date de création
5 mai 1999

dernière mise à jour --
28 novembre 2017

 
WARM (France)


ETANT DONNES 
'Le paradis blanc'
LP + DVD
Réf : warm012
23,00 €
Ce disque, enregistré en 1983, est aussi la musique d’un film réalisé par Etant Donnés la même année et intitulé Le Paradis Blanc. Mastering Norscq.
L’album Le Paradis Blanc a été enregistré en 1983, il est inédit et aussi la musique du film du même nom réalisé par Etant Donnés la même année.
Cet album et ce film ont été réalisé dans le cadre d’une installation incluant une performance sur trois jours d’Etant Donnés à l’ELAC (‘Espace Lyonnais d’Art Contemporain’) pour le Cinquième Symposium d’Art Performance de Lyon en 1983 : une journée de construction de l’installation, une journée avec une performance d’Etant Donnés dans l’installation et une journée de destruction de l’installation.
La musique de cet album est celle des films de la construction et de la destruction de l’installation.
Le film figurant sur le DVD est un montage réalisé à partir des films de la construction et de la destruction de l’installation.
Cette musique comme toutes les premières œuvres d’Etant Donnés a été réalisée sans aucun instrument ou effet, mais est le fruit d’un long travail sur un matériau sonore brut provenant d’enregistrements de sons de la nature et d’autres sources sonores comme la télévision, le cinéma, la radio, les rues ou les usines.

Eric et Marc Hurtado ont fondé en 1977 le groupe Etant Donnés qui est rapidement devenu incontournable dans le domaine du cinéma expérimental, de la performance et de la musique expérimentale et industrielle, enregistrant une trentaine d’albums et comptant de nombreuses collaborations avec des artistes majeurs de la musique d’avant-garde internationale et du cinéma : Alan Vega, Genesis P.Orridge, Michael Gira, Lydia Lunch, Philippe Grandrieux, Mark Cunningham, Bachir Attar et les Maîtres Musiciens de Jajouka,n etc.
Pascal LE GALL 
'Landscapes'
25cm
Réf : warm008
16,00 €
Pascal Le Gall, électrophone Philips (vitesse de rotation 6rpm, modification effectuée par Patrice Semblat), ordinateur. Landscapes a été conçu, réalisé et mixé dans le home-studio de Pascal Le Gall à Tours en mars 2016.

On avait déjà pu découvrir son travail autour des fins de sillon dans une série de CDR faits maison, une obsession de la boucle, des bruits de surfaces et des micro-variations. Landscapes aborde encore la matière du vinyl mais se concentre plus sur la vitesse de rotation ralentie au maximum pour nous faire un découvrir un monde inouï. C’est tout simplement magique !

«La nuit, c’est de la lumière qui s’est perdue, écrirait-on comme pour rassurer les enfants, poétiser le vide (saturé) qui nous entoure. Chez Pascal Le Gall, on ne trouve aucun recours à ce type d’artifice, la lumière elle-même semble obscurcie de l’intérieur. Mémoire nimbée d’une étrange lueur, toute entière grignotée par l’oubli. Les images se succèdent, pour s’évanouir aussitôt : fondu au noir. Frantz Schubert sous les bombes, le Reichstag en feu, on sent comme un regard sur une histoire ancienne mais un regard abstrait, sans pitié, sans ajouts de sens et sans jugement, comme si l’on ne voyait plus que les formes, que le sens avait définitivement disparu, au profit d’une esthétique que nous ne pouvons plus comprendre. Ce sont de vieux électrophones, au lampes jaunissantes, qui sentent le chaud et la poussière. Le faux cuir, en gros plan, a des allures de crocodile, vestiges d’une époque coloniale.
«Ici, point d’explorations électroniques, de jeu musical fait pour plaire ou pour se plaire : juste une coulée de lave. Comme eût dit Stefan Zweig : n’importe qui n’entre pas.» (Julien Mérieau)
Pascal Le Gall
Compositeur de musique électroacoustique pour lui-même et le chorégraphe Bernardo Montet, il se produit sur scène en solo ou en duo avec Marc Baron. Il mène parallèlement une activité de batteur de jazz.