date de création
5 mai 1999

dernière mise à jour --
5 février 2018

 
CASUS BELLI (France)


Frédéric ACQUAVIVA 
'Le Disque (2009-2010)'
8 CDs
Réf : casus 9
100,00 €
Quelques exemplaires numérotés et signés par l’artiste. Conception visuelle du coffret : Frédéric Acquaviva. Réalisation technique : Emanuele Carcano. CD dupliqués en usine à Milan (décembre 2010) à 111 exemplaires (100 ex + 11 H.C).
“Frédéric Acquaviva “Le Disque (2009-2010)”, 320’, pour voix, clavecin et électronique
I. Ledisque (2009), 40’, pour voix
II. Edisquel (2009), 40’, pour clavecin
III. Disquele (2009), 40’, pour électronique
IV. Isqueled (2009), 40’, pour voix et clavecin
V. Squeledi (2009), 40’, pour clavecin et électronique
VI. Queledis (2009), 40’, pour voix et électronique
VII. Ueledisq (2009), 40’, pour voix, clavecin et électronique
VIII. Eledisqu (2009-2010), 40’, pour voix, clavecin et électronique
Œuvre partiellement créée en résidence de décomposition dans le Donjon de Maîtresse Cindy (Paris), où je me suis volontairement enfermé pendant presque 2 mois sans sortir et sans voir la lumière du jour, afin d’observer le travail de composition sur mon propre corps, sinon dans mes moments de distraction pour prélever la voix d’un sujet allemand, torturé consentant.
Le Disque est un projet musical qui s’articule en 8 parties, chacune de 40 minutes, chacune autonome et pouvant être diffusée en concert, sur Terre ou dans les galaxies environnantes en espérant que celles-ci aient une programmation musicale plus aventureuse qu’ici. Chaque segment comporte sa part de silence, de non-dit, mais bientôt se projete dans les autres, par superpositions mécaniques ou re-composées. J’ai choisi ces archétypes sonores (le clavecin, par exemple, représentant ici le monde instrumental en son entier possible) afin de présenter, par jeux de synthèses successives toutes les combinaisons sonores imaginables (voix seules, instrumental seul, électronique seule, voix + électronique, électronique + instrumental, etc.) avant d’en remixer la totalité lors d’une huitième partie, Eledisqu, qui n’est pas plus l’œuvre en question que les précédentes parties, dans l’unité de leur nudité.
Voix : Le Nid, Hôpital Psychiatrique de Prémontré, enregistrements par Frédéric Acquaviva, 2001. Ulrich X et Maîtresse Cindy, Frédéric Acquaviva, 2009. Clavecin : Frédéric Acquaviva, clavecin Extermann. Donzelague, Maison du Prieur, Romainmôtier (Suisse), août 2009. Électronique : Frédéric Acquaviva, boucles débouclées (unlooped loops) & prototype Circuit Bending Daigremont. Computer Truck.” notes de l’artiste
Frédéric ACQUAVIVA 
'Aatie (opéra-monde)'
CD + DVD
Réf : casus 01011
15,00 €
'Aatie (opéra-monde)' (2010-2011). Pour mezzo-soprano, voix, ensemble instrumental, électroniques et vidéos. CD audio + DVD (silencieux à synchroniser ou pas avec le CD). Avec Loré Lixenberg, mezzo-soprano, Luca Mazulla, clarinette, Hao Yu, alto, Roberta Presta, flûte, Gerhard Krammer, trompette, Francesco Lorelli, cor, Ludo Stein, percussion électronique et traitement des voix, Mustapha Orhan et Sophi Emin, Herbert Mihalitsch, Judah Lixenberg, Wilfried Haxman, Anton Wecsz, Fabio Freddi, Angelina Omondi Wangalwa. Un fragment fut créé à Venise en mai 2011, et l'intégrale au Conservatoire de Paris en février 2012. Une musique instrumentale construite autour d'une jungle de voix traduisant chacune une réalité ponctuelle, un opéra construit sur des situations. Né en 1967, Frédéric Acquaviva est maintenant installé à Berlin d'où il poursuit sa quête avant-gardiste, des sources lettristes de Isidore Isou aux 'scotchages' propres de Gil J Wolman.