinette, 'Rucke di Guck' (1957) pour piccolo et hautbois, 'Three latin prayers' (1970) pour clarinette. Interprété par Carol Robinson, Clara Novakova et Cathy Miliken.
Giacinto SCELSI 
'The works for violin'
CD
Réf : mode 256
17,00 € ^
'Sur ce CD sont réunies toutes les œuvres pour violon solo, conservées et publiées (le 'Divermento N¡1' a disparu. Avec la façon de travailler souvent chaotique de Scelsi, des découvertes ultérieures ne peuvent certes pas êtres exclues). Elles proviennent de périodes différentes, et permettent ainsi de percevoir un développement. Les Divermenti 2, 3 et 4 ont été écrits avant l'étape décisive dans la microtonalité, et donc sont écrites, pour ainsi dire, à l'intérieur du son. Dans 'Xnoybis', on pourrait plutôt parler d'une sorte de jeu de mélodie et de timbre. Les continuums de sons, rressemblant parfois à une sirène obsédante, agissent de manière semblable dans le diptyque 'L'âme ailée - L'âme ouverte' d'après les notes de pochette du CD. 'Divertimento No. 4' (1955), 'L'âme ailée - L'âme ouverte' (1973), 'Divertimento No. 2' (1954), 'Xnoybis' (1964), 'Divertimento No. 3' (1955). Weiping Lin, violon.
Giacinto SCELSI 
'The viola works'
CD
Réf : mode 231
16,00 € ^
Le volume 9 des éditions de la musique de Giacinto Scelsi est consacré aux œuvres pour alto. 'Manto' (1957) avec voix. 'Coelocanth' (1955). 'Elegia per Ty' (1958) avec violoncelle (Séverine Ballon). 'Three Studies' (1956). 'Xnoybis' (1964). Vincent Royer, alto et voix. Une virtuosité au service d'une impétuosité extatique !
Giacinto SCELSI 
'The piano works 2'
CD
Réf : mode 143
15,00 € ^
'Suite N°2' (1930). 'Action music' (1955). Pièces pour piano de Giacinto Scelsi (1905-1988) interprétées par Stephan Clarke.
Giacinto SCELSI 
'The orchestral works 1'
CD
Réf : mode 95
17,00 € ^
'Hymnos' (1963) pour orgue et deux orchestres. 'Hurqualia' (1960) pour orchestre. 'Konx-Om-Pax' (1968) pour orchestre et chœur. 'Canti del Capricorno' (1962-72) pour voix avec et sans instruments. Interprété par The Carnegie Mellon Philharmonic & Concert Choir sous la direction de Juan Pablo Izquierdo.
Giacinto SCELSI 
'The orchestral works 2'
CD
Réf : mode 176
17,00 € ^
Deuxième volume des œuvres orchestrales de Giacinto Scelsi (1905 - 1988). Quattro Pezzi (su una nota sola) (1959) pour 25 musiciens. Uaxuctum-The Legend of the Mayan City which they themselves destroyed for religious reasons (1966) pour ondes Martenot, sept percussionistes, timbales, chœur et 23 musiciens. La nascita del Verbo (1946-48) for chœur et grand orchestre. Orchestre symphonique de la radio de Vienne. Toutes les œuvres de Scelsi, gigantesques monuments liquides, sont absolues, dans le sens où elles sont totalement réfractaires au monde qui nous entoure. JN von der Weid.
Giacinto SCELSI 
'The piano works 4'
CD
Réf : mode 227
15,00 € ^
“The piano works 4”. Stephen Clarke : piano. “Hispania”-“Triptyque pour piano” (1939). “Suite No. 5”- “Il Circo” (1935). “Suite No. 6”- “I Capricci di Ty”. “Les oeuvres proposés sur ce CD, antérieures à la dépression de Scelsi, attestent de son brio en tant qu’improvisateur, sa sensibilité au rythme et au timbre et à l’originalité de son identité de composition telle qu’elle prenait forme dans cette période critique.” Benjamin R. Levy
Giacinto SCELSI 
'The piano works 3'
CD
Réf : mode 159
15,00 € ^
Aki Takahashi : piano. 'Suite n¡10 Ka' (1954). 'Quattro illustrazioni' (1953). 'Sonate n¡¡3' (1939). 'Cinque incantesimi' (1953). 'Un adieu' (1978-88 ? ). À noter qu'une version dvd de ces enregistrements auxquels s'ajoute 'Aitsi' (1974) est disponible au catalogue.
Giacinto SCELSI 
'The piano works 3'
DVD
Réf : mode 159dvd
10,00 € indisponible ^
Le premier DVD consacré à la musique de Scelsi. Aki Takahashi : piano. 'Suite n¡10 Ka' (1954). 'Quattro illustrazioni' (1953). 'Sonate n¡¡3' (1939). 'Cinque incantesimi' (1953). 'Un adieu' (1978-88 ? ). 'Aitsi' pour piano amplifié (1974). Region 0. NTSC. 5.1 Surround : Dolby digital & DTS. stereo : 24-bit PCM.
Johannes SCHÖLLHORN 
'Clouds and sky'
CD
Réf : mode 255
15,00 € ^
'Clouds and sky' (2010), pour piano et orchestre. Jan-Philip Schulze, piano. Orchestre symphonique de la WDR sous la direction de Peter Rundel. 'Rota' (2008) pour clarinette contrebasse et quatuor à cordes. Gareth Davis, clarinette contrebasse et le Jack Quartet. 'Red and blue' (1999) pour sextet de percussion. Ensemble S. 'A self-same song' (2010) pour clarinette contrebasse solo. Gareth Davis, clarinette contrebasse. 'Johannes Schöllhorn a une grande prédilection pour les transcriptions. Son propre travail est en même temps intimement lié à celui de la transcription; même avec un matériau que l'on a inventé soi-même, dit-il, donc 'authentique', on n'est jamais totalement sûr qu'il ne s'agisse pas d'un objet trouvé. Depuis bien des années, il pratique d'une manière extrêmement inventive la transcription, en tant que métaphorisation, transport, transplantation, décalage'. exrait des notes du livret. Johannes Schöllhorn a étudié la composition avec Emmanuel Nunes, Mathias Spahlinger et Klaus Huber à la Musikhochschule de Fribourg en Allemagne, la direction d'orchestre avec Peter Eötvös et la théorie musicale avec Peter Förtig.
Stefano SCODANIBBIO 
'Oltracuidansa'
CD
Réf : mode 225
15,00 € ^
“Oltracuidansa” (1997-2001) pour contrebasse et huit pistes sétéro. Stefano Scodanibbio : contrebasse. Notes de livret (italien-anglais) de Stefano Scodanibbio. “Oltracuidansa” fouille l’instrument. “Oltracuidansa” ou des manières de questionnement de la relation entre le corps de l’interprète et son instrument. Les sons enregistrés, tous produits par l’instrumentiste jouant la contrebasse, sont le résultat de 26 méthodes différentes de production du son, ces enregistrements ont ensuite été découpés et utilisés de manière polyphonique via montage multipiste. Exploratoire, grave et, en fait, délirant. Quasi une étude organologique en musique. Recommandé aux amateurs d’électroacoustique.
Howard SKEMPTON 
'Surface tension'
CD
Réf : mode 61
14,00 € ^
Oeuvres : “Passing fancy” (1975). “Bends” (1973). “Fire” (1989). “Melody” (1979). “Recessional” (1983). “Three Sequence” (1981-82). “Surface tension I” (1975). “Three Pieces for Oboe” (1993). “Surface tension 2” (1975). “Lament” (1972). “Small Change” (1985). “The Gipsy’s wife’s song” (1983). “Gemini Dances, #6” (1994). “Lullaby” (1983). “Bagatelle” (1985). “Prelude” (1971). “Intermezzo” (1978). “Under the Elder” (1982-83). “African melody” (1969). “Agreement” (1985). “Trace” (1980). Enregistrements du 7 et 9 mai 1996 et du 13 novembre 1996. Interprètes : Sarah Leonard (soprano), Howard Skempton (accordéon), Hermann Krezschmar (piano), Rainer Römer (violoncelle), Werner Dickel (violon, violon alto), Stefanie Kopetschke (horn), John Corbett (clarinette), Cathy Milliken (hautbois), Dietmar Wiesner (flûte). Notes de livret (anglais) de Howard Skempton. La plupart de ces pièces furent composées pour des amis par Howard Skempton (né en 1947, membre fondateur du Scratch Orchestra) et rassemblées en un CD elles nous évoquent autant de symétriques miniatures évoluant entre Erik Satie, Anton Webern et un humour classieux so british. Classe. Recommandé.
Howard SKEMPTON 
'Bolt from the blue'
CD
Réf : mode 226
17,50 € ^
Élève de Cornelius Cardew, Howard Skempton (né en 1947, membre fondateur du Scratch Orchestra) semble influencé par Satie voire Morton Feldman (qui lui s’inspirait grave de T. S. Monk, bref). Ce CD de miniatures mêle œuvres chorales et pièces pour piano solo. Les textes pour les œuvres chorales sont de Mary Webb, Edward Thomas, Emerson, Judith Cramond et Longfellow. Les interprètes sont Daniel Becker (piano) et l’ensemble Exaudi : Juliet Frasert (soprano), Katie Trethewey (soprano), Julia Doyle (soprano), Ruth Massey (mezzo-soprano), Tom Williams (contre ténor), Stephen Jeffes (ténor), Jonathan Saunders (baryton), Jimmy Holliday (basse). Direction : James Weeks. Les enregistrements datent de 2007. Notes de livret (anglais-allemand-français) du compositeur. Conclusion qu’elle est agréable de Benjamin Britten : “musique simple ayant du caractère”. “Coup de tonnerre dans un ciel bleu”! Recommandé aux mélomanes.
Karlheinz STOCKHAUSEN 
'Complete early percussion works'
DVD
Réf : mode 274DVD
25,00 € ^
Édition DVD avec vidéo, et options stéréo, Dolby Digital ou DTS 5.1. Et en bonus, trois interviews avec Steven Schick sur la musique, sur 'Zyklus', avec James Avery, sur 'Kontakte', avec red fish blue fish sur 'Mikrophonie'.
Première édition de Karlheinz Stockhausen (1928 - 2007) chez Mode avec ses premières pièces pour percussion à une période où le compositeur quitte l'extrême rigueur de ses premières pièces pour des formes plus ouvertes voire aléatoires. Et la fameuse pièce Mikrophonie où le percussionniste n'est pas entouré d'instruments mais un instrument - un gong - est joué par six musiciens avec la richesse filtrée de l'amplification. 'Kontakte' (1958-60) pour piano, percussion et bande quatre pistes. James Avery, piano. Steven Schick, percussion. 'Mikrophonie' (1964) pour gong, micros, filtres et controlleur. Ensemble red fish blue fish. 'Zyklus' (1959) pour un percussionniste. Steven Schick, percussion. 'Refrain' (1959) pour piano, cymbales, celesta, cloches & vibraphone. James Avery, piano. Pavlos Antoniadis, celesta. Steven Schick, percussion. 'Schlagtrio' (1952, rev. 1973) pour piano et deux timbales. Katalin Lukács, piano avec l'ensemble red fish blue fish.
Karlheinz STOCKHAUSEN 
'Complete early percussion works'
double CD
Réf : mode 274/75
31,00 € ^
Premier CD de Karlheinz Stockhausen (1928 - 2007) chez Mode avec ses premières pièces pour percussion à une période où le compositeur quitte l'extrême rigueur de ses premières pièces pour des formes plus ouvertes voire aléatoires. Et la fameuse pièce Mikrophonie où le percussionniste n'est pas entouré d'instruments mais un instrument - un gong - est joué par six musiciens avec la richesse filtrée de l'amplification.
'Kontakte' (1958-60) pour piano, percussion et bande quatre pistes. James Avery, piano. Steven Schick, percussion. 'Mikrophonie' (1964) pour gong, micros, filtres et controlleur. Ensemble red fish blue fish. 'Zyklus' (1959) pour un percussionniste. Steven Schick, percussion. 'Refrain' (1959) pour piano, cymbales, celesta, cloches & vibraphone. James Avery, piano. Pavlos Antoniadis, celesta. Steven Schick, percussion. 'Schlagtrio' (1952, rev. 1973) pour piano et deux timbales. Katalin Lukács, piano avec l'ensemble red fish blue fish.
Morton SUBOTNICK 
'Volume 1 - Electronic Works'
CD
Réf : mode 97
17,00 € ^
Il s’agit d’un CDR dupliqué de manière professionnelle. Pour garder son catalogue disponible, le label n’a plus les moyens de faire autrement.
'Touch' (1969) pour bande 4 pistes. 'A Sky of Cloudless Sulphur' (1978) pour bande 8 pistes. 'Gestures: It Begins With Colors' (1999-2001) pour bande avec Joan La Barbara, voix.
Morton SUBOTNICK 
'Volume 3 : electronic works'
CD
Réf : mode 237
16,00 € ^
Deux pièces pour live electronics de ce compositeur - figure emblématique de la musique électronique nord-américaine et qui participa à la création du Système Modulaire de Don Buchla. 'Until Spring : Revisited' (1976-2009) réalisée initialement avec des instruments analogiques puis reconçue avec l'ordinateur pour être jouée en direct. Et '4 Butterflies' (1973) qui résonne comme un paysage abstrait et flottant.
Morton SUBOTNICK 
'Volume 2 : electronic works'
DVD
Réf : mode 132
22,00 € ^
'Sidewinder' (1976) pour bande 4 pistes. 'Until Spring' (1975) pour bande 4 pistes. Version 5.1. Compositeur influent dans le champs des musiques électroniques pendant les années 60, Morton Subotnick a touché un large public avec ses pièces pour synthétiseurs. Réédition de deux pièces sorties en vinyl il y a bien longtemps. Le DVD présente également des interviews et un documentaire autour de l'installation lumière pour la pièce 'Sidewinder'.
Morton SUBOTNICK 
'Volume 2 : electronic works'
CD
Réf : mode 132CD
15,00 € ^
“Sidewinder” (1976) pour bande 4 pistes. “Until Spring” (1975) pour bande 4 pistes. Compositeur influent dans le champs des musiques électroniques pendant les années 60, Morton Subotnick a touché un large public avec ses pièces pour synthétiseurs. Réédition de deux pièces sorties en vinyl il y a bien longtemps.
Morton SUBOTNICK 
'Volume 3 : electronic works'
DVD
Réf : mode 237dvd
22,00 € ^
Deux pièces pour live electronics de ce compositeur - figure emblématique de la musique électronique nord-américaine et qui participa à la création du Système Modulaire de Don Buchla. 'Until Spring : Revisited' (1976-2009) réalisée initialement avec des instruments analogiques puis reconçue avec l'ordinateur pour être jouée en direct. Et '4 Butterflies' (1973) qui résonne comme un paysage abstrait et flottant. Plus sur la version DVD uniquement 'A Sky of Cloudless Sulphur : Revisited' (1978-2011) et des bonus avec des films expérimentaux de Subotnick, et des interviews de Subotnick et Ramon Sender. DVDrégion 0, ntsc, stéréo et 5.1.
James TENNEY 
'Melody, Ergodicity and Indeterminacy'
CD
Réf : mode 185
17,50 € ^
James Tenney (1934-2006, voir catalogue) figure de la musique expérimentale, proche de Philip Corner, Max Neuhaus, Malcolm Goldstein etc., pionnier dans l’utilisation de l’informatique à des fins musicales. Dix pièces jamais enregistrées jusqu’ici et interprétées par The Barton Workshop (ensemble consacré à la musique expérimentale, fondé en 1989 par le tromboniste et compositeur James Fulkerson). Indétermination, interprétation, superpositions, ergodicité. Notes de pochette (anglais, allemand, français) de James Fulkerson.
“Poem” (1955). Jos Zwaanenburg (flûte). “Ergodos I” (1963) computer music. “Monody” (1959) John Anderson (clarinette). “Ergodos II” (1964) computer music. “Seegersong #1” (1999). John Anderson (clarinette). “String Complement (with Ergodos II)” (1964) computer music avec violon, violon alto, violoncelle et basse. “Seegersong #2” (1999). Jos Zwaanenburg (flûte). “Instrumental Responses (with Ergodos I)” (1964) computer music avec flûte, basse, basson, clarinette basse, trombone, violon, violon alto, violoncelle, percussion, baryton. “Ergodos III” (1994). Frank Denyer et Nora Mulder (pianos). “Percussion Response (with Ergodos I”) (1964) computer music avec Tobias Liebezeit (percussion).
David TUDOR 
'Rainforest'
CD
Réf : mode 64
17,50 € ^
'Rainforest': version I (1968) jouée par David Tudor et Takehisa Kosugi pour Merce Cunningham, et la version IV (1973), environnement électroacoustique où David Tudor utilise divers objets comme haut-parleurs. Il enregistre leurs vibrations, les transforment et les renvoient sur d'autres objets.
Christian WOLFF 
'(Re):Making music, works 1962-99'
double CD
Réf : mode 133/34
26,00 € ^
Pièces de Christian Wolff composées entre 1962 et 1999, et interprétées par The Barton Workshop. 'Violist Pieces' (1997) pour violon, clarinette/clarinette basse, violoncelle, piano & percussion. 'Peace March 1' (Stop using uranium) (1983-84) pour flûte. 'Peace March 2' (1984) pour flûte, clarinette, violoncelle, piano, percussion. 'Emma' (1988-89) pour alto, violoncelle & piano. 'Digger Song' (1988) pour violon, alto, violoncelle & percussion. 'From Leaning Forward' (1988) pour soprano, bass-baritone, clarinette/clarinette basse, violoncelle & piano. 'Three Pieces' (1979-80) pour violon & alto. 'For 5 or 10 Players' (1962) pour trombone, violon, alto, violoncelle & percussion. 'Exercise(s) (15,16,17, 18)' (1975). 'For 5 or 10 Players' (1962), version pour 10 interprétes, pour flûtes, clarinette, basson, trombone, melodica, violon, alto, violoncelle, contrebasse, piano & percussion. 'Dark As A Dungeon' (1977) pour clarinette. 'Schoenen met veters' (1999) pour flûte, clarinette/clarinette basse, trombone, violon, alto, violoncelle & contrebasse.
Christian WOLFF 
'Incidental Music and Keyboard Miscellany'
double CD
Réf : mode 286/287
30,00 € ^
Deux œuvres pour piano du compositeur Christian Wolff (1934), interprétes par lui-même.
“Incidental Music” (2003-2004) a été créée pour un spectacle de danse de Merce Cunningham. Christian Wolff a écrit très vite et librement une suite de 93 miniatures - des cellules plus ou moins indépendantes les unes des autres - où la part d’improvisation est présente dans l’écriture et l’interprétation. Une musique accessoire dit le compositeur en référence au fait que très souvent chez Merce Cunningham il n’y avait pas de lien direct entre musique et danse.
“Keyboard Miscellany” (1997- ) est une œuvre en cours conçue comme un recueil de pièces courtes qui n’ont nulle part d’autre où aller ! On est donc dans une étrangeté formelle ou l’incongru croise parfois son ombre même quelques années plus tard.
Iannis XENAKIS 
'Ensemble music Vol.1'
CD
Réf : mode 53
15,00 € ^
'Plektó' (1993) pour flûte, clarinette, piano, percussion, violon et violoncelle, 'Eonta' (1962-64) pour piano, deux trompettes et deux trombones, 'Akanthos' (1977) pour voix soprano, flûte, clarinette, piano, deux violons, alto, violoncelle et basse, 'Rebonds 'b' & 'a' ' (1987-89) pour percussion, 'N'Shima' (1975) pour voix, cors, trombones et violoncelle amplifiés.
Iannis XENAKIS 
'Ensemble music Vol.2'
CD
Réf : mode 56
15,00 € ^
'Échange' (1989) pour clarinette basse et ensemble, 'Okho' (1989) pour trois djembes, 'Xas' (1987) pour quatuor de saxophones, 'Akrata' (1964-65) pour huit instruments à vent et huit cuivres, 'À la mémoire de Witold Lutoslawski' (1994) pour deux trompettes et deux cors.
Iannis XENAKIS 
'Works for piano'
CD
Réf : mode 80
15,00 € ^
'Evryali' (1973) pour piano, 'Dikhthas' (1979) pour violon et piano, 'Herma' (1960-61) pour piano, 'Palimpsest' (1979) pour piano, percussions, cuivres et cordes, 'Mists' (1980) pour piano, 'A.r. (hommage à Ravel)' (1987) pour piano. Piano: Aki Takahashi.
Iannis XENAKIS 
'Electronic music 2'
DVD
Réf : mode 203dvd
22,00 € ^
Dans la série des œuvres électroniques de Iannis Xenakis, le volume 2 nous propose deux pièces pour huit pistes : Polytope de Cluny (1972-74) pour l'inauguration du premier Festival d'Automne à Paris en 1972, et Hibiki-hana-ma (1969-70) commande de Toru Takemitsu pour l'exposition universelle d'Osaka en 1970. Nouvelles versions stéréophoniques et 5.1 réalisées par Gérard Pape. Notes en français, anglais, allemand. Xenakis, lorsqu'il écoutait de la musique, surtout la sienne, haussait toujours le volume à tel point que l'on avait littéralement les tympans qui en vibraient, on se sentait dépasser les limites du familier, le son traversait littéralement votre peau, comme s'il vous bombardait de tous les côtés et de haut en bas. Pour le DVD, en plus des versions surround (96khz/24-bit), le film 'Vasarely' de P. Kassovitz avec une pièce inédite de Xenakis, 'NEG-ALE' (1960).
Iannis XENAKIS 
'Complete string quartets'
DVD
Réf : mode 209DVD
22,00 € ^
Xenakis Edition Volume 10 - Complete String Quartets. DVD ntsc 24-bit DTS 5.1 Surround sound. Filmé par Tim Chu, le Jack Quartet (Christopher Otto et Ari Streisfeld, violons. John Pickford Richards, violon alto. Kevin McFarland, violoncelle) interprètent “Tetras” (1983), “Tetora” (1990), “ST-4-1,080262” (1956-62) et “Ergma” (1994). “Grand nombre des dernières de Xenakis sont monolithiques et implacablement austères, mais dans le contexte de son style il parvint à transmettre un maximum d’expression par des changements minuscules de texture ou de matériau. (...) Considérés dans leur ensemble, les quatre quatuors à cordes de Iannis Xenakis offrent un remarquable panorama de l’évolution du compositeur sur l’ensemble de sa vie. Chacune à sa façon, ses oeuvres sont extrèmement difficiles à jouer, à la fois individuellement et pour un ensemble. Cet enregistrement les présente tous les quatre pour la première fois et je en doute pas un instant que l’auditeur jugera l’interprétation du Jack Quartet d’un grand dévouement, absolument remarquable et à la hauteur de la musique extraordinaire écrite par ce compositeur hors pair.” James Harley, notes extraites du livret trilingue (anglais, allemand, français)
Iannis XENAKIS 
'La légende d'Eer'
DVD audio et vidéo
Réf : mode 148
22,00 € ^
'La légende d'Eer' - electronic works volume 1 - (1977-78), pièce électroacoustique pour bande 7 pistes. Ici dans une nouvelle version (différente de celle parue chez Montaigne) stéréo en 96khz/24bit spécialement réalisée.
Composée pour l'ouvertue du Centre Georges Pompidou, cette pièce d'une force inégalée utilise un large éventail de sons acoustiques et électroniques dans des constructions de masses qui font mieux comprendre l'admiration d'un Zbigniew Karkowski, par exemple, pour ce compositeur disparu en 2001.
Version DVD (ntsc) avec un film de Bruno Rastoin, 350 images réalisées pendant l'exécution originale, une interview de Xenakis par Harry Halbreich, et la musique en 5.1.
Iannis XENAKIS 
'La légende d'Eer'
CD
Réf : mode 148CD
17,50 € ^
'La légende d'Eer' - electronic works volume 1 - (1977-78), pièce électroacoustique pour bande 7 pistes. Ici dans une nouvelle version (différente de celle parue chez Montaigne) stéréo en 96khz/24bit spécialement réalisée.
Composée pour l'ouvertue du Centre Georges Pompidou, cette pièce d'une force inégalée utilise un large éventail de sons acoustiques et électroniques dans des constructions de masses qui font mieux comprendre l'admiration d'un Zbigniew Karkowski, par exemple, pour ce compositeur disparu en 2001.
Iannis XENAKIS 
'Electronic works 2'
CD
Réf : mode 203
17,50 € ^
Dans la série des œuvres électroniques de Iannis Xenakis, le volume 2 nous propose deux pièces pour huit pistes : Polytope de Cluny (1972-74) pour l'inauguration du premier Festival d'Automne à Paris en 1972, et Hibiki-hana-ma (1969-70) commande de Toru Takemitsu pour l'exposition universelle d'Osaka en 1970. Nouvelles versions stéréophoniques réalisées par Gérard Pape. Notes en français, anglais, allemand. Xenakis, lorsqu'il écoutait de la musique, surtout la sienne, haussait toujours le volume à tel point que l'on avait littéralement les tympans qui en vibraient, on se sentait dépasser les limites du familier, le son traversait littéralement votre peau, comme s'il vous bombardait de tous les côtés et de haut en bas.
Iannis XENAKIS 
'Percussion works'
triple CD
Réf : mode 171-173
38,00 € ^
Première édition complète de l'œuvre pour percussion de Iannis Xenakis. Interprétée par l'ensemble Red Fish Blue Fish sous la direction de Steven Schick. Même si ses premières pièces pour percussion arrivent presque 30 ans après celles de Cage, Cowell ou Varese, la place de Xenakis dans cette musique est prépondérante.
'Persephassa' (1969). Percussion sextet. 'Psappha' (1975). Percussion Solo. 'Dmaathen' (1977). Percussion Duo. 'Pléïades' (1978). Percussion sextet. 'Komboï' (1981). Percussion Duo. 'Kassandra' (1987). Percussion Duo. Philip Larson, voice. Steven Schick, percussion. 'Okho' (1989) for three djembes. 'Oophaa' (1989). Percussion Duo. 'Rebonds' (1989). Percussion Solo.
Iannis XENAKIS 
'Complete string quartets'
CD
Réf : mode 209
17,00 € ^
Xenakis Edition Volume 10 - Complete String Quartets. Contient “Tetras” (1983), “Tetora” (1990), “ST-4-1,080262” (1956-62) et “Ergma” (1994). Pièces interprétées par le Jack Quartet : Christopher Otto et Ari Streisfeld, violons. John Pickford Richards, violon alto. Kevin McFarland, violoncelle. “Grand nombre des dernières de Xenakis sont monolithiques et implacablement austères, mais dans le contexte de son style il parvint à transmettre un maximum d’expression par des changements minuscules de texture ou de matériau. (...) Considérés dans leur ensemble, les quatre quatuors à cordes de Iannis Xenakis offrent un remarquable panorama de l’évolution du compositeur sur l’ensemble de sa vie. Chacune à sa façon, ses oeuvres sont extrèmement difficiles à jouer, à la fois individuellement et pour un ensemble. Cet enregistrement les présente tous les quatre pour la première fois et je en doute pas un instant que l’auditeur jugera l’interprétation du Jack Quartet d’un grand dévouement, absolument remarquable et à la hauteur de la musique extraordinaire écrite par ce compositeur hors pair.” James Harley, notes extraites du livret trilingue (anglais, allemand, français)
Iannis XENAKIS 
'Music for strings'
CD
Réf : mode 152
15,00 € ^
'Syrmos' (1959) pour 18 cordes. 'Aroura' (1971) pour 12 cordes. 'Voile' (1995) pour 20 cordes. 'Theraps' (1975-76) pour contrebasse seule. John Eckhardt, contrebasse. 'Analogique A+B' (1959) pour neuf cordes et bande. 'Ittidra' (1996) pour sectet à cordes (premier enregistrement). Ensemble Resonanz, Johannes Kalitzke, chef d'orchestre.
Iannis XENAKIS 
'Ensemble works 3'
CD
Réf : mode 261
15,00 € ^
'Palimpsest' (1979) pour piano et ensemble. Cory Smythe, piano. 'Echange' (1989) pour clarinette basse et ensemble. Joshua Rubin, clarinette basse. 'Akanthos' (1977) pour soprano et ensemble. Tony Arnold, soprano. 'Thalleïn' (1984) pour 16 instruments. 'O-Mega' (1997) pour percussion et ensemble. Steven Schick, percussion et direction. International Contemporary Ensemble (ICE) sous la direction de Steven Schick. 'Zythos' (1996) pour trombone et six marimbas. Benny Sluchin, trombone. Red fish blue fish. Notes de livret en anglais, allemand et français. 'Le mécanisme derrière ce tremblement et, plus concrètement, la métaphore de la stratégie de composition de Xenakis est le palimpseste. Un palimpseste est un parchemin réutilisable, gratté de manière imparfaite de telle sorte que les inscriptions correspondant aux récits passés sont encore visibles parmi de plus récentes.'
Iannis XENAKIS 
'Works with piano'
CD
Réf : mode 217
15,00 € ^
“Iannis Xenakis (1922-2001) figure parmi les compositeurs les plus importants du 20e siècle. Musicien, architecte, ingénieur, il a conçu sa musique selon d’autres critères que ceux de la tradition musicale, s’inspirant des mathématiques, des sciences mais aussi de l’architecture ou de la philosophie. C’est pourquoi l’originalité de sa démarche le rattache difficilement à une tradition musicale”. Ici ce volume 11 se consacre à des œuvres avec piano. Aki Takahashi (piano). “Eonta” (1963) pour piano, deux trompettes & trois trombones. The Callithumpian Consort, sous la direction de Stephen Drury. “Morsima-Amorsima” (1962) pour piano, violon, violoncelle & contrebase. The Callithumpian Consort, sous la direction de Stephen Drury. “Akea” (1986), pour piano et quatuor à cordes. The Jack Quartet. “Paille in the Wind” (1992), pour piano et violoncelle. Roham de Saram, violoncelle. Notes trilingues (anglais, allemand, français) de Benoît Gibson.”
Iannis XENAKIS 
'Kraanerg'
CD
Réf : mode 196
17,50 € ^
Iannis Xenakis (1922-2001), 'Kraanerg' (1968-69) pour 23 instruments et bande quatre pistes, interprétée par le Callithumpian Consort sous la direction de Stephen Drury, en mars 2006. La bande a été remasterisée pour l'occasion. Créée en 1969 à Ottawa pour un ballet de Roland Petit, cette pièce traduit le climat politique tumultueux de cette époque, notamment dans la bande qui est une transformation des sons de l'orchestre. Une succession de textures distinctes, un continuum alternant musique instrumentale et électroacoustique. Existe également en format DVD(voir catalogue).
Iannis XENAKIS 
'Le dépassement de soi'
DVD
Réf : mode 284
25,00 € ^
Ce DVD audio et vidéo est centré autour de l’œuvre “Linaia-Agon” (1972) du compositeur Iannis Xenakis.
Composé pour une combinaison rare de cuivres (cor, trombone et tuba), Linaia-Agon (1972) est considéré comme une oeuvre marginale dans la production de Iannis Xenakis. Elle permet néanmoins l’observation minutieuse de divers sujets, tels la musique et les mathématiques, la modélisation d’une oeuvre musicale, la performance et l’assistance
informatique, la mythologie grecque, l'oeuvre ouverte, les difficultés instrumentales…
Les documents réunis ici présentent un voyage musical à travers ces domaines variés. C'est une quête de vérité pour l'interprète, dans la création musicale, la compréhension de ce compositeur légendaire et la performance artistique en ce début du XXIe siècle.

“ “Linaia-Agon” de Iannis Xenakis est un “combat musical” imaginaire entre Apollon et Linos, joueur de lyre hors pair (et inventeur de l’harmonie selon la légende), qui dans le mythe grec paya de sa vie le fait d’avoir défié le dieu de la musique, du chant et de la poésie. Dans cette pièce pour trombone, cor et tuba créée en 1972, Xenakis s’approprie librement l’histoire en décidant de donner une chance à Linos (le trombone) de l’emporter sur Apollon (cor et/ou tuba) et démontrer qu’il est meilleur musicien que lui. Ce “combat”, le tromboniste Benny Sluchin l’a mené et joué de nombreuses fois depuis qu’il a découvert « Linaia-Agon » aux côtés de Xenakis, dans les années 80.”

On retrouve deux interprétations de cette pièce pour trombone, cor et tuba - interprété par Benny Sluchin, Jens McManama, Jérémie Dufourt et Arnaud Boukhitine - , un film de Benny Sluchin, “Linaia-Agon de Iannis Xenakis, Le dépassement de soi” - un documentaire sur le travail de Xenakis et sa relation à la mythologie grecque, aux mathématiques, aux formes de composition, à l'informatique. Avec la participation de Moreno Andreatta, Gérard Assayag, Jérémie Dufourt, Sharon Kanach, Mikhail Malt, Jens McManama, Pierre Michel, Benny Sluchin, Makis Solomos, et Iannis Xenakis lui-même - et en bonus “Zythos” (1996) pour trombone et six marimbas - iInterprété par Benny Sluchin et l’ensemble red fish blue fish sous la direction de Steven Schick -, une interview (audio uniquement) de Xenakis réalisée pour la radio en 1974 et une interface pour jouer soi-même la pièce “Linaia-Agon”.
Iannis XENAKIS 
'Works with piano'
DVD
Réf : mode 217DVD
20,00 € ^
Version DVD. 5.1 surround avec video en full HD de Tim Chu. Et ussi une version stéréo en 96khz/24-bit. Region 0, ntsc. 'Iannis Xenakis (1922-2001) figure parmi les compositeurs les plus importants du 20e siècle. Musicien, architecte, ingénieur, il a conçu sa musique selon d'autres critères que ceux de la tradition musicale, s'inspirant des mathématiques, des sciences mais aussi de l'architecture ou de la philosophie. C'est pourquoi l'originalité de sa démarche le rattache difficilement à une tradition musicale'. Ici ce volume 11 se consacre à des œuvres avec piano. Aki Takahashi (piano). 'Eonta' (1963) pour piano, deux trompettes & trois trombones. The Callithumpian Consort, sous la direction de Stephen Drury. 'Morsima-Amorsima' (1962) pour piano, violon, violoncelle & contrebase. The Callithumpian Consort, sous la direction de Stephen Drury. 'Akea' (1986), pour piano et quatuor à cordes. The Jack Quartet. 'Paille in the Wind' (1992), pour piano et violoncelle. Roham de Saram, violoncelle. Notes trilingues (anglais, allemand, français) de Benoît Gibson.' Et c'est 'à jouer le plus fort possible' nous dit le disque !
Efi XIROU 
'Iannis Xenakis, Charisma X'
DVD
Réf : mode 218DVD
22,00 € ^
Un film documentaire de Efi Xirou sur le compositeur Iannis Xenakis avec la participation de George Aperghis, François Bernard Mâche, Gerard Pape, Curtis Roads and featuring Françoise Xenakis, Makis Solomos, Sharon Kanach, Mâkhi Xenakis. Et les interprétations de Sylvio Gualda (Psappha), Elisabeth Chojnacka (Naama), Benny Sluichin (Keren), Frances-Marie Uitti et Lori Freedman (Charisma), Christophe Roy (Nomos Alpha), et Spiros Sakkas (Oresteia). DVD ntsc. Region 0. Sous-titres disponibles en français.
Walter ZIMMERMANN 
'Songs of innocence & experience'
double CD
Réf : mode 245/46
22,00 € ^
'10 Frnkische Tnze' (1977), pour quatuor à cordes avec drone. 'Keuper' (1980) pour quatuor à cordes. 'Festina Lente' (1987) pour quatuor à cordes. 'Songs of Innocence & Experience' (1996/2004), pour quatuor à cordes et bande, avec la voix d'Allen Ginsberg. 'Die Sorge geht über den Fluß' pour violin solo (Susanne Zapf, violin). 'Taula/Novo Ben' (2003) pour alto et voix (Nikolaus Schlierf, alto et voix). 'Fränkische Tänze' (1977) pour quatuor à cordes sans drone. The Sonar Quartett, Susanne Zapf & Kirsten Harms, violons, Nikolaus Schlierf, alto, Cosima Gerhardt, violoncelle. Compositeur allemand né en 1949, Walter Zimmermann se range dans l'école minimale mais sa musique a un lien étroit avec le folklore et les musiques traditionnelles notamment de la Franconie (centre-sud de l'Allemagne) plus qu'avec le rock ou le jazz comme c'était souvent le cas dans le genre pré-cité.