date de création
5 mai 1999

dernière mise à jour --
28 novembre 2017

 
Articles concernant GRIMAUD Dominique



Éric DESHAYES-Dominique GRIMAUD 
'L'underground musical en France'
livre, 350 pages
LE MOT ET LE RESTE
Réf : isbn 978291537874
24,00 €
'Climax de la contestation généralisée, mai 68 fait vaciller les instances politiques françaises et remet en question l'ordre social hérité du passé. Paradoxalement, la chanson française, la 'variété', maintient son écrasante domination médiatique. Cette chape de plomb ne laisse que peu de place au développement d'un rock français qui ne soit pas calqué sur les modèles anglo-saxons. Autant par nécessité que par choix, l'expérimentation musicale en France prend le maquis, entre en résistance. Des groupes s'inspirent du rock psychédélique, de la tradition de la chanson française ou encore du free jazz. Tous affichent des pratiques fortement revendicatives, libertaires,expérimentales. Ils répondent aux doux noms de Red Noise, Barricade, Komintern, Crium Delirium, Maajun, Lard Free, Camizole, Etron Fou Leloublan... Ils ne se résignent pas aux contraintes d'un système capitaliste qui n'aura finalement pas été renversé. Beaucoup refuseront même d'enregistrer des disques pour ne pas se fourvoyer. Leurs musiques sont 'bizarres' et déroutantes, pas vraiment 'rock', se soustrayant à toutes tentatives d'étiquetage et de mise en boîte. Il ne s'agit surtout pas ici d'en faire le défrichage, tâche assassine, mais d'en révéler toute la fertilité. Né en 1973 à Vitré, Éric Deshayes vit près de Rennes, d'où il gère le site internet Néosphères, dédié au rock et aux musiques actuelles. Il a publié aux éditions le mot et le reste, Au-delà du rock, la vague planante, électronique et expérimentale allemande des années 70. Né en 1950, Dominique Grimaud vit dans la banlieue parisienne. Musicien dans les années soixante-dix avec Camizole, dans les années quatre-vingt avec Vidéo-Aventures et aujourdhui en solo. Également chroniqueur musical, il a été dans les années quatre-vingt et quatre-vingt-dix collaborateur des revues Notes et Revue & Corrigée. Aujourd'hui, il dirige une collection discographique Les Zut-O-Pistes dédiée à l'édition d'archives musicales.'
Dominique GRIMAUD 
'Slide'
CD
VAND'ŒUVRE
Réf : vdo 9915
12,00 €
Dominique Grimaud : guitare électrique, maracas, national steel guitar, mandoline, harmonica, banjo… Rencontres étranges et réellement originales entre ce bluesman (?) français et Pascal Comelade, Fabrice Charles, Dominique Répécaud, Laurent Dailleau, Vincent Geais, Michel Doneda, Christophe Sorro, Jacques Debout, Clément Lê Quan, Jean Pallandre, Guigou Chenevier, Yann Cadoret.
Véronique VILHET et Dominique GRIMAUD 
'Îles'
LP
IN POLY SONS
Réf : IPS 1016
17,00 €
Véronique Vilhet et Dominique Grimaud font partie, comme l’écrit le magazine anglais The Wire, des apparus dans le bouillonnement artistique et contre-culturel qui suivit Mai 68. Leurs aventures et mésaventures musicales les ont menés du festival d'Avignon jusqu'à Caracas, du festival de Baalbek au Music Building de New York, en passant par les charts du New Musical Express. Tous deux ont suivi les chemins de traverses de l'auto-production, mais ils ont fréquenté aussi certains labels de Chicago et même notre Barclay national. Quatre décennies plus tard, ils n’ont rien lâché ; le duo se produit aujourd’hui le plus souvent en dehors des circuits officiels, dans des lieux autogérés, des squats et les boutiques de la nouvelle génération des disquaires.
InPolySons a souvent invité Véronique Vilhet ou Dominique Grimaud  : la première pour la réédition des chansons loufoques de Johnny B Crotte et le second pour des albums solo ou en duo avec Pierre Bastien (Rag-Time et Rag-Time vol 2).
Leur nouvel opus a pour thème les îles. En 2013, Denis Tagu leurs offre l’Atlas des Îles Abandonnées de Judith Schalansky (Arthaud, Flammarion 2010 ). Depuis longtemps passionnés par ce sujet, ils lui suggèrent que cet ouvrage ferait une excellente matière pour un album. L'idée étant bien reçue, ils sélectionnent dans cet atlas, ainsi que dans la littérature populaire et scientifique, des îles ayant toutes une histoire peu banale, parfois tragique, d'autres fois drôle, toujours inattendue. L'enregistrement se fait sans synthétiseurs (sauf un Synthi AKS pour simuler le son des vagues). La batterie et la guitare Fender Stratocaster sont les instruments principaux, avec toujours cette recherche d'accords ouverts peu usités, comme ceux utilisés par Nick Drake, Peter Finger ou Michael Hedges. Selon les ambiances musicales, quelques instruments additionnels ont été employés : épinette, balafon, National steel guitar, saxophones baryton et alto, guimbarde... Au final, douze morceaux correspondant à douze îles réelles ou fictives, avec douze contours et douze destins tour à tour cabossé, rouillé, déchiqueté, déroutant, extravagant, accidenté, bousculé, tourmenté, cocasse, insolite, enchanteur, truculent.