date de création
5 mai 1999

dernière mise à jour --
28 novembre 2017

 
Articles concernant HENRITZI Michel



Rinji FUKUOKA & Michel HENRITZI 
'Dark carnival'
CDR
DYIN' GHOST REC.
Réf : DRec08
9,00 €
Fukuoka Rinji, violon, percussions. Michel Henritzi, guitare lapsteel. Un duo qui entretient un travail régulier pour la création de réjouissances profanes où le blues danse la nuit avec l'avant-garde des seventies. Limité à 55 copies.
Rinji FUKUOKA / Michel HENRITZI / Luca MASSOLIN 
'Light on a wall'
LP
BACKWARDS
Réf : BW11
15,00 €
Rinji Fukuoka (Overhang Party, Majutsu No Niwa), violon, guitare, percussions, voix, kalimba. Luca Massolin (Golden Cup, Golden Jooklo Age), orgue électrique, basse électrique, maracas, voix, effets. Michel Henritzi (Dust Breeders), guitare lap-steel et effets. Enregistré en novembre 2011 à Porto, Portugal. Improvisations fantômatiques et cosmiques, évocation d'une cité désertique marquée par une catastrophe écologique.
300 exemplaires.
Michel HENRITZI 
'Yokohama no shadows'
CD
DYIN' GHOST REC.
Réf : DRec04
14,00 €
Dernier opus d'une trilogie japonaise commencée avec les albums 'Shinjuku Blues & Whisperin' Shadows' et 'Kyoto No Tsuki & Dyin'Shadows', 'Yokohama No Shadows' clos ce tryptique japonais, invitant plusieurs musiciens de la scène underground pour des duos intimistes : A Qui Avec Gabriel (accordeon, voix), Akiko Hotaka (voix), Reiko Imanishi (Koto), Shin'ichi Isohata (guitare), Tetuzi Akiyama (guitare), Rinji Fukuoka (guitare), Cédric Lerouley (cordes orientales). L'album a été enregistré pour partie en studio à Tokyo et plusieurs titres dans différentes chambres entre Metz, Paris, Kobe, Osaka et Tokyo. Disque d'une profonde mélancolique, où la guitare enka-blues de Michel Henritzi reste comme suspendue au Mono No Aware, cette mélancolie du présent qui résonne dans la musique japonaise. Love song avec Akiko Hotaka, folk singer à la voix fragile, reprise de Kazuki Tomokawa, cover de Sakura, cette comptine enfantine avec A Qui dans une version troublante et sensuelle, improvisations autour de thèmes enka des étoiles du genre : Keiko Fuji et Sono Mari, travelling poisseux des guitares de Tetuzi Akiyama et Michel Henritzi, flamenco éthylique de Rinji Fukuoka Bande-son d'un film en noir et blanc sur un Japon fantasmé, évanescent, fait d'ombres et de fantômes, ceux du Japon des Wakamatsu et Oshima, des starlettes enka, des snacks nocturnes et des jazz kissa enfumés, de Maki Asakawa, de Keiko Fuji, de Ken Takakura, de Kan Mikami, de Kazuki Tomokawa Japon en noir et blanc vécu et pourtant toujours rêvé. Yokohama No Shadows est la bande-son de ce rêve japonais.
Michel HENRITZI 
'Kyoto no tsuki & dyin'shadows'
CDR
DYIN' GHOST REC.
Réf : DRec03
9,00 €
2011. Michel Henritzi, guitares, banjo & voix + la participation de Shin'ichi Isohata, guitare acoustique, Kumiko Karino, voix. Enregistré à la maison, à Metz, en 2010-2011 dans les souvenirs d'un Japon magnifié.
Michel HENRITZI 
'Walking in the shadow'
CDR
NOTHING OUT THERE
Réf : not 25
9,00 € indisponible
Très bel objet avec des photos de Kumiko Karino qui a inspiré la musique de Michel Henritzi à la guitare électrique et lapsteel sur deux morceaux, l'un à Lille le 29 novembre 2008 et l'autre à Kyoto le 31 mai 2011. Un blues fantomatique autant marqué par ses sources afro-américaines que par sa version de bar japonais.
Michel HENRITZI / FUKUOKA Rinji 
'Le jardin bizarre'
CD
AN'ARCHIVES
Réf : an'06
10,00 € ^
'Le Jardin Bizarre' fait suite a l'album "Outside Darkness" paru sur PSF, album en creux, étirant de longs silences où s'amplifie une mélancolie poisseuse, une tristesse infinie. 6 titres sombres comme autant de jardins, jardins vus du coté de la nuit, 6 nuances de noir, 6 couleurs de silence. Si "Outside Darkness" était comme l'ombre portée de Fukushima, celui-ci est son élégie. Le violon suffoquant de Rinji Fukuoka n'a jamais autant évoqué celui de John Cale, d'un baroque électrique identique, le lapsteel de Michel Henritzi un blues moribond. Aux champs magnétiques du précédent opus celui-ci préfère les lieder de Malher et les blues de Mississippi John Hurt. Calligrammes inquiétants fait de cordes tendues, fièvreuses, comme des traits d'encre noire sur la page blanche. Mélodies comme autant de petites musiques de nuit, trouées de silences dévorants, ritournelles mourantes dans l'écho. Une infinie mélancolie répond ici à la fureur de "Outside Darkness". "Le Jardin Bizarre" est un disque de blues asphyxié, un blues moderne qui résonne dans la nuit de Fukushima. Bande-son de nos nuits blanches. Mono No Aware ou la mélancolie du temps présent.
JUNKO & Michel HENRITZI 
'Behind the door'
CD
BLOSSOMING NOISE
Réf : BN 063
12,00 € ^
La reine du cri, Junko, avec Michel Henritzi, visiteur d'un blues fantômatique et bruyant. Ce duo qui a déjà plusieurs années d'existence nous livre sept chansons d'amour dont une repris du 'Cheree' de Suicide !!! Couverture sérigraphiée et objet limité à 200 copies.
JUNKO - Michel HENRITZI - FUKUOKA Rinji 
'Billion Years of Sighs'
LP
AN'ARCHIVES
Réf : an'07
19,00 € ^
Un split centré autour de Michel Henritzi, musicien et critique musical qui a su prendre ses racines au Japon au long de ces dernières années. Michel Henritzi, lapsteel sur les deux faces avec Junko, voix en face A et Fukuoka Rinji, violon, voix et percussions en face B. Un blues fantomatique ou carrément bruitiste à travers trois concerts enregistrés en Europe en 2011. Couverture sérigraphiée + insert. Limité à 150 copies !
JUNKO-Aya ONISHI-Rinji FUKUOKA-Michel HENRITZI 
'Live at Penguin House, Tokyo, 2007'
CDR
COMMA
Réf : Anarchives
11,00 € ^
Junko (voix), Aya Onishi (batterie), Rinji Fukuoka (guitare, violon), Michel Henritzi (guitare)enregistrés live le 17 mars 2007 au Penguin House par Kazuhiro Okuno. Cris, déclamations et cacophonie bien rugueuse, le tout genre performance. Brut et nerveux. Bel objet, artisanal et soigné.
JUNKO-Masayoshi URABE-Michel HENRITZI 
'Ecstasy of the angels'
CD
OPPOSITE RECORDS
Réf : op004CD
10,00 € ^
Junko (voix), Masayoshi Urabe (saxophone alto, ferrailles, guitare électrique, harmonica) et Michel Henritzi (percussions, mange-disque, cables, ampli) enregistrés le 9 mai 2004 au Japon, à Osaka. Mastering réalisé par François Dietz au CCAM de Nancy, France. Un document qui s'écoute comme une suite de cartes postales sonores romantiques et violentes. Fantômatique et sauvage. Une errance sonore pour un road movie intérieur.Unique et recommandé.