date de création
5 mai 1999

dernière mise à jour --
28 novembre 2017

 
LE MOT ET LE RESTE (France)
http://lemotetlereste.com/mr


Amaury CORNUT 
'Moondog'
livre, 146 pages
Réf : 9782360541218
16,00 €
Musicien aveugle, clochard céleste de la première heure prenant l'apparence d'un Viking, Louis Thomas Hardin (1916-1999), dit "Moondog", est une figure musicale singulière et majeure. Son premier public sera celui de la rue et son succès grandissant l'amènera à se produire dans le quartier des clubs de jazz, devenant ainsi le "Viking de la 6e Avenue". Guerrier du grand Nord au milieu des cols blancs, il mélange habilement un minimalisme contemporain - il est sacré ' fondateur du minimalisme ' par Steve Reich, Phil Glass et Terry Riley - et des schémas d'écriture du Moyen-Âge et de la Renaissance. Inclassable, ses compositions empruntent à l'écriture classique tout en renouvelant les procédés rythmiques. Trop écrite pour être assimilée simplement au jazz, trop complexe pour considérée comme de la pop, la musique de Moondog s'est épanouie avec des géants comme Charlie Parker, Benny Goodman ou Charles Mingus et a inspiré une diversité d'artistes allant de Bob Dylan à The Avalanches en passant par Tom Waits.
Amaury Cornut, passionné et admirateur de ce personnage unique, décrypte pour nous le trajet, l'univers et la discographie de ce musicien hors normes. Depuis 2009, Amaury Cornut travaille avec passion sur la vie et l'œuvre du compositeur de Moondog. Il anime le site www.fr-moondog.com et organise des concerts hommages. Disposant du plus important fonds français de partitions du compositeur viking, il fonde en 2013 l'ensemble Minisym, qu'il dirige, destiné à jouer la musique de Moondog.
Éric DESHAYES-Dominique GRIMAUD 
'L'underground musical en France'
livre, 350 pages
Réf : isbn 978291537874
24,00 €
'Climax de la contestation généralisée, mai 68 fait vaciller les instances politiques françaises et remet en question l'ordre social hérité du passé. Paradoxalement, la chanson française, la 'variété', maintient son écrasante domination médiatique. Cette chape de plomb ne laisse que peu de place au développement d'un rock français qui ne soit pas calqué sur les modèles anglo-saxons. Autant par nécessité que par choix, l'expérimentation musicale en France prend le maquis, entre en résistance. Des groupes s'inspirent du rock psychédélique, de la tradition de la chanson française ou encore du free jazz. Tous affichent des pratiques fortement revendicatives, libertaires,expérimentales. Ils répondent aux doux noms de Red Noise, Barricade, Komintern, Crium Delirium, Maajun, Lard Free, Camizole, Etron Fou Leloublan... Ils ne se résignent pas aux contraintes d'un système capitaliste qui n'aura finalement pas été renversé. Beaucoup refuseront même d'enregistrer des disques pour ne pas se fourvoyer. Leurs musiques sont 'bizarres' et déroutantes, pas vraiment 'rock', se soustrayant à toutes tentatives d'étiquetage et de mise en boîte. Il ne s'agit surtout pas ici d'en faire le défrichage, tâche assassine, mais d'en révéler toute la fertilité. Né en 1973 à Vitré, Éric Deshayes vit près de Rennes, d'où il gère le site internet Néosphères, dédié au rock et aux musiques actuelles. Il a publié aux éditions le mot et le reste, Au-delà du rock, la vague planante, électronique et expérimentale allemande des années 70. Né en 1950, Dominique Grimaud vit dans la banlieue parisienne. Musicien dans les années soixante-dix avec Camizole, dans les années quatre-vingt avec Vidéo-Aventures et aujourdhui en solo. Également chroniqueur musical, il a été dans les années quatre-vingt et quatre-vingt-dix collaborateur des revues Notes et Revue & Corrigée. Aujourd'hui, il dirige une collection discographique Les Zut-O-Pistes dédiée à l'édition d'archives musicales.'
Alexandre GALAND 
'Field recording. L'usage du monde en 100 albums'
livre, 314 pages
Réf : 9782360540709
23,00 €
Le chant de l'oiseau-lyre d'Australie, les vents de Patagonie, les flûtes sacrées Aré' aré des Îles Salomon, les vibrations des bâtiments de nos villes ou les louanges exaltées des pêcheurs de perles de Bahreïn ne sont que quelques exemples des innombrables sons et musiques abordés dans cet ouvrage consacré à la pratique du field recording, de l'enregistrement de terrain. Tout au long du xxe siècle, des hommes ont parcouru le monde afin de capter des curiosités sonores pour des raisons scientifiques, patrimoniales et esthétiques. Ce sont des audio-naturalistes, des collecteurs de musique traditionnelle, mais aussi des compositeurs avides de découvrir un nouveau matériau musical. Les microphones sont leurs outils, voire leurs instruments, l'écoute est leur méthode d'approche. En sortant du studio, ils prennent le risque de se confronter à l'imprévisible, à l'incontrôlable, au fragile parfois. Ils se nomment Alan Lomax, Chris Watson ou encore Luc Ferrari. Cent disques rendent ici compte de leur quête, toujours en cours, du 'chant du monde'. Une riche introduction et trois interviews de figures majeures du field recording (Jean C. Roché, Bernard Lortat-Jacob et Peter Cusack) complètent cette anthologie. Alexandre Galand est né en 1979. Il vit à Liège en Belgique. Docteur en Histoire, Art et Archéologie, il se passionne pour les arts se donnant le monde pour objet : le cinéma documentaire, le récit de voyages et le nature writing, la peinture de paysage, le field recording. Alexandre Galand tient un blog : Les maîtres fous. EXTRAIT : 'Le field recording, ou enregistrement de terrain, est une pratique apparue logiquement à la fin du xixe siècle avec l'invention de systèmes d'enregistrement, de plus en plus portables. Peu à peu, le studio perd de sa fatalité et l'homme peut partir par les chemins pour capter quantité de musiques et de sons. Les premiers à se lancer sont les ethnomusicologues et les audio-naturalistes. Les uns sont en quête des musiques de divers peuples de la terre, vivant souvent loin des grandes villes et de leurs facilités logistiques. Les autres souhaitent quant à eux conserver la trace des sons de la nature'.
Jérôme JOY & Peter SINCLAIR 
'Locus Sonus. 10 ans d'expérimentations en art sonore'
livre, 322 pages
Réf : 9782360541782
23,00 €
Locus Sonus est un laboratoire de recherche en art audio. Composé d'artistes chercheurs internationaux, il est nomade et mutualisé à Aix-en-Provence, Bourges et l'Internet. Il observe l'évolution des espaces sonores à l'ère numérique, leurs usages et présences dans notre quotidien et développe des formes et des concepts inédits d'art sonore qui les explorent. Ses thèmes de recherche privilégiés sont le son à distance, l'audio nomade, les nouveaux auditoriums. L'expérimentation artistique est confrontée à des publics (grand public, universités, communautés internet) et amène un regard analytique provenant des sciences humaines (esthétique, philosophie et sociologie). Depuis sa création, il a rassemblé près de cent cinquante chercheurs et artistes internationaux dans ses symposiums annuels, accueilli au sein de son laboratoire une vingtaine de jeunes artistes chercheurs, développé des outils logiciels libres d'audio en réseau et présenté des oeuvres et des dispositifs dans de nombreuses manifestations internationales. Locus Sonus produit et publie des recherches théoriques, techniques et artistiques et les met à la disposition de la communauté internationale de l'enseignement supérieur artistique. Jérôme Joy et Peter Sinclair sont tous deux artistes musiciens. Enseignants en école d'art, versés dans l'apport de la création artistique aux dernières technologies, ils ont monté, construit et portent Locus Sonus depuis dix ans. Textes de Elena Biserna, Samuel Bordreuil, Nicolas Bralet, Julien Clauss, Nicolas Maigret, Jean-Paul Ponthot, Esther Salmona, etc.
Philippe ROBERT 
'Musiques expérimentales'
livre, 400 pages
Réf : isbn 978-2-915378-46-7
24,00 €
'Une anthologie transversale d'enregistrements emblématiques' précise le sous-titre. Des futuristes des années 1910 aux réductionnistes à l'amorce des années 2000, l'histoire de la musique du vingtième siècle (et du vingt-et-unième naissant) aura été marquée par l'idée d'expérimentation. Celle-ci, et pas seulement dans l'avant-garde, paraît s'être exprimée dans tous les domaines apparus alors, qu'il s'agisse entre autres de la musique électroacoustique, du jazz (quand celui-ci s'est dit ' free ' par exemple) ou du rock (qu'il ait été ' kraut ' dans les années 1970 en Allemagne, ' en opposition ' au milieu des mêmes années en Europe, ou encore ' bruitiste ' au Japon dans les années 1990). Comme si la musique, quand elle souhaite échapper à l'intimidation dominante, devait perpétuellement s'inventer afin de continuer à être. Voilà l'histoire que raconte cette anthologie, au travers d'indomptables réfractaires à toute forme d'académisme. Né en 1958 à Paris, Philippe Robert vit dans le sud de la France d'où il écrit pour Les Inrockuptibles, Mouvement, Vibrations, Jazz Magazine, Revue & Corrigée et Improjazz. En qualité de producteur, il est à l'origine de deux disques avec des membres de Sonic Youth, et comme auteur, on lui doit Rock, Pop, Un Itinéraire bis en 140 albums essentiels, édité par Le Mot et Le Reste. Avec, notamment : Luigi Russolo, Walter Ruttmann, Kurt Schwitters, Halim El-Dabh, Isidore Isou, Henri Chopin, Pierre Schaeffer, Edgar Varèse, Harry Partch, Raymond Scott, Moondog, Robert Ashley, Iannis Xenakis, Karlheinz Stockhausen, Pierre Henry, Jean Dubuffet, William S. Burroughs, Terry Riley, Philip Corner, Alvin Lucier, Henry Flynt, Tony Conrad, La Monte Young, Albert Ayler, Luc Ferrari, Earle Browne, John Cale, AMM, Bernard & François Baschet, Pauline Oliveros, Musica Elettronica Viva, The Nihilist Spasm Band, Conlon Nancarrow, Yoko Ono & John Lennon, Sonny Sharrock, Annette Peacock, Derek Bailey, Cornelius Cardew, Joe Jones, Evan Parker, Hugh Hopper, Eliane Radigue, John Oswald, Jac Berrocal, John Cage, Charlemagne Palestine, Fred Frith, Arthur Russell, Loren Mazzacane Connors, Voice Crack, Pierre Bastien, Jean Tinguely, Ghédalia Tazartès, This Heat, Throbbing Gristle, Hermann Nitsch, Phill Niblock, Jandek, London Musicians Collective, DNA, Glenn Branca, Milan Knizak, Nurse With Wound, Public Image Ltd., Christian Marclay, Joëlle Léandre, Alvin Curran, Jean-Marc Montera, Damo Suzuki, Klimperei, Bruce Russell, Keiji Haino, Jim O'Rourke, Bernhard Günter, Radu Malfatti, Lawrence D. ' Butch ' Morris, Dean Roberts, Dominique Petitgand, Eric Aldéa, DJ Spooky, Alan Licht, Toshimaru Nakamura, Jason Kahn, Taku Sugimoto, Martin Tétreault, MIMEO, Francisco Lopez, RRR, Rhodri Davies, Kaffe Matthews, Merzbow, Mnortham, eRikm, Sachiko M, Bhob Rainey & Greg Kelley, Lê Quan Ninh & Günter Müller, Trapist, Maja Ratkje, Audiolab, Otomo Yoshihide, Roscoe Mitchell, Jacques Coursil, John Zorn Préface de Noël Akchoté.
Philippe ROBERT 
'Post-punk, no-wave, indus & noise'
livre, 306 pages
Réf : 9782360540198
21,00 € ^
Sur les cendres du mouvement punk, quatre courants musicaux à l'émergence quasi concomitante ont tracé la voie d'une approche nouvelle notamment basée sur l'expérimentation et le non-conformisme : le post-punk (surtout en Angleterre) ; la no wave (presque principalement à New York) ; la musique industrielle (partout dans le monde) ; et enfin le noise (essaimant progressivement au niveau international en se référant aux deux derniers). Entre autres exemples, viennent à l'esprit les noms de Public Image Limited, Wire, Gang Of Four, Glenn Branca, DNA, Rhys Chatham, Mars, Throbbing Gristle, Einstürzende Neubauten, Merzbow ou Carlos Giffoni. En ce qui concerne le post-punk, dès la fin des années soixante-dix
début des années quatre-vingt, la démarche s'est enracinée dans une certaine forme de déconstruction n'excluant toutefois pas l'idée de mélodie. Ce n'est qu'avec la no wave, puis la musique industrielle surtout, et enfin le noise, que toutes concessions au rock seront quasiment abandonnées au seul profit de recherches d'un état que l'on pourrait qualifier de pré-harmonique (en tous cas pour les deux derniers mouvements). Au travers de nombreux chassés-croisés, cette histoire est racontée chronologiquement, au fil d'albums commentés sortis entre 1978 et 2010. Philippe Robert, entre autre ancien collaborateur des Inrockuptibles, Mouvement, Octopus et Revue & Corrigée, a publié six ouvrages chez le mot et le reste, dont Rock, Pop, un itinéraire bis en 140 albums essentiels, Musiques expérimentales et Hard'n'Heavy, 1978Ð2010, Zero Tolerance For Silence avec Jean-Sylvain Cabot. On lui doit aussi deux disques avec Thurston Moore et Lee Ranaldo de Sonic Youth. EXTRAIT : 'Cosmetic metal music, manicured noise : afin d'annoncer un concert des Buzzcocks, ce slogan inventé par Linder Sterling, spécialisée dans le collage iconoclaste et future membre de Ludus, groupe culte de l'après-punk, donne en quelque sorte le ton de ce qui adviendra Ð dans l'immédiat tout au moins. Quasi simultanément, chaperonné par David Bowie, qui, à l'instar d'un Brian Eno, a su flairer de nouvelles tendances intéressantes dans le krautrock de Kraftwerk et Neu!, Iggy Pop chante : 'Je suis le passager, (...), je vois le ciel (...) au dessus des faubourgs éventrés de la ville.' Assez peu l'ont alors remarqué : un langage nouveau s'inventait-là. Un langage fondé sur une sorte de désengagement tout à fait inédit car teinté d'acceptation. Un langage Ð une novö-langue diront certains Ð faisant fi des aspirations originelles du punk-rock à la révolution, jusqu'à prendre ses distances avec le réalisme social et le politique'.