date de création
5 mai 1999

dernière mise à jour --
28 novembre 2017

 
Articles concernant YELLOW SWANS



MOUTHUS & YELLOW SWANS 
'Live on Conan island'
LP
NO-FI
Réf : neu 010
5,00 €
Sur Weird Records, était sorti 'Conan island', collaboration studio entre ces deux groupes. Voici maintenant une rencontre live des Yellow Swans (2001 - 2008) avec Gabriel Mindel-Saloman (GMS), guitare et électroniques, et Peter Swanson, électroniques et voix + Mouthus avec Nate Nelson à la batterie et Brian Sullivan, guitare et voix. C'est enregistré live en 2006. À écouter très fort pour bien profiter de l'impact tribal de ces murs de guitares fracassés par un rouleau percussif.
YELLOW SWANS 
'Mort aux vaches'
CD
STAALPLAAT
Réf : ST MAV060
13,00 €
Le retour de la délicieuse collection 'Mort aux vaches'! Ici Yellow Swans, c'est à dire Pete Swanson (dispositif électronique, voix) et Gabriel Mindel Saloman (guitare électrique, dispositif électronique), enregistrés live le 17 mai 2007 à Amsterdam par Berry Kamer. Du néo-Krautrock genre ruminations cosmiques d'choucroute en boîte, et dans un flou des plus artistique. Copieux et lo-fi. Très chouette objet avec pochette en relief et d'un goût très sûr. Tirage limité à 500 exemplaires.
YELLOW SWANS & MOUTHUS 
'Conan island'
LP
WEIRD FOREST RECORDS
Réf : weird 12
5,00 €
Yellow Swans (2001 - 2008) avec Gabriel Mindel-Saloman (GMS), guitare et électroniques, et Peter Swanson, électroniques et voix + Mouthus avec Nate Nelson à la batterie et Brian Sullivan, guitare et voix. C'est enregistré en 2006. À écouter très fort pour bien profiter de l'impact de ces guitares en mille-feuilles recouvertes d'un coulis percussif.
YELLOW SWANS & THE CHERRY POINT 
CD
TRONIKS
Réf : TRO 187
10,00 €
Yellow Swans (Pete Swanson, électroniques et voix + GMS, guitare et électroniques) + Phil Blankenship alias The Cherry Point, du boucan d'enfer enregistré live en 2004. Du gore white trash auditif déconseillé aux amateurs de musique mais les acros au noise devraient jouir et grave. Blood noise. Ni plus ni moins. Mastering réalisé par Pete Swanson.