date de création
5 mai 1999

dernière mise à jour --
28 novembre 2017

 
Articles concernant SEGALEN Gaël



Gaël SEGALEN 
'L'ange le sage'
LP
ERRATUM MUSICAL
Réf : EM 014
15,00 €
Le travail de Gaël Segalen est un bel exemple de la rencontre des enregistrements de terrain avec la musique électronique, celle de la nuit et des corps en mouvement. Elle parle d’ailleurs de “Danceable Field Recording”. “L’ange le sage” est une musique électroacoustique qui prends ses distances du studio pour chasser le motif dans son quotidien, son rythme et sa vie … une hypnose polymorphe.

“Des sciences humaines à la radio, à la prise de son pour le cinéma, à la pratique du field recording, à la pédagogie, à l’art/l’interaction sonore, à la composition musicale, depuis 20 ans Gaël Segalen synthétise expériences éclectiques et voyages et appelle son projet IhearU (je t’entends) car il met l’accent sur la relation directe à l’autre par le son. Elle canalise la rencontre dans des temps privilégiés, improvisés, suspendus et jubilatoires, offrant un espace vital à qui prend le micro.
Pour la fabrication, elle pense que tous les sons qu’elle a collectés à l’extérieur et manipulés dans son studio peuvent coexister dans de nouveaux arrangements, cherchant à transposer la complexité de la vie en un esprit ouvert. Ses compositions électroniques de forme libre évoquent l’expérience de la multiplicité et du chaos, soit la possibilité d’écouter de plusieurs point de vue, plusieurs sons à la fois, une infinité ? (la “polyécoute”). Elle s’attache à révêler la structure rythmique unique contenue en chaque son, soit une pratique qu’elle définit de “Danceable Field Recording”.
Elle partage depuis 2012 un duo avec Afrikan Sciences sous le nom “Les Graciés”, cosigne l’œuvre “Vertigo” avec Joachim Montessuis, anime des ateliers de création sonore auprès de publics spécifiques, et compose la musique pour des projets visuels, souvent à partir d’archives sonores.
Elle est également collaboratrice sur certains projets d’art sonore du Collectif Mu depuis 10 ans, et a obtenu un diplôme de composition électroacoustique sous la direction de Christine Groult au conservatoire de Pantin.”