date de création
5 mai 1999

dernière mise à jour --
28 novembre 2017

 
Articles concernant NÜK



Lubomyr MELNYK 
'Windmills'
CD
HINTERZIMMER
Réf : hint19
14,00 €
Compositeur, pianiste canadien d'origines ukrainiennes, Lubomy Melnyk (1948) a développé dans les années 70 une technique de jeu particulière qu'il nomme continuous music. Inspiré par Terry Riley ou Steve Reich, il refuse l'étiquette minimaliste et préfère celle de maximaliste au regard du nombre de notes qu'il crée quand il joue ! 'Windmills' pour deux pianos a été composée entre 2009 et 2013. Donc oui un continuum permanent et envoutant un brin kitsch et faisant écho à Steve Reich et Philip Glass.
Lubomyr MELNYK 
'The Voice Of Trees'
CD
HINTERZIMMER
Réf : hint12
14,00 €
Compositeur, pianiste canadien d’origines ukrainiennes, Lubomy Melnyk (1948) a développé dans les années 70 une technique de jeu particulière qu’il nomme continuous music. Inspiré par Terry Riley ou Steve Reich, il refuse l’étiquette minimaliste et préfère celle de maximaliste au regard du nombre de notes qu’il crée quand il joue ! “The voice of trees” pour deux pianos et trois tubas créée pour un spectacle de danse en 1983. Avec le compositeur aux pianos et Melvyn Poore aux tubas. Donc oui un continuum permanent et envoutant un brin kitsch et faisant écho à Steve Reich et Philip Glass.
NÜK 
'Vol au vent'
CDR
GEX
Réf : gexnuk
10,00 € indisponible
Cécile Thévenot, piano, objets. Benoît Killian, batterie, grosse caisse, objets.
Enregistré en 2016 par Jean-Marc Foussat.
“Duo simple et efficace qui navigue dans les sphères acoustiques. Ils jouent les éléments, le vent est très présent et la matière sonore ne cesse d’être triturée, malaxée… et nous voilà dans le feu, la terre… Les métaux ne sont pas très loin, la sanction peut tomber, elle sera contenue par le geste, les contrastes.
NÜK c’est cette rencontre nécessaire entre deux entités animées par une même sensibilité et deux apprentissages très éloignés. Nécessaire car Cécile et Benoit envisagent l’action musicale de la même manière, sans calcul, à l’instinct. Étrangement la magie a opéré de suite et après deux ans de collaboration, de travail du language, la matière chante de sa plus belle voix.”