date de création
5 mai 1999

dernière mise à jour --
28 novembre 2017

 
Articles concernant LADOIRE Eddie



Eddie LADOIRE 
'Intimités'
CDR
BRUIT CLAIR
Réf : BC 08
10,00 €
'Les lieux d'architecture sont souvent considérés comme les réceptacles muets des sons. Or, le choix des matériaux ou des volumes, agit comme transformateur, créant des effets de circulation du son (écho, rotation etc.), tantôt amplificateur, amortisseur, ou filtre. Un lieu, associé à un usage donné, génère un type d'environnement sonore particulier, des nuisances plus ou moins supportables (résonances, ventilations, isolation par rapport à l'extérieur). Ce sont ces propriètés et ces différentes matières sonores du bâtiment adlministratif l'Epi Condorcet à St Jacques de La Lande en banlieue proche de Rennes, du centre d'Art de la villa Tamaris à la Seyne-sur-Mer ou, enfin, de la maison gratte-ciel de Le Corbusier à Pessac, que j'ai utilisées pour concevoir 'Intimités'. Des rues environnantes, des jardins jusqu'aux toits, en passant par chaque étage, explorant les couloirs, les chambres, les bureaux, les coins et petits recoins, j'ai réalisé des enregistrements au sein et à partir de ces espaces. Les pièces sonores composées mêlent le temps figé par l'enregistrement à des compositions électroacoustiques faites de micro-fictions, de bribes d'intimités, de discussions, de gestes du quotidien'. Eddie Ladoire
Eddie LADOIRE & Pierre BASTIEN 
'Phantoms'
LP
UN JE NE SAIS QUOI
Réf : UJNSQ019
13,00 €
Une collaboration autour d’une performance audiovisuelle centrée sur l’utilisation de vieux films basés sur la danse, un détournement mis en boucle et mis en musique par Eddie Ladoire et Pierre Bastien.
Eddie Ladoire crée un environnement électronique aux accents fantastiques, un tissage de traces mélodiques, dans lequel s’animent les rythmiques mécaniques et les ambiances imaginaires feutrées de Pierre Bastien.
Et oui les fantômes sont au rendez-vous !
Eddie Ladoire vit et travaille à Saint-Maixant, près de Bordeaux (33). Après des études d’arts appliqués, de piano, puis d’électroacoustique, il oriente son travail de plasticien vers l’installation sonore. Ses compositions-installations s’inscrivent aux frontières de la musique concrète et des arts sonores. En 2013, il crée Unendliche Studio, une structure dédiée à la production sonore en liaison avec les technologies numériques.
Admirateur de John Cage et Raymond Roussel, créateur d’un orchestre mécanique baptisé Mecanium, membre de Nu Creative Methods, Bel Canto Orchestra (avec Pascal Comelade), collaborateur de Jac Berrocal, Robert Wyatt ou Pierrick Sorin, Pierre Bastien, occupe une place bien à part dans la scène expérimentale.