date de création
5 mai 1999

dernière mise à jour --
28 novembre 2017

 
Articles concernant Anna ZARADNY



Kasper T. TOEPLITZ & Anna ZARADNY 
'Stacja nigdy w zyciu'
LP
AUSSENRAUM
Réf : ARLP005
12,00 €
Anna Zaradny au saxophone et ordinateur. Kasper T. Toeplitz à la basse électrique et ordinateur. Deux vagues de sons constituées de textures incroyables pour une architecture en devenir permanent. 300 copies sur un vinyl de 180 grammes.
Anna ZARADNY 
'Go Go Theurgy'
LP
MUSICA GENERA
Réf : MGV6BCAZ3
17,00 €
Après l’horizontalité de “Mauve cycles” paru en 2008, ce nouvel album de la musicienne et artiste Anna Zaradny choisit des voies plus soutenues. Un surprenant tissage de textures denses et intenses avec des accumulations de trames et des aplats électroniques qui se projettent dans un climat sombre où règnent tension et mystère.
Les timbres sont riches et complexes dans des mouvements et des reliefs où l’espace s’ouvre dans toutes ses dimensions. Et en plus de tout cela, il règne dans ce disque un microclimat pop des plus ravissants.
Coproduction Bocian et Musica Genera.
Anna ZARADNY 
'Mauve cycles'
CD
MUSICA GENERA
Réf : mg g004
12,00 €
Première publication solo pour Anna Zaradny. 'Mauve cycle' c'est deux compositions de musique électronique s'il en est ; horizontalité et granulations. Comme l'auscultion d'un androïde enrhumé... Nocturne, sensuel, dense et exploratoire. Mastering réalisé par Robert Piotrowicz.
Anna ZARADNY / Burkhard STANGL 
'Octopus / Crédit'
LP
BOCIAN RECORDS
Réf : BC10
8,00 €
Nouveau tarif spécial déstockage ! Un split avec Anna Zaradny et Burhard Stangl. La face de la musicienne polonaise, 'Octopus', est un façonnage de fréquences issues d'on ne sait quoi (des voix ?) et modelés en vague avec de effets de morphing. Et celle du musicien autrichien, 'Crédit', joue guitare et brouillage électronique dans un mélange de genre et d'époque. Au-delà de leurs différences, ces deux faces se répondent.
Anna ZARADNY featuring Christian FENNESZ 
'Re : em'
maxi-45 tours
BOCIAN RECORDS
Réf : MGV4BC
15,00 €
Un disque où il est beaucoup question de remix et de réappropriation.
Dans “Stop the chaos”, la pièce principale du disque, Anna Zaradny joue avec le groupe grind-core Antigama, converti en une intense stratification de boucles vocales et de sons électroniques.
Sur un principe similaire pour sa seconde pièce, elle utilise un sample de hip-hop transformé dans une synthése spectrale. Elle part de l’abstrait pour aller vers l’anecdote.. Cette pièce est ensuite remixée par Christian Fennesz qui joue de la granulation avant de faire du Fennesz tel qu’on le connait.