date de création
5 mai 1999

dernière mise à jour --
28 novembre 2017

 
Articles concernant CERCLE DES MALLISSIMALISTES LE



LE  CERCLE DES MALLISSIMALISTES 
“Wolfgrang Tachesky : Le festin de sang”
LP
POTAGERS NATURES
Réf : PoNa48
14,50 €
Collection Les Mallissimalistes.
Voici un disque ovni dont on arrive même à douter de l’origine. Mais qu’importe ! cette œuvre de 1971 de Wolfgrang Tachesky pour trois musiciens et un esprit s’inspire de l’électricité et du shamanisme. Au final pas si éloigné de certaines pièces d’un Igor Wakhevitch ou des climats d’Univers Zéro, bref cauchemardesque et habité ! L’enregistrement date de 2006 et est interprété par Bernardt Pauillac : percussions, bandes magnétiques, voix, guitares. Krzysztof Skapiec : clarinettes, électroniques, synthétiseurs. Hache Götebörg : guitare, lames de rasoir.
"Le festin de sang, l’oeuvre majeure de Wolfgrang Tachesky a été composée pour trois musiciens et un esprit. La dose de folie de cette pièce réside dans l’intervention d’un être surnaturel sur deux parties bien notifiées dans la partition. Les trois musiciens doivent faire appel à leur qualité de médium pour qu’intervienne le défunt au moment venu. Le festin de sang témoigne de la démence qui s’empare d’un prisonnier perdu dans la violence d’une époque barbare. Le captif trouve alors refuge là-bas, parmi les entités qu’il est le seul à percevoir… Wolfgrang Tachesky compositeur, théoricien et nécromancien russe, né en 1924 à St-pétersbourg. Musicien autodidacte, il insuffla le mouvement de l’art mallissimal. Le mallissimalisme (ou art mallissimal) est un courant musical apparu au début des années 50 à St-Pétersbourg. La notion d’art mallissimal a été donné au début des années 70 par de jeunes compositeurs européens fortement influencés par le travail de Tachesky, Hugsky et Koustov. Ces musiciens autodidactes Russes se sont intéressés aux anciens rites sacrés des peuplades sibériennes et plus tard aux textures électriques brutes.’ notes du label
LE CERCLE DES MALLISSIMALISTES 
'Bélibaste de Cocagne. Le moire'
LP
POTAGERS NATURES
Réf : PoNab16
14,50 €
Coll. Les Mallissimalistes.
Le Cercle des Mallisimalistes nous revient. Après avoir interprété Wolfgrang Tachesky : Le festin de sang, ils continuent leur exploration de ce courant musical méconnu qui a aussi laissé des traces en France. Ici ils jouent Le moire de Bélibaste de Cocagne.
Krzysztof Skapiec, clarinette basse, életroniques, synthétiseur. Nestor Désiré, batterie, voix, trompette. Bernard Berdot, guitare. Bernardt Pauillac, guitare, voix. Le Doc Torré-Trueba, harmonium, voix.
Des lamentations contemporaines orchestrées dans une répétition enivrante aux pouvoirs shamaniques qui raviront autant les amateurs de krautrock que ceux de library music italienne.
'Le mallissimalisme (ou art mallissimal) est un courant musical apparu au début des années 50 à St-Pétersbourg (Léningrad). La notion d'art mallissimal a été donnée au début des années 70 par de jeunes compositeurs européens fortement influencés par le travail de Tachesky, Hugsky et Koustov. Ces musiciens autodidactes russes se sont intéressés aux anciens rites sacrés des peuplades sibériennes et plus tard aux textures électriques brutes. Interprété à l'origine en réaction aux débordements de la musique occidentale de l'époque, le courant se déplace vers l'europe à la fin des années 60. On le retrouve en France dans les ritournelles dissonantes de Bélibaste de Cocagne ou dans les pièces conceptuelles de Michel Dujardin.'