date de création
5 mai 1999

dernière mise à jour --
28 novembre 2017

 
Articles concernant ADKINS Mathew



Mathew ADKINS 
'Mondes inconnus'
DVD audio
empreintes DIGITALes
Réf : IMED 0679
12,00 €
Mapping (1995-97). Aerial (2002). Deepfield (2000). Still Time (2001) pour flûte et traitement. Melt (1994). Symbiont (2002). Silk to Steel (2005). Cortex (2004-05). Il s'agit d'un DVD-Audio en plusieurs versions: Surround 5.1, Stéréo et Stéréo (Dolby Digital). Pour moi, la composition est comme un puzzle géant dont la forme générale est déterminée, mais dont les pièces et l'image subissent des transformations subtiles en cours de réalisation. Les outils informatiques que j'utilise me permettent de définir les bords - les macro-mouvements harmoniques et rythmiques, ainsi que d'autres paramètres globaux -, tout em me permettant d'improviser avec ces éléments dans le détail. L'utilisation de ces outils me permet de manipuler le son, de jouer avec lui - comme un enfant avec une trousse de chimiste - me délectant des nouvelles couleurs et des mélanges explosifs ainsi créés.' Mathew Adkins. Mathew Adkins est compositeur, interprète et conférencier de musique électroacoustique. Il a étudié la musique au Pembroke College (Cambridge, RU) et ensuite, en 1993, est devenu membre du BEAST (Birmingham ElectroAcoustic Sound Theatre). Il a étudié la musique électronique avec Jonty Harrison et Simon Waters. Il a fait ses premiers pas sur la scène internationale à 22 ans, avec Melt et Clothed in the Soft Horizon. Ensemble, ces deux œuvres électroacoustiques lui ont valu le Stockholm Electronic Arts Award (Suède), le Prix Résidence (Bourges, France) et le Grand Prix du Musica Nova (Prague, République tchèque). Depuis, Adkins a remporté plus d'une douzaine de prix internationaux. Ses œuvres ont été diffusées et interprétées en Europe, aux États-Unis, au Canada, en Australasie, en Chine et en Asie. Il a travaillé dans plusieurs studios européens prestigieux, dont l'EMS (Stockholm, Suède), l'Ina-GRM et l'IRCAM (Paris, France), Césaré (Reims, France) et l'Heinrich Strobel Studio (Fribourg, Allemagne). Au début des années 1990, Adkins s'est surtout tourné vers la musique acousmatique. Depuis, il a élargi ses intérêts et compose maintenant de la musique électronique pour la danse contemporaine, des œuvres multimédia et de la musique électroacoustique. C'est le processus de collaboration qui se développe entre le compositeur et l'artiste-interprète qui l'attire dans ces formes. Ses œuvres majeures dans ce domaine sont Neurotransmission (1998), une œuvre acousmatique d'une heure écrite pour le chorégraphe Wayne McGregor et le Random Dance; Still Time (2001), pour le flûtiste Alejandro Escuer; Symbiont (2002), une collaboration multimédia avec Miles Chalcaft; et nights bright daies (2003), pour le quatuor de piano et percussion Ictus. Cette dernière a été créée en juin 2004, lors du Festival Agora No 7 à l'IRCAM (Paris, France).
Mathew ADKINS 
'(60) Project'
CD
empreintes DIGITALes
Réf : IMED 0898
12,00 €
L'implication et la contribution de 60 compositeurs de musique électronique parmi les plus importants du monde, sous forme de matériaux sonores, sous la coupe et l’écoute de Mathew Adkins. Composée en 2008 dans le studio de l’auteur puis mixée au GRM et créée au Huddersfield Contemporary Music Festival pour les 60 ans de la musique concrète. Avec la participation de A_dontigny, AGF, Lars Åkerlund, Michael Alcorn, Javier Álvarez, Miguel Azguime, Natasha Barrett, François Bayle, Gonzalo Biffarella, Ludger Brümmer, Mira Calix, Christian Calon, Lawrence Casserley, Richard Chartier, Rhodri Davies, Vladislav Delay, Donnacha Dennehy, Francis Dhomont, Lawrence English, eRikm, Dror Feiler, Christian Fennesz, Ambrose Field, Iris Garrelfs, Gilles Gobeil, Kink Gong, Jonty Harrison, Tim Hecker, Erdem Helvacioglu, Zoë Irvine, Christina Kubisch, Diane Labrosse, Andrew Lewis, Mats Lindström, Francisco López, Eric Lyon, Stephan Mathieu, Adrian Moore, Åke Parmerud, Gert-Jan Prins, Maja Solveig Kjelstrup Ratkje, Pedro Rebelo, Steve Roden, Sébastien Roux, Scanner, Janek Schaefer, Conrad Schnitzler, Si-cut.db, Wayne Siegel, Rodrigo Sigal, Pete Stollery, Paulina Sundin, Kees Tazelaar, Terre Thaemlitz, Todor Todoroff, Kasper T Toeplitz, David Toop, Germán Toro-Pérez, Pierre Alexandre Tremblay, Hans Tutschku, Rodrigo Cicchelli Velloso, Marc Weiser-Rechenzentrum, Yeoh Yin Pin, John Young et Christian Zanési.