date de création
5 mai 1999

dernière mise à jour --
28 novembre 2017

 
Articles concernant HIGGINS Dick



Dick HIGGINS 
'Postface'
livre, 192 pages
LES PRESSES DU RÉEL
Réf : isbn 2840661101
11,00 €
'Dick Higgins (1938-1998), une des figures majeures de Fluxus, musicien, poète, chercheur, théoricien, artiste intermédia, éditeur, fonde en 1965 les éditions Something Else Press (consacrées à ses amis fluxus). Il publie ce premier essai en 1964. C'est un journal critique qui évoque le contexte dans lequel apparaît Fluxus entre 1959 et 1963. Il analyse sans ménagement les tendances de son époque et fustige les modes artistiques (Pop art, assemblage, Nouveau Réalisme), le Nouveau théâtre (le Living Theater), comme le style international en musique (musique concrète, musique électronique, Stockhausen et Cie). C'est un éloge de la pluralité, de la diversité et du foisonnement, favorables au ' bourgeonnement de cent fleurs ' et à l'éclosion ' d'un millier d'écoles de pensée ', pour les amateurs, contre l'aveuglement du professionnel. Higgins montre la particularité des poètes-artistes, qui depuis le romantisme allemand et anglais, ont refusé la séparation entre le sonore, le visuel et l'écrit. Fluxus reprend là l'héritage dada et l'augmente. Sont exposées les prémices de sa Théorie de l'intermédia (1965) publiée dans Fluxus dixit - Une anthologie en 2002 aux presses du réel'. Traduit et introduit par Nicolas Feuillie.
Dick HIGGINS 
'The thousand symphonies'
CD
ALGA MARGHEN
Réf : plana-H31NMN.07
15,00 €
Digipack au tirage limité à 500 exemplaires, livret 16 pages avec textes de Dick Higgins ainsi qu’un témoignage de Philip Corner et des photos inédites. Membre fondateur de Fluxus en 1958, Dick Higgins a étudié la musique avec John Cage à la New School for Social Research à New York. Alga Marghen présente ici la première édition de la musique de cet artiste. Durant la fin des années 60 et en réaction à la brutalité policière, Dick Higgins décide de faire de chaque policier des Etats-Unis un potentiel compositeur de symphonie. Pour ce faire il fait mitrailler des partitions au pistolet 9mm. Et un orchestre constitué de bénévoles interprète neuf des symphonies ainsi composées. Enregistrement live. Délirant et dramatique.