date de création
5 mai 1999

dernière mise à jour --
28 novembre 2017

 
Articles concernant SHARITS Paul



Paul SHARITS 
'Mandala films'
DVD
RE : VOIR
Réf : REVV 120116001
22,90 €
Trois films de clignotement de couleur de Paul Sharits (1943 - 1993). Une expérience radicale - une plongée dans la lumière et la couleur - comme peuvent l'être un concert de Borbetomagus ou des effets psychoacoustiques de Florian Hecker. 'Piece Mandala / End War', (1966), 'N:O:T:H:I:N:G' (1968), 'T,O,U,C,H,I,N,G' (1968). 'L'écran, irradié par le N:O:T:H:I:N:G de Paul Sharits, semble adopter une forme sphérique, par moments - due, je pense, à la magnifique qualité de lumière obtenue par ses flashes de photogrammes, une perle baroque pourrait-on dire - merveilleuse ! Un des plus beaux films que j'aie vu'. Stan Brakhage. 'Le film vous entraîne dans un monde coloré, il accroît votre sens des couleurs, l'enrichit. Vous devenez attentif aux changements de tonalités qui entourent votre réalité quotidienne. Votre vision a changé. Vous commencez à voir la lumière sur les objets autour de vous. L'éventail de vos expériences s'est élargi. Vous disposez maintenant d'une nouvelle compréhension. Vous en sortez humainement plus riche'. Jonas Mekas. Au milieu des années 1960, Paul Sharits met au point un cinéma abstrait en rupture avec la tradition picturale. Toute son œuvre constitue une réflexion sur la nature même du cinéma et de ses composants : la pellicule, le photogramme, le défilement, les perforations, l'écran, la projection Ayant principalement recours à la technique du flicker (clignotement de motifs et de couleurs), il met en évidence la discontinuité des photogrammes, révélant les puissances insoupçonnées du montage. (Note du label) Contient un livret de présentation de Vincent Deville avec des écrits de Paul Sharits. DVD pal interzone.