date de création
5 mai 1999

dernière mise à jour --
28 novembre 2017

 
MURAILLES MUSIC (France)


L'OCELLE MARE 
'Temps en terre'
CD
Réf : MM021
11,00 €
Thomas Bonvalet est un musicien autodidacte multi-instrumentiste. Bassiste puis guitariste au sein du groupe Cheval de frise (1998-2004), il se détourne peu à peu de ce dernier instrument en intégrant la podorythmie, diverses percussions et éléments mécaniques, instruments à vent, objets détournés ainsi qu’un dispositif d’amplification. Ce sont les nécessités de son projet solo ‘L’ocelle mare‘, initié en 2005, qui guident l’élaboration de cet instrumentarium.
‘Temps en terre’ est le cinquième disque de L’Ocelle Mare, et le premier à avoir été enregistré en studio. Les précédents avaient privilégié des acoustiques fortes et très marquées : l’espace très réverbérant d’un temple protestant pour ‘Serpentement‘, les prises de son faites en forêt, sur des étangs et dans des cabanes pour ‘Engourdissement’, des appartements et des espaces urbains pour ‘Porte d’octobre’, des grottes et des églises pour le premier disque sans titre. Les morceaux de ‘Temps en terre’, eux, sont éclairés d’une lumière plus crue, présentés sous une forme plus brute et proche de la performance en direct. Tous les éléments sont joués et mixés simultanément et en temps réel.
L’instrumentarium y est composite, rustique et paradoxalement sophistiqué : piano, banjo basse six cordes, métronome mécanique, diapasons, claves, frappements de pieds et de mains, mini-amplificateurs, amplificateurs, subwoofer, micros, petite table de mixage, cloches, fragments d’orgue à bouche, concertina, componiums, « stringin it », audio ducker, peau de tambour, moteurs à ressorts…
L'OCELLE MARE 
'Serpentement'
CD
Réf : MM004
15,00 €
Existe aussi en vinyl chez Bimbo Tower. 'Les très vieux silures couverts de mousse qui vivent dans les abîmes du lac, ne remontent jamais à la lumière du jour et dédaignent tout appât que leur offre la nature. Ils ne se laissent attirer que par les formes les plus bizarres que le pêcheur puisse inventer, lames brillantes et argentées en forme de main humaine, qui, attachées au fil de la ligne, dansent la gigue, ou bien chauve-souris de verre rouge avec des hameçons perfidement piqués dans les ailes'. G.Meyrink. Instruments : métronome mécanique à cloche, plaques d'harmonica, banjo six cordes, microphones, amplificateurs, frappements de pieds et de mains, ukulele six cordes, diapasons, concertina, pavots secs, sifflements, harmonica, minuteur, orgue à bouche, grelots. Le projet solitaire de Thomas Bonvalet a d'abord été centré sur la guitare classique, prenant des formes courtes, dynamiques et abruptes et se limitant exclusivement aux possibilités acoustiques de l'instrument . Une posture radicale constamment menacée de se mettre dans l'impasse, se voyant contrainte à la métamorphose et au mouvement. L'instrument est ainsi devenu de moins en moins identifiable, absorbant et déviant de leur usage les objets sonores présents en marge (métronomes, diapasons,..), intégrant le souffle et les sons résultants du geste instrumental premier, se fragmentant et tentant de faire apparaître une nouvelle figure fugace. L'amplification a elle aussi pris peu à peu une place essentielle dans ce nouvel instrumentarium/organisme. Il reste cependant cette même voix sous-jacente et cette grande considération pour les détails, la tension et les possibles points de surgissement. Serpentement est le quatrième disque de l'ocelle mare et a été enregistré par Adrian Riffo, au temple protestant de Bergerac, en novembre 2011. Thomas Bonvalet est né en octobre 1977 et vit à Alpedrete, Espagne. Guitariste du groupe Cheval de frise entre 1998 et 2004, il fait son premier concert solo sous le nom de l'ocelle mare en Septembre 2005.