date de création
5 mai 1999

dernière mise à jour --
28 novembre 2017

 
Articles concernant HURTADO-Alan VEGA Marc



Marc HURTADO-Alan VEGA 
'Sniper'
CD
LE SON DU MAQUIS
Réf : LM54192
15,00 €
Version CD. “Alan Vega, une légende vivante. Suicide, le duo Rev/Vega est le fer de lance d’un mouvement punk plongé dans une fusion de nappes et de boucles électro glacées. Une icône depuis pour toutes les générations de la musique rock et électronique. Le flot de Vega, la scansion d’un crooner incandescent, fracturé et charismatique. Tout le rock est là, ses blousons noirs, sa science de l’art et son essence survoltée. Esthétique de l’incarnation, un rockabilly haletant, fardé de « rose poussière » et de « métal hurlant », désormais mythique pour le monde entier.
En France, Marc Hurtado fait notamment ses armes dans les années 80 avec son frère Eric sous le nom de Etant donnés. Une oeuvre sauvage et à fleur de peau, des albums, films et performances désormais consacrés de Beaubourg jusqu’à d’obscurs mais néanmoins prescripteurs blogs américains, en passant par la Fondation Cartier, les Transmusicales de Rennes,le Sonar Festival de Barcelone, la Kitchen de New York ou encore La Cinémathèque Française.
Dans les années 2000 il réalise entre autres des bandes originales (Philippe Gandrieux et Jessica Hausner) mais son itinéraire artistique musical est aussi connu pour ses collaborations avec Lydia Lunch, Genesis P-Orridge (Throbbing Gristle et Psychic TV), Michael Gira (Swans), Gabi Delgado (DAF), The Hacker, Sky Saxon (The Seeds), Les Maîtres Musiciens de Jajouka, son projet Sol Ixent avec la chanteuse allemande Saba komossa (Delkom)… Sans oublier donc Alan Vega, avec qui il a enregistré quatre titres de l’album Re-Up en 1999, partagé la scène en France et en Europe (Centre Pompidou, Lieu Unique de Nantes avec Christophe) et réalisé en 2009 le film “The Infinite Mercy Film” consacré à l’œuvre plastique du maître New Yorkais.
Fruit de cette collaboration et de cette complicité artistique Sniper est enregistré en 2010 aux 6/8 Studios, chéris par Suicide : une comète brûlante, un opus de fièvre et de chaos qui revient aussi à des ballades synthétiques où l’on retrouve le Vega des débuts ou de ses premiers albums solo. Outre la participation de Lydia Lunch sur un “Prison Sacrifice” déjà culte, le sublime “Saturn Drive Duplex” est ici présenté dans une version originelle qui pourrait à l’avenir inspirer de nouvelles appropriations. Au total, 13 plages de furie et de frisson où le verbe et l’électricité “s’ont fait chair” pour dire ce monde de menaces, d’apocalypse et de violence, mais aussi le désir de voguer vers de nouveaux possibles et d’explorer l’univers. Un album qui suit la sortie de Infinite Mercy, une monographie consacrée à l’oeuvre plastique du “Ghost Rider man”, sortie en septembre 2010 aux Presses du Réel et pour laquelle on trouve aussi des textes de Marc Hurtado parmi ceux de Vega, Henry Rollins, Ric Ocasek et Martin Rev. Un travail de sculptures et de néons que l’on retrouve sur la pochette et à l’intérieur d’une édition pocketpac flamboyante.” notes du label