date de création
5 mai 1999

dernière mise à jour --
28 novembre 2017

 
Articles concernant VIVENZA



VIVENZA 
'Fondements bruitistes 1'
LP
ROTORELIEF
Réf : Rotor 0033ABred
20,00 €
On est en 1984. 'Fondements bruitistes' est le premier 45 tours de Vivenza. Deux faces de bruits organisés directement extraits du monde du travail industriel. Un choc énorme à sa sortie et l'effet est toujours là ! Une première fois réédité en CD chez Drag & Drop en 1995 avec du matériel supplémentaire, voici une nouvelle édition en deux vinyls séparés avec encore des inédits de la période 1984-1986. Dans la collection Industrial Music Archives From France. Limité et numéroté à 200 copies en rouge.
VIVENZA 
'Réalité de l'automation directe'
CD
ROTORELIEF
Réf : RotorCD0026
12,00 €
2011. Autre cassette sortie en 1983 chez Électro Institut. Excellent travail d'exploration industriel à base là aussi de sons d'usines. 'Le bruitisme est une tentative radicale de mise en oeuvre du projet futuriste dans sa volonté d'ouverture participative au devenir dialectique de la nature : Cette évolution de la musique est parallèle à la multiplication grandissante des machines qui participent du travail humain explique Luigi Russolo, la vie a créé avec les machines, la plus profonde, la plus grande et variée source de bruits, rajoute-t-il, dans Les Bruits de la Nature et de la Vie. Le bruitisme est la mise en présence d'un corps vivant, biologique, non pas étranger mais bien au contraire intime de la matière. La fracture nature
technique est totalement dans l'Art des Bruits, forme la plus achevée d'une réconciliation avec la mécanisation industrielle. En mettant en lumière l'autonomie du mouvement dialectique dans sa tension inaugurale, le bruitisme restaure cette liaison à l'objectivité pure de la matière dont le futurisme fit la pierre angulaire de son programme, et qui reste plus que jamais valable pour le devenir de tous les futurs. Le monde sonore, les bruits de la vie, ne sont plus un simple environnement résiduel mais le matériau d'un art nouveau, l'Art des Bruits ! Luigi Russolo proclame : Les moteurs de nos villes industrielles pourront dans quelques années être tous savamment entonnés de manière à former de chaque usine un enivrant orchestre de bruits. L'objectif futuriste est, une volonté d'un retour aux forces originelles [3], il trouve dans le bruitisme la forme la plus intense d'une participation à l'énergie universelle de l'être du monde.' Extrait de L'art des bruits futuristes, Vivenza, 1982.
VIVENZA 
'Fondements bruitistes 1'
LP
ROTORELIEF
Réf : Rotor 0033AB
17,00 €
On est en 1984. 'Fondements bruitistes' est le premier 45 tours de Vivenza. Deux faces de bruits organisés directement extraits du monde du travail industriel. Un choc énorme à sa sortie et l'effet est toujours là ! Une première fois réédité en CD chez Drag & Drop en 1995 avec du matériel supplémentaire, voici une nouvelle édition en deux vinyls séparés avec encore des inédits de la période 1984-1986. Dans la collection Industrial Music Archives From France. Limité et numéroté à 300 copies.
VIVENZA 
'Réalité de l'automation directe'
LP
ROTORELIEF
Réf : Rotor 0026red
21,00 €
2011.
Vinyl rouge.
Autre cassette sortie en 1983 chez Électro Institut. Excellent travail d'exploration industriel à base là aussi de sons d'usines. 'Le bruitisme est une tentative radicale de mise en oeuvre du projet futuriste dans sa volonté d'ouverture participative au devenir dialectique de la nature : 'Cette évolution de la musique est parallèle à la multiplication grandissante des machines qui participent du travail humain' explique Luigi Russolo, 'la vie a créé avec les machines, la plus profonde, la plus grande et variée source de bruits', rajoute-t-il, dans 'Les Bruits de la Nature et de la Vie'. Le bruitisme est la mise en présence d'un corps vivant, biologique, non pas étranger mais bien au contraire intime de la matière. La fracture nature/technique est totalement dans l'Art des Bruits, forme la plus achevée d'une réconciliation avec la mécanisation industrielle. En mettant en lumière l'autonomie du mouvement dialectique dans sa tension inaugurale, le bruitisme restaure cette liaison à l'objectivité pure de la matière dont le futurisme fit la pierre angulaire de son programme, et qui reste plus que jamais valable pour le devenir de tous les futurs. Le monde sonore, les bruits de la vie, ne sont plus un simple environnement résiduel mais le matériau d'un art nouveau, l'Art des Bruits ! Luigi Russolo proclame : 'Les moteurs de nos villes industrielles pourront dans quelques années être tous savamment entonnés de manière à former de chaque usine un enivrant orchestre de bruits'. L'objectif futuriste est, 'une volonté d'un retour aux forces originelles' [3], il trouve dans le bruitisme la forme la plus intense d'une participation à l'énergie universelle de l'être du monde.' Extrait de L'art des bruits futuristes, Vivenza, 1982.
VIVENZA 
'Modes réels collectifs'
CD
ROTORELIEF
Réf : RotorCD0023
12,00 €
2010. Après les groupes Glace (1976) et Mécanique populaire (1979), Jean-Marc Vivenza commença son travail sous son propre nom. Une cassette sortie en 1983 chez Électro Institut (la structure du musicien). Enregistrement live d'un concert donné le 16 mai 1983 à Péage de Roussillon, Drome, France. La base sonore provient d'une suite d'enregistrements réalisés en usines Rhône-Poulenc et autres. Ensuite Jean-Marc Vivenza travaille live avec ces sources utilisant divers delays pour créer des accumulations. On est plus ici dans une idée de flux, de fusion métalurgique que de rythmiques mécaniques. Et la présence humaine n'est pas niée, elle est là comme une présence fantômatique.
VIVENZA 
'Réalité de l'automation directe'
LP
ROTORELIEF
Réf : Rotor 0026
19,00 € ^
2011. Autre cassette sortie en 1983 chez Électro Institut. Excellent travail d'exploration industriel à base là aussi de sons d'usines. 'Le bruitisme est une tentative radicale de mise en oeuvre du projet futuriste dans sa volonté d'ouverture participative au devenir dialectique de la nature : 'Cette évolution de la musique est parallèle à la multiplication grandissante des machines qui participent du travail humain' explique Luigi Russolo, 'la vie a créé avec les machines, la plus profonde, la plus grande et variée source de bruits, rajoute-t-il, dans 'Les Bruits de la Nature et de la Vie'. Le bruitisme est la mise en présence d'un corps vivant, biologique, non pas étranger mais bien au contraire intime de la matière. La fracture nature
technique est totalement dans l'Art des Bruits, forme la plus achevée d'une réconciliation avec la mécanisation industrielle. En mettant en lumière l'autonomie du mouvement dialectique dans sa tension inaugurale, le bruitisme restaure cette liaison à l'objectivité pure de la matière dont le futurisme fit la pierre angulaire de son programme, et qui reste plus que jamais valable pour le devenir de tous les futurs. Le monde sonore, les bruits de la vie, ne sont plus un simple environnement résiduel mais le matériau d'un art nouveau, l'Art des Bruits ! Luigi Russolo proclame : 'Les moteurs de nos villes industrielles pourront dans quelques années être tous savamment entonnés de manière à former de chaque usine un enivrant orchestre de bruits'. L'objectif futuriste est, 'une volonté d'un retour aux forces originelles' [3], il trouve dans le bruitisme la forme la plus intense d'une participation à l'énergie universelle de l'être du monde.' Extrait de L'art des bruits futuristes, Vivenza, 1982.
VIVENZA 
'Veriti Plastici'
CD
ROTORELIEF
Réf : RotorCD0029
12,00 € ^
2012.
Initialement parue en cassette sortie en 1983 chez Électro Institut (la structure du musicien). Enregistrement live d'un concert donné le 16 janvier 1983 à Échirolles, Isère, France. Ici le travail se recentre sur l'élément rythmique de la machine et sa répétition. Puissant et captivant. 'Troisième volet des premiers travaux de VIVENZA, Veriti Plastici, enregistré et finalisé en 1983, représente une étape fondamentale dans la formalisation définitive du discours sonore bruitiste. Constitué d'atmosphères industrielles très objectives, cet enregistrement va être la charnière entre l'approche expérimentale pure et la structuration rigoureuse des pièces qui seront produites ensuite (Fondements Bruitistes - 1984, Réalités Servomécaniques - 1985, Machines - 1985, etc.). La sortie de Veriti Plastici était accompagnée d'un texte : Le programme futuriste de retour à la réalité matérielle, qui décrivait clairement les principes définissant la théorie du bruitisme. Il y était déclaré : 'Luigi Russolo préconisera l'utilisation des bruits réels afin de nous entraîner dans la participation organique du dynamisme existentiel, pour cela il fallait développer : la compréhension, le goût et la passion des bruits; et passer de l'oeil qui présida à l'expression de l'idée futuriste par la peinture rivant l'esprit à l'image réductrice sur le plan de l'espace, à l'oreille offrant un champ d'expansion sonore ouvert sur l'infini : notre sensibilité multipliée, après s'être fait des yeux futuristes, aura des oreilles futuristes.'
VIVENZA 
'Modes réels collectifs'
LP
ROTORELIEF
Réf : Rotor 0023
20,00 € ^
Après les groupes Glace (1976) et Mécanique populaire (1979), Jean-Marc Vivenza commença son travail sous son propre nom. Une cassette sortie en 1983 chez Électro Institut (la structure du musicien). Enregistrement live d'un concert donné le 16 mai 1983 à Péage de Roussillon, Drome, France. La base sonore provient d'une suite d'enregistrements réalisés en usines Rhône-Poulenc et autres. Ensuite Jean-Marc Vivenza travaille live avec ces sources utilisant divers delays pour créer des accumulations. On est plus ici dans une idée de flux, de fusion métalurgique que de rythmiques mécaniques. Et la présence humaine n'est pas niée, elle est là comme une présence fantômatique.
VIVENZA 
'Veriti Plastici'
LP
ROTORELIEF
Réf : Rotor 0029b
19,00 € ^
2012.
Vinyle noir. Une cassette sortie en 1983 chez Électro Institut (la structure du musicien). Enregistrement live d'un concert donné le 16 janvier 1983 à Échirolles, Isère, France. Ici le travail se recentre sur l'élément rythmique de la machine et sa répétition. Puissant et captivant.
'Troisième volet des premiers travaux de VIVENZA, Veriti Plastici, enregistré et finalisé en 1983, représente une étape fondamentale dans la formalisation définitive du discours sonore bruitiste. Constitué d'atmosphères industrielles très objectives, cet enregistrement va être la charnière entre l'approche expérimentale pure et la structuration rigoureuse des pièces qui seront produites ensuite (Fondements Bruitistes - 1984, Réalités Servomécaniques - 1985, Machines - 1985, etc.). La sortie de Veriti Plastici était accompagnée d'un texte : Le programme futuriste de retour à la réalité matérielle, qui décrivait clairement les principes définissant la théorie du bruitisme. Il y était déclaré : 'Luigi Russolo préconisera l'utilisation des bruits réels afin de nous entraîner dans la participation organique du dynamisme existentiel, pour cela il fallait développer : la compréhension, le goût et la passion des bruits; et passer de l'oeil qui présida à l'expression de l'idée futuriste par la peinture rivant l'esprit à l'image réductrice sur le plan de l'espace, à l'oreille offrant un champ d'expansion sonore ouvert sur l'infini : notre sensibilité multipliée, après s'être fait des yeux futuristes, aura des oreilles futuristes.'
VIVENZA 
'Veriti Plastici'
LP
ROTORELIEF
Réf : Rotor 0029r
21,00 € ^
2012.
Vinyle rouge. Une cassette sortie en 1983 chez Électro Institut (la structure du musicien). Enregistrement live d'un concert donné le 16 janvier 1983 à Échirolles, Isère, France. Ici le travail se recentre sur l'élément rythmique de la machine et sa répétition. Puissant et captivant. 'Troisième volet des premiers travaux de Vivenza, Veriti Plastici, enregistré et finalisé en 1983, représente une étape fondamentale dans la formalisation définitive du discours sonore bruitiste. Constitué d'atmosphères industrielles très objectives, cet enregistrement va être la charnière entre l'approche expérimentale pure et la structuration rigoureuse des pièces qui seront produites ensuite (Fondements Bruitistes - 1984, Réalités Servomécaniques - 1985, Machines - 1985, etc.). La sortie de Veriti Plastici était accompagnée d'un texte : Le programme futuriste de retour à la réalité matérielle, qui décrivait clairement les principes définissant la théorie du bruitisme. Il y était déclaré : 'Luigi Russolo préconisera l'utilisation des bruits réels afin de nous entraîner dans la participation organique du dynamisme existentiel, pour cela il fallait développer : la compréhension, le goût et la passion des bruits; et passer de l'oeil qui présida à l'expression de l'idée futuriste par la peinture rivant l'esprit à l'image réductrice sur le plan de l'espace, à l'oreille offrant un champ d'expansion sonore ouvert sur l'infini : notre sensibilité multipliée, après s'être fait des yeux futuristes, aura des oreilles futuristes.'
VIVENZA 
'Veriti Plastici'
LP
ROTORELIEF
Réf : Rotor 0029w
20,00 € ^
2012
Vinyle blanc. Une cassette sortie en 1983 chez Électro Institut (la structure du musicien). Enregistrement live d'un concert donné le 16 janvier 1983 à Échirolles, Isère, France. Ici le travail se recentre sur l'élément rythmique de la machine et sa répétition. Puissant et captivant.
'Troisième volet des premiers travaux de VIVENZA, Veriti Plastici, enregistré et finalisé en 1983, représente une étape fondamentale dans la formalisation définitive du discours sonore bruitiste. Constitué d'atmosphères industrielles très objectives, cet enregistrement va être la charnière entre l'approche expérimentale pure et la structuration rigoureuse des pièces qui seront produites ensuite (Fondements Bruitistes - 1984, Réalités Servomécaniques - 1985, Machines - 1985, etc.). La sortie de Veriti Plastici était accompagnée d'un texte : Le programme futuriste de retour à la réalité matérielle, qui décrivait clairement les principes définissant la théorie du bruitisme. Il y était déclaré : 'Luigi Russolo préconisera l'utilisation des bruits réels afin de nous entraîner dans la participation organique du dynamisme existentiel, pour cela il fallait développer : la compréhension, le goût et la passion des bruits; et passer de l'oeil qui présida à l'expression de l'idée futuriste par la peinture rivant l'esprit à l'image réductrice sur le plan de l'espace, à l'oreille offrant un champ d'expansion sonore ouvert sur l'infini : notre sensibilité multipliée, après s'être fait des yeux futuristes, aura des oreilles futuristes.'
VIVENZA 
'Fondements bruitistes 2'
LP
ROTORELIEF
Réf : Rotor 0033DC
17,00 € ^
2014.
On est en 1984. 'Fondements bruitistes' est le premier 45 tours de Vivenza. Deux faces de bruits organisés directement extraits du monde du travail industriel. Un choc énorme à sa sortie et l'effet est toujours là ! Une première fois réédité en CD chez Drag & Drop en 1995 avec du matériel supplémentaire, voici une nouvelle édition en deux vinyls séparés avec encore des inédits de la période 1984-1986. Dans la collection Industrial Music Archives From France. Limité et numéroté à 300 copies.
VIVENZA 
'Fondements bruitistes 2'
LP
ROTORELIEF
Réf : Rotor 0033DCred
20,00 € ^
2014.
On est en 1984. 'Fondements bruitistes' est le premier 45 tours de Vivenza. Deux faces de bruits organisés directement extraits du monde du travail industriel. Un choc énorme à sa sortie et l'effet est toujours là ! Une première fois réédité en CD chez Drag & Drop en 1995 avec du matériel supplémentaire, voici une nouvelle édition en deux vinyls séparés avec encore des inédits de la période 1984-1986. Dans la collection Industrial Music Archives From France. Limité et numéroté à 200 copies en rouge.
VIVENZA 
'Réalités servomécaniques'
LP
ROTORELIEF
Réf : Rotor0014red
20,00 € ^
2009.
Vinyl rouge. Tirage limité à 200 exemplaires. 1984 : Jean-Marc Vivenza sort son premier album après un single et de multiples cassettes. Les titres 'Prolétariat Et Industrie', 'Mécanisme Du Bruit', 'Automatisme Concrets', 'Matérialité Objective', 'Unité Des Machines', 'Réalités Servomécaniques', parlent pour eux-mêmes. Une réelle musique industrielle qui puise sa matière sonore dans l'industrie elle-même. Une revendication intégrale du manifeste de Luigi Russolo de 1913, 'L'art des bruits'. 25 ans après l'impact est toujours là ! Et les usines aussi ! 'Réalités servomécaniques est une version améliorée, fidèle aux enregistrements originaux, avec un visuel spécialement remanié, répondant à une assertion catégorique, sur le plan théorique et pratique du point de vue bruitiste, de Vivenza, qui présente les sons, les bruits, sous leur aspect le plus brut et authentique : les sons sont des machines
les machines sont des sons. Vivenza a ainsi capturé l'essence des usines, avec un fort sens de l'austérité, de la radicalité, de la verticalité, y incluant les épaisses fumées et la noirceur intense des paysages industriels, car 'Réalités Servomécaniques' fait directement référence au triomphe, mais aussi au déclin de l'industrie lourde des années 80. Ainsi, la mécanique, les rouages, les forges et les machines, nous arrivent en pleine figure de manière singulièrement puissante et radicale, étant en même temps devant nos yeux et en nous, au coeur de notre être, de façon ultra réaliste lors de l'écoute. Nous sommes donc, avec 'Réalités Servomécaniques', plongés avec une force surprenante et saisissante, au milieu des machines, et dans les machines. Les machines sont des sons / les sons sont des machines !' (Note du label)
VIVENZA 
'Fondements bruitistes'
livre, 108 pages + double CD
ROTORELIEF
Réf : RotorCD0033
23,00 € ^
Un livre de 108 pages en trois langues (français, anglais et japonais) accompagné de deux CDs. Textes de Jean-Marc Vivenza + 'L'Art des bruits' (1913) de Luigi Russolo.
On est en 1984. 'Fondements bruitistes' est le premier 45 tours de Vivenza. Deux faces de bruits organisés directement extraits du monde du travail industriel. Un choc énorme à sa sortie et l'effet est toujours là ! Une première fois réédité en CD chez Drag & Drop en 1995 avec du matériel supplémentaire, voici une nouvelle édition en deux CDs avec encore des inédits de la période 1984-1986. La version double vinyl est sortie dans la collection Industrial Music Archives From France.
VIVENZA 
'Réalités servomécaniques'
livre, 32 pages + CD
ROTORELIEF
Réf : RotorCD0014
15,50 € ^
Nouvelle version CD + un livre de 32 pages en trois langues (français, anglais et japonais). Tirage limité à 500 exemplaires.
1984 : Jean-Marc Vivenza sort son premier album après un single et de multiples cassettes. Les titres 'Prolétariat Et Industrie', 'Mécanisme Du Bruit', 'Automatisme Concrets', 'Matérialité Objective', 'Unité Des Machines', 'Réalités Servomécaniques', parlent pour eux-mêmes. Une réelle musique industrielle qui puise sa matière sonore dans l'industrie elle-même. Une revendication intégrale du manifeste de Luigi Russolo de 1913, 'L'art des bruits'. 25 ans après l'impact est toujours là ! Et les usines aussi !
'Réalités servomécaniques est une version améliorée, fidèle aux enregistrements originaux, avec un visuel spécialement remanié, répondant à une assertion catégorique, sur le plan théorique et pratique du point de vue bruitiste, de Vivenza, qui présente les sons, les bruits, sous leur aspect le plus brut et authentique : les sons sont des machines /= les machines sont des sons. Vivenza a ainsi capturé l'essence des usines, avec un fort sens de l'austérité, de la radicalité, de la verticalité, y incluant les épaisses fumées et la noirceur intense des paysages industriels, car 'Réalités Servomécaniques' fait directement référence au triomphe, mais aussi au déclin de l'industrie lourde des années 80. Ainsi, la mécanique, les rouages, les forges et les machines, nous arrivent en pleine figure de manière singulièrement puissante et radicale, étant en même temps devant nos yeux et en nous, au coeur de notre être, de façon ultra réaliste lors de l'écoute. Nous sommes donc, avec 'Réalités Servomécaniques', plongés avec une force surprenante et saisissante, au milieu des machines, et dans les machines. Les machines sont des sons / les sons sont des machines !' (Note du label)