date de création
5 mai 1999

dernière mise à jour --
28 novembre 2017

 
Articles concernant MALDONADO Javier Torres



Javier Torres MALDONADO 
'Un posible dia'
CD
LA MUSE EN CIRCUIT
Réf : ALM 002
13,00 €
POur voix (soprano), récitant, ensemblke et électronique. Avec Ana Candida de Carvalho Carneiro (dramaturgie), José Manuel Recillas (poèmes), Maja Pavlovska (soprano), David Jisse (récitant), Ensemble 2e2m sous la direction de Pierre Roullier. 'Un Posible día (Un jour possible) est né du besoin d'aborder un genre qui, bien qu'il ne soit pas du théâtre musical à proprement parler, offre la possibilité de créer des fluctuations entre théâtre imaginaire et musique. Cette idée m'a ainsi poussé à demander à la dramaturge Ana Candida de Carvalho d'inventer une pièce radiophonique créée pour l'occasion. L'idée de fluctuation entre théâtre imaginaire et musique ne se retrouve pas seulement dans la manière dont les différents éléments musicaux et dramatiques interagissent, mais aussi dans l'intention de construire des situations qui naissent de la musicalité de la parole et de la théâtralité implicite dans la dynamique de certains processus musicaux. En ce sens, l'écriture de la voix de l'actrice principale est une réponse évidente à mes intentions : elle oscille avec simplicité entre chant et récitation. Un posible día est une oeuvre qui s'interroge elle-même dans le but de répondre à une question dont la réponse ne peut être donnée à travers ces paroles, mais uniquement par son propre truchement : est-il possible aujourd'hui de considérer une pièce radiophonique comme étant une forme vivante et correspondant à notre époque ? J. T. Maldonado 'Quel profondo oceano...(Cet océan profond) est une incursion dans l'âme féminine, cette fissure abyssale qui couve en son ventre un monde insaisissable. La pièce est divisée en quatorze parties où alternent deux niveaux narratifs : celui du réel et celui de l'imaginaire. Au niveau du réel, nous suivons la protagoniste tout au long d'une journée type, depuis son réveil jusqu'au retour du travail - une odyssée quotidienne, insipide et prévisible. C'est une femme sans nom, presque invisible tant elle est banale, qui doit faire ses comptes avec le monde extérieur, catapultée dans le broyeur impétueux et impitoyable de la grande ville. Elle et la ville avancent, main dans la main. Qu'importe qu'elle soit heureuse ou malheureuse de cette relation symbiotique. Vivre ici ou ailleurs, vivre, dans n'importe quel point géographique, dans n'importe quelle langue, dans n'importe quel temps - se dit-elle parfois, blottie au fond de son lit, au coeur de l'une des si nombreuses nuits sans sommeil - ce n'est que respirer de l'air confiné. ' A. Candida