date de création
5 mai 1999

dernière mise à jour --
28 novembre 2017

 
Articles concernant ASTRO



ASTRO 
'Astra orange sunshine'
CD
BLOSSOMING NOISE
Réf : BN 025
10,00 €
Principalement de la synthèse analogique (Synthi EMS) pour du psychédélisme bien space façon Spock et Morbius sont dans un vaisseau qui vrille, joué par un pionnier du noise rescapé du C.C.C.C. c’est à dire monsieur Hiroshi Hasegawa. Sous forte influence Louis et Bebe Barron, la face chachée de l’univers nous est enfin révélée. Digipack. Recommandé!
ASTRO-Hiroshi HASEGAWA 
'Live at Muryoku Muzen temple'
LP
IMPORTANT RECORDS
Réf : Imprec 198
8,00 €
Dernières copies de ce vinyl sorti en 2008 et tiré à 500 exemplaires. Grand maître du synthétiseur spatial et de la masse électronique, Hiroshi Hasegawa, fondateur du légendaire CCCC, serait un peu le chaînon manquant entre Eliane Radigue et Merzbow par exemple.
ASTROMERO 
'Astromero 2'
triple CD
TRONIKS
Réf : TRO 289
20,00 €
Astromero pour Hiroshi Hasegawa (CCCC, Astro,YBO2) et Damion Romero (Sissy Spacek), en duo donc, et un triple CD pour l'intégralité des enregistrements d'une tournée US en 2006 : San Francisco, Oakland, Los Angeles, Broolyn et, globalement, de la synthèse analogique (EMS, theremin, ring modulator) pour du psychédélisme bien space comme enregistrés au fond du garage. Mixage et mastering réalisé par Damion Romero. Copieux, sale et noisy telle une version snuff de la musique de Louis et Bebe Barron.Tirage limité à 500 exemplaires.
ASTROMERO 
'Live in San Francisco'
LP
NO FUN PRODUCTIONS
Réf : NFP-41
8,00 €
Astromero ou le duo Hiroshi Hasegawa (Astro, CCCC) et Damion Romero (Speculum Fight). Une première face live à San Francisco, énergie torride en fusion, et une seconde face en studio, sombres entrelacements d'ondes synthétiques et organiques organisés comme une BO de SF. Tirage limité à 350 exemplaires.
BLASTRO 
'From the beginning to the end'
CD
DOUBT
Réf : dmf-151
15,00 €
Blastro, un trio avec Hiroshi Hasegawa (Astro, et ex C.C.C.C.), Miyano (ex.The Machine Gun TV) , tous deux aux électroniques et Ironfist Tatsushima (Die You Bastard !, ex.G.I.S.M.), batterie. Un mur du son d'une trentaine de minutes enregistré live à Tokyo mais qui reste d'une grande clarté en partie grâce au mixage de Tatsuya Yoshida (Ruins). La batterie semble en mode automatique et les électroniques déchainées, et effectivement du début à la fin !!!