date de création
5 mai 1999

dernière mise à jour --
28 novembre 2017

 
Articles concernant ANTEZ



ANTEZ 
'Continuum'
CDR
AZIMUT LABORATOIRE SONORE
Réf : AZ006
10,00 €
'Les continuums sont des pièces pour percussions frottées. Ils se caractérisent par l'émission acoustique de sons continus, produits par mes seuls gestes. Ils m'ont été inspirés par le désir de découvrir de nouveaux sons avec un instrument de percussion. Durant environ une année, j'ai testé et mis au point un tambour. Cette caisse de résonance m'a permis d'envisager de nouvelles techniques de jeu instrumental. J'ai premièrement utilisé des cymbales, mais je me suis rapidement mis en quête de toute sorte d'objets, souvent de récupération et de compositions différentes qui après avoir subis quelques transformations, me permettent de continuer de développer ce travail sur la matière sonore et le geste. Les continuums ont des textures sonores inhabituelles, elles échappent aux registres traditionnels de la percussion. Elles testent les limites de notre perception des infra aux ultrasons en jouant des déphasages de fréquence. elles s'immiscent dans l'intimité de la matière par le biais des micros sons et nous confrontent à une sauration auditive par celles de la densité du bruit. De par leurs flux sonores et de ceux qu'elles nous donnent à voir, elles évoquent autant la retenue et la tension, que le dépassement, l'immersion et l'intemporalité.' Antez
Joris RÜHL & ANTEZ 
CD
OBSERVATORY
Réf : obs 46
10,00 €
Joris Rühl : clarinette. Antez : percussions. L'un tourne autour de sa grosse caisse et fabrique des continuums en faisant résonner divers objets métalliques. L'autre sculpte l'air de son souffle à travers un tuyau. Ensemble c'est une matière mouvante qui a autant les pieds sur terre que la tête dans les airs. Deux concerts enregistrés en 2012 pour témoigner de l'intensité de ce travail. 'Ce serait comme l'addition de deux fluides gras que l'on remuerait ensemble dans le même récipient, on perdrait sans doute leurs traces respectives dans les tourbillons confus de cette agitation, mais pourtant à aucun moment ces deux substances insolubles ne parviendraient à devenir un mélange homogène mais conserveraient chacune leur stabilité physique'.